LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA

Du 06/02/18 au 11/02/18

15e édition

Du Mardi 6 au Dimanche 11 FÉVRIER
: rencontres organisées par Espaces Marx Aquitaine Bordeaux Gironde, en partenariat avec les librairies Comptines et La Machine à Lire, la Radio La Clé des ondes, le Musée d’Aquitaine, le Département Hygiène, Sécurité et Environnement de l’Université de Bordeaux et l’Institut d’Histoire Sociale-CGT d’Aquitaine. Toutes les projections ont lieu à UTOPIA. Pour la soirée d’ouverture du Mardi 6 Février, achetez vos places à l’avance, à partir du Samedi 27 Janvier.

Notre groupe cinéma d’Espaces-Marx, mobile et extensible, est constitué d’une douzaine de bénévoles (mot bienvenu pour un groupe mixte !) qui militent aussi, ou pas, dans des associations et des lieux divers, aiment le ciné et se soucient de ne pas oublier les films populaires, exigeants, sensibles aux luttes sociales, politiques, humanistes, plaisants et beaux ! Nous avons donc élaboré depuis des mois, peu à peu, ces journées auxquelles nous vous convions. Le tout bien sûr en collaboration active, au meilleur sens du terme, avec l’équipe d’Utopia et ses précieuses connaissances techniques et logistiques.
Nous avons eu le souci de penser à l’autre bout du monde (Chine / Sri Lanka, etc.), à nos voisins immédiats et à l’actualité (Algérie, Catalogne, Tunisie), au cinquantenaire de Mai 68 (ce sera le 29 janvier au musée d’Aquitaine), mais tout autant à la région et à la métropole, sans hésiter à approcher par exemple une thématique aussi délicate que celles des abattoirs et des conditions de travail...
N’oublions pas la présence de Serge Le Péron, Richard Dindo, Michel Cadé… Une seule envie dans ce joyeux mélange : donner sa pleine place à ce que le toujours jeune Jean Rouch (il aurait passé 100 ans !) a superbement appelé le « ciné-plaisir » !
Nous vous invitons donc à partager la déclaration d’amour et le jugement de Guillaume Apollinaire, dans le poème « 1909 » du recueil Alcools, en l’élargissant au présent :
« J’aimais, j’aimais le peuple habile des machines, Le luxe et la beauté ne sont que son écume »
Vincent taconet, pour toute l’équipe des Rencontres

En avant-programme, Lundi 29 Janvier de 14h à 19h30, Journée d’étude au Musée d’Aquitaine (entrée libre)
LUTTES OUVRIÈRES EN AQUITAINE : Que reste-t-il de Mai 68 ?
Nous nous questionnerons sur ce qu’il reste aujourd’hui de mai 68 en abordant la question du droit social, de la prise en compte des droits des femmes dans et hors travail, sur la place de la jeunesse, et sur les pratiques syndicales. Avec Pierre Robin, Maryse Dumas, Vincent Tiberj, Lucien Gay, Jean Lavie et Michel Pigenet.


  • Samedi 10 Février 2018 à 17h

    PROJECTION-DÉBAT : Histoires catalanes


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec le réalisateur Pau Faus

    ALCALDESSA

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Une année dans la vie d’Ada Colau à Barcelone, depuis son combat contre les expulsions jusqu’à son élection au poste de maire de la ville. Aux sources de cette chronique intime, le journal vidéo tenu par la protagoniste elle-même ainsi qu’un accès privilégié à une nouvelle plateforme citoyenne qui viennent illustrer deux thèmes étroitement imbriqués : les changements politiques qui secouent le sud de l’Europe et le conflit intérieur d’une femme craignant de devenir ce qu’elle a si souvent combat... (lire la suite)


  • Vendredi 9 Février 2018 à 14h

    PROJECTION-DÉBAT : Le nouveau cinéma chinois nous regarde


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Serge Le Péron, réalisateur de nombreuses fictions et du documentaire Le Réveil des ombres, une histoire du nouveau cinéma chinois. Il présentera ce que nous appelons la « sixième génération » des cinéastes chinois. Les films proposés, bien que fort différents dans leur thématique et leur traitement filmique, ont en commun de présenter une image à la fois très personnelle et extrêmement critique de l’histoire et des transformations de la société chinoise.

    BÉHÉMOTH, LE DRAGON NOIR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Ce documentaire saisissant, tourné en Mongolie intérieure, montre les ravages environnementaux et humains provoqués par l’exploitation forcenée des richesses de cette région. ... (lire la suite)


  • Mercredi 7 Février 2018 à 14h

    PROJECTION-DÉBAT : Jeunesse populaire sur grand écran


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Michel Cadé, historien, professeur émérite de l’université de Perpignan, auteur de L’Écran bleu, la représentation des ouvriers dans le cinéma français, président de l’Institut Jean Vigo, devenu en 2006 Cinémathèque euro-régionale de Perpignan et Camille Gendrault, maître de conférences en études cinématographiques, Université Bordeaux-Montaigne.

    D'ACIER

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Nous sommes sur la côte Toscane, à une encablure de l'Ile d'Elbe. Aux beaux jours, les adolescents foncent vers la Grande Bleue pour y piquer une tête et flâner sur la plage. Mais brisons tout de suite l'image de carte postale, le coin n'a rien d'un paradis balnéaire. Ici à Piombino, pour des raisons qui tiennent en partie à l'histoire (le fer y était exploité artisanalement dès l'époque étrusque), s'est construite la plus grande aciérie d'Italie, qui assure la moitié de la production nationale.... (lire la suite)


  • Jeudi 8 Février 2018 à 17h

    PROJECTION-DÉBAT : Des bêtes, des hommes


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Jocelyne Porcher, sociologue dont les travaux portent sur la relation de travail avec les animaux et l’abattage, et la contribution de Guillaume Betton, éleveur et président du Pôle viandes locales dans la Creuse.

    DANS MA TÊTE UN ROND-POINT

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Dans ma tête un rond-point s’ouvre sous le double signe du cinéma et de la poésie. Un garçon qui actionne sur fond de murs sanglants une manivelle qui rappelle celles des caméras d’antan, un vieil homme qui évoque la mort, les anges et la fin de la vie, un cadre mis en perspective par une étroite fenêtre devant laquelle passent les uns et les autres, et nous voilà embarqués dans un projet ambitieux qui ne nous lâche pas en route. Fermement appuyé sur des plans rigoureux, soignés, une caméra touj... (lire la suite)


  • Jeudi 8 Février 2018 à 20h30

    AVANT-PREMIÈRE dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA


    En collaboration avec l'agence Écla
    Présentation et débat avec Julie Paratian, la productrice française du film, Jeanne Oberson, la monteuse, et Antony Goreau-Ponceau, spécialiste du conflit sri-lankais et de la diaspora tamoule, enseignant à l'Université de Bordeaux.

    DEMONS IN PARADISE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Sri Lanka, 1983, Jude Ratman a 5 ans. Il fuit à bord d’un train rouge les massacres perpétrés contre les Tamouls par le gouvernement pro-cinghalais du Sri Lanka. Aujourd’hui réalisateur, il parcourt à nouveau son pays du sud au nord. Après une guerre qui a duré vingt-six ans, il propose à ses compatriotes ayant appartenu à des groupes militants, dont les Tigres tamouls, de revenir sur leur lutte et leurs conflits parfois meurtriers.... (lire la suite)


  • Samedi 10 Février 2018 à 14h30

    PROJECTION-DÉBAT : Histoires catalanes


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec le groupe de jeunes Catalans du CDR, comité bordelais de défense de la République
    Tarif unique : 4 euros

    EL PRIMER DIA DE OCTUBRE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Les réalisateurs restituent la journée du référendum pour l'autodétermination de la Catalogne du 1er octobre 2017 du point de vue de la société civile, à partir du vécu et des réactions de la population, au fur et à mesure du déroulement de la journée et de ce qui est arrivé dans la ville de Barcelone. Produit, filmé et monté à chaud. ... (lire la suite)


  • Jeudi 8 Février 2018 à 14h

    PROJECTION-DÉBAT : Des bêtes, des hommes


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Jocelyne Porcher, sociologue dont les travaux portent sur la relation de travail avec les animaux et l’abattage, et la contribution de Guillaume Betton, éleveur et président du Pôle viandes locales dans la Creuse.
    Tarif unique : 4 euros

    ENTRÉE DU PERSONNEL

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Le travail c'est la santé… mon œil ! Belle lurette que plus personne ne le chante et si vous en doutiez encore, il faut voir ce film formidable où l'on voit fonctionner de l'intérieur une énorme usine qui tue les bêtes et broie les humains : « L'abattoir est loin de tout, tout au bout de la zone industrielle. Au début, on pense qu'on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service. On veut une vie normale. Une maison a été achetée, des enfants sont nés. On s'obstine, on s'arc-bou... (lire la suite)


  • Dimanche 11 Février 2018 à 14h

    PROJECTION-DÉBAT : Richard Dindo, une œuvre politique et poétique


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec le réalisateur Richard Dindo.

    ERNESTO CHE GUEVARA, LE JOURNAL DE BOLIVIE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Le film est à voir et à comprendre non seulement comme une histoire des derniers mois de la vie du Che et de ce qui s’est réellement passé, jadis, dans la forêt bolivienne, mais aussi comme une métaphore de l’échec d’un intellectuel révolutionnaire qui a cru qu’on peut “changer le monde”, sans l’appui du peuple, grâce à sa seule volonté et ses convictions. » R.D. ... (lire la suite)


  • Dimanche 11 Février 2018 à 17h

    PROJECTION-DÉBAT : Richard Dindo, une œuvre politique et poétique


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec le réalisateur Richard Dindo.

    GENET À CHATILA

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « En septembre 1982, quand le monde a appris le massacre de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants par des miliciens chrétiens dans les camps de réfugiés palestiniens Saba et Chatila près de Beyrouth, Genet se trouvait à Beyrouth. Le lendemain il a visité le camp et tous ces morts, accompagné de son amie Leïla Shahid, ambassadrice palestinienne. Rentré chez lui, il a écrit l’horrible spectacle des morts qu’il a vu dans le camp, dans un texte beau et émouvant. « Plus tard, pendant les dern... (lire la suite)


  • Mardi 6 Février 2018 à 20h30

    Soirée d’ouverture de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA : Conserver les films


    Projection suivie d’un débat avec Michel Cadé, historien, professeur émérite de l’université de Perpignan, auteur de L’Écran bleu, la représentation des ouvriers dans le cinéma français, président de l’Institut Jean Vigo, devenu en 2006 Cinémathèque euro-régionale de Perpignan.
    Tarif unique : 4 euros
    Achetez vos places à l’avance, à partir du Samedi 27 Janvier.

    LE FANTÔME D’HENRI LANGLOIS : LE SECRET PERDU

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Le 9 février 1968, le Conseil d’administration de la Cinémathèque française démet de ses fonctions Henri Langlois, son créateur et directeur. Cette décision enclenche une opposition du monde du cinéma, des réalisateurs, des comédiens, en France et à l’étranger (Charlie Chaplin, Stanley Kubrick, Orson Welles, Luis Buñuel, François Truffaut, Jean Luc Godard, Jacques Rivette…).... (lire la suite)


  • Vendredi 9 Février 2018 à 17h

    PROJECTION-DÉBAT : Le nouveau cinéma chinois nous regarde


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Serge Le Péron, réalisateur de nombreuses fictions et du documentaire Le Réveil des ombres, une histoire du nouveau cinéma chinois. Il présentera ce que nous appelons la « sixième génération » des cinéastes chinois. Les films proposés, bien que fort différents dans leur thématique et leur traitement filmique, ont en commun de présenter une image à la fois très personnelle et extrêmement critique de l’histoire et des transformations de la société chinoise.

    LE FOSSÉ

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Ceux qui ont vu A l'ouest des rails, monumentale saga documentaire, d'un fol humanisme, sur l'extinction d'une cité industrielle du nord-est de la Chine, ne risquent pas d'avoir oublié Wang Bing.Le Fossé, n'est pas moins ambitieux. Il traite du destin de ces intellectuels désignés comme « droitiers » au cours de la répression atroce qui fit suite, en 1957-1958, à la campagne d'ouverture des Cent Fleurs. 400 000 personnes furent alors déportées dans des camps de « rééducation par le travail ». L... (lire la suite)


  • Mercredi 7 Février 2018 à 17h

    PROJECTION-DÉBAT : Jeunesse populaire sur grand écran


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec la réalisatrice Sofia Djama et Michel Cadé, historien, professeur émérite de l’université de Perpignan, auteur de L’Écran bleu, la représentation des ouvriers dans le cinéma français, président de l’Institut Jean Vigo, devenu en 2006 Cinémathèque euro-régionale de Perpignan.

    LES BIENHEUREUX

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Après En attendant les hirondelles, le cinéma algérien n’en finit pas de nous surprendre par sa profondeur, sa délicatesse et sa complexité. Avec Les Bienheureux, c’est encore une autre histoire de l’Algérie qui s'exprime, qui nous raconte les blessures et les drames, les espoirs et les déceptions d’une société traversée par des vents contraires : la fougue d’une jeunesse qui se cherche et se perd parfois, les désillusions des adultes qui ont connu le goût des utopies, mais aussi celui du sang. ... (lire la suite)


  • Dimanche 11 Février 2018 à 20h

    PROJECTION-DÉBAT : Richard Dindo, une œuvre politique et poétique


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec le réalisateur Richard Dindo.

    NI OLVIDO, NI PERDON

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « En octobre 1968 les Jeux Olympiques devaient avoir lieu à Mexico. À cette époque, il y avait un important mouvement d’étudiants au Mexique, dans la continuité et à l’image de celui de Paris, avec beaucoup de manifestations auxquelles participaient de plus en plus de personnes, et qui était devenu un véritable mouvement populaire. Pendant tout l’été qui a précédé l’ouverture des Jeux, des dirigeants du mouvement avaient été arrêtés, torturés et parfois assassinés par la police et plus souvent p... (lire la suite)


  • Samedi 10 Février 2018 à 20h30

    PROJECTION-DÉBAT : Histoires catalanes


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Joel Miro Lozano, enseignant à l'Université de Bordeaux.

    PAIN NOIR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    La moisson de récompense aux Goyas, l'équivalent de nos César, plus le côté historique de l'entreprise (un village catalan en 1944, quelques années après la chute de la République espagnole sous les coups des Franquistes) pouvaient laisser craindre un joli film illustratif, sagement académique et consensuel, avec images d'Épinal, méchants fascistes et pauvres rescapés républicains opprimés. Mais point du tout, Pain noir est une œuvre personnelle et singulière, de la couleur de son titre, d'une l... (lire la suite)


  • Mercredi 7 Février 2018 à 20h30

    AVANT-PREMIÈRE, présentation et débat avec le réalisateur Walid Mattar et la distributrice Léa Belbenoit


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Jeunesse populaire sur grand écran.

    VENT DU NORD

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Le film, entre deux rives, raconte comment la délocalisation d’une usine du nord de la France et sa relocalisation dans la banlieue de Tunis vont changer les destins d’Hervé, un ouvrier, et de Foued, un Tunisien sans emploi.... (lire la suite)


  • Vendredi 9 Février 2018 à 20h30

    PROJECTION-DÉBAT : Le nouveau cinéma chinois nous regarde


    Dans le cadre de LA CLASSE OUVRIÈRE C’EST PAS DU CINÉMA.
    Présentation et débat avec Serge Le Péron, réalisateur de nombreuses fictions et du documentaire Le Réveil des ombres, une histoire du nouveau cinéma chinois. Il présentera ce que nous appelons la « sixième génération » des cinéastes chinois. Les films proposés, bien que fort différents dans leur thématique et leur traitement filmique, ont en commun de présenter une image à la fois très personnelle et extrêmement critique de l’histoire et des transformations de la société chinoise.

    XIAO WU, ARTISAN PICKPOCKET

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Le tout premier long métrage de Jia Zhjang Ke, qui s'est imposé depuis comme le plus grand cinéaste chinois (Platform, The World, Still life, A touch of sin, Au-delà des montagnes…). Xiao Wu, pickpocket au rabais, loser majuscule, revient dans sa ville natale de Fenyang. Ses errances et déambulations sont l'occasion d'un tableau sans concession de la société provinciale chinoise et se terminent de façon étonnante.... (lire la suite)