Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 45€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

MONTPELLIER JOURNAL SE MONTRE SAMEDI 7 MARS
Avant de venir débattre (lundi) à Utopia de la liberté d’informer (autour de CITIZEN4, Edward Snowden et avec les libriste du Languedoc Roussillon, espérons qu’ils auront dessaoulé), l’équipe de Montpellier Journal fait la fête samedi soir à l’Atelier du nord (Figuerolles). De 16h à 22h, venez r...

SÉANCES BÉBÉS
Voici les horaires correspondant aux séances “BEBES” (nous baissons le son pour laisser dormir le nourrisson)- le vendredi 27 février à 15h30 : Rendez-vous à Atlit- le lundi 2 mars à 14h30 : Wild- le lundi 9 mars à 16h15 : Phoenix- le lundi 16 mars à 14h15 : Snow therapy- le mardi 24 mars à 14h1...

Ciao Charlie
Voilà! On s’apprêtait à vous envoyer un éventail de jolis vœux… Mais l’actualité violente nous a dépassée, le cœur n’y est plus: douze morts à Charlie Hebdo… Charb avec son sourire discret… Mort… Ainsi que Cabu, Wolinski, Tignous… et ceux qui sont moins connus… Au delà de nos copinages (ou pas...

Séance unique le dimanche 29 mars à 10h30, suivie d'un débat animé par Guillaume FABUREL du Collectif 4020 et de membres du squat Luttopia 2.
Petit déjeuner décroissant (et pains au chocolat) participatif: ouverture des portes à 9h45, nous offrons café et thé, les spectateurs apportent fruits, gâteaux et autres saines gourmandises à partager...

DETROIT VILLE SAUVAGE

Florent TILLON - France - 2010 - 1h20

Du 29/03/15 au 29/03/15



« Les habitants ont cessé de cultiver la terre pour fabriquer des voitures. Mais ils ne peuvent pas les manger. Donc, peut-être feront-ils des fermes à nouveau ».
Juillet 2013 : Détroit déclare sa mise en faillite. Première grande ville américaine dans cette situation, elle demande sa mise sous tutelle à l’État fédéral. Elle a perdu un quart de sa population entre 2000 et 2010. Fleuron de l’industrie américaine, les grandes firmes automobiles et leurs industries y ont expérimenté pendant deux siècles le modèle urbain productiviste, et y ont durablement façonné les paysages de la ville : des cheminées d’usine aux tours du centre ville, des logements standardisés et leurs barres d’immeubles au style art-déco dans l’espace public... Dénommée « Motor City », elle est même à l’origine, pour les férus de soul, du label Motown.
Detroit ville sauvage donne à voir, et surtout à entendre, le temps apparemment arrêté sur une ville devenue fantôme, la fin d'un monde aux allures apocalyptiques. La vie reprend alors ses droits aux pieds des « pyramides » industrielles, au bord des grandes voies de desserte, à l’aplomb des maisons. La nature y refait surface, recolonise les paysages. Nos civilisations urbaines, sensément éternelles, se révèlent friables et éphémères. Dans et par cette Ville Sauvage, des communautés se retissent et se métissent.

A l’heure des grandes politiques urbaines et des choix d’aménagement des villes,
ceux de l’attractivité et de la croissance sans fin, le cas de Détroit interpelle - et redonne quelques espoirs. Cette ville est devenue l’un des hauts lieux de convergence des mouvements de l’autogestion, un terrain d’expérimentation grandeur nature d’une réappropriation urbaine de la terre et des squats. A cette échelle, un cas unique d’alternatives sociales, écologiques et économiques par la décroissance urbaine.

https://montpellier4020.wordpress.com/
https://fr.squat.net/tag/luttopia/