LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Vendredi 7 OCTOBRE 2022 à 20h

SOIRÉE-DÉBAT : Drogues, Genres, Villes


Organisée par le Centre Emile Durkheim et le laboratoire CNRS PASSAGES
Projectionsuivie d’une présentation de l’ouvrage collectif Les Espaces genrés des drogues : parcours dans l’intimité, la fête et la réduction des risques et d’une discussion avec Sarah Perrin, Sociologue, Doctorante au Centre Emile Durkheim et à l’Université de Bordeaux, Roxane Scavo, Sociologue, Ingénieure d’études au laboratoire CNRS PASSAGES, et Mélina Germes, Géographe, Chercheure au laboratoire CNRS PASSAGES.

MORE

Barber SCHROEDER - Allemagne/France/Luxembourg 1969 1h55mn VOSTF - avec Mismy Farmer, Klaus Grünberg, Heinz Engelman...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MOREEn quête d’aventure et de lui-même, Stephan, jeune étudiant allemand, rejoint Paris et rencontre Estelle, une jeune Américaine qui l’initie aux plaisirs de la drogue (avant la lente descente aux enfers). Estelle est une femme mystérieuse sous une apparente pureté, une femme fatale moderne, qui évolue dans de magnifiques paysages, l’Ibiza de la fin des années 60, bien différent de celui qu’on connaît aujourd’hui, à la recherche de l’harmonie, de la nature. Ils iront tous deux rejoindre le soleil, la mer, les sensations fortes, pour vivre un amour fou.

Le réalisateur Barbet Schroeder (qui s’illustrera par la suite par de magnifiques documentaires) signe là sa première fiction et précise qu’il ne s’agit ni d’un film sur la jeunesse de l’époque (les hippies s’empareront de l’ile quelques années plus tard), ni sur la drogue, mais bien sur une passion amoureuse intense qui s’avérera destructrice. « Quand deux personnes s’aiment, l’une aime toujours plus que l’autre ». Une fois son film terminé, Barbet Schroeder contacte le groupe Pink Floyd qui a déjà deux albums à son actif. Le guitariste David Gilmour a remplacé définitivement Syd Barrett et son influence dans le groupe deviendra grandissante à partir de cette première expérience filmique.
Le groupe voit les images du film dans la journée et enregistre le soir et la nuit en quelques jours seulement. Le résultat dépasse toutes les espérances de Schroeder qui perçoit le génie créatif du groupe en devenir et laissera au groupe une liberté complète dès l’enregistrement jusqu’aux droits de propriété et de diffusion des musiques. La musique devient dès lors une dimension essentielle du film, onirique, mystique, subtile, inoubliable dès les premières images totalement envoutantes où le soleil peine à percer les nuages. Le film More, comme l’album du même nom de Pink Floyd, entreront dans la légende pour devenir des éléments phares de toute une génération et restent plusieurs décennies plus tard toujours aussi fascinants.