LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

À vos aiguilles !
L’an passé nous vous avions mis à contribution pour tricoter ou crocheter des petits carrés de 10x10cm, une fois assemblés, ils ont formé des couvertures que nous avons envoyé à l’Auberge des Migrants de Calais. p { margin-bottom: 0.21cm; } Cette année nous continuons notre partenaria...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Nouveautés Vidéo en Poche
Il y a du nouveau sur Vidéo en Poche ! Nous sommes très heureux de vous annoncer l’entrée au catalogue du film 120 battements par minute de Robin Campillo ainsi que de Jeanette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont. Le principe est toujours le même, venez avec votre clé USB ou votre dis...

  • Lundi 11 février à 20h, séance suivie d'une rencontre et de témoignages d'entreprises membres de la Fédération des Groupements d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification (Geiq), partenaire du film.

    LES INVISIBLES

    Du 06/02/19 au 05/03/19

    Tout comme Discount, le premier film de Louis-Julien Petit qu'on avait déjà beaucoup aimé (celui-ci est encore mieux !), Les Invisibles est un film jubilatoire, drôle et résolument politique, au sens le plus noble du terme. Décidément la filmographie de ce jeune réalisateur est bien partie pour remonter les bretelles aux injustices sociales sans avoir l’air d’y toucher, en usant d’armes universelles telles le rire, l’humanité… On sort de son film heureuses et grandis, remplis de courage, pleines... (lire la suite)


  • Cycle FILMER LA FOLIE proposé par l'ARASM Croix Marine : Avant-première mardi 19 février à 19h suivie d'une rencontre avec Guillaume Massart, réalisateur du film, animée par Jean-Pierre Montalti, psychiatre, et Joseph Mornet, psychologue.
    Le film est programmé à partir du 20 février.

    LA LIBERTÉ

    Du 19/02/19 au 05/03/19

    On vous le dit d'emblée : La Liberté, de Guillaume Massart, est un sacrément beau film. Visuellement beau, par ce qu'il cadre, ce qu'il montre, aussi bien les portraits que les décors – et juré, la beauté de l'Île n'y est pas pour grand chose. Moralement beau surtout, parce qu'on ne va jamais à la rencontre de cette frange de l'humanité déclassée, bannie, déclarée perdue pour la société. Sans sensationnalisme ni condescendance, sans complaisance non plus, Guillaume Massart lui offre, pendant pre... (lire la suite)


  • Du plateau à l’écran – Parcours spectacle vivant et cinéma proposé par les étudiants en Master Direction Artistique de Projets Culturels Européens de l’Université Paul Valéry, en partenariat avec le domaine d’O et le cinéma Utopia. Deux cartes blanches cinématographiques offertes à des metteurs en scène, pour découvrir des formes artistiques singulières et des lms atypiques illustrant l’univers des artistes.

    Séance unique samedi 23 février à 15h en présence de Anna Zamora, metteuse en scène de Le Groenland, et d’une intervenante féministe.

    LOUISE WIMMER

    Du 23/02/19 au 23/02/19

    « Un rôle comme ça dans un film comme ça, c'est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à une fille » dit Corinne Masiero en parlant de Louise Wimmer et c'est vrai qu'elle est magnifique, cette grande belle femme dont le visage un peu dur raconte qu'elle s'est coltinée à la vie. Sa formidable présence impose dès les premières images un personnage qui ne cherche pas vraiment à être sympathique et qui pourtant attache comme rarement au cinéma. Dans un tout autre genre, elle a un point commun ave... (lire la suite)


  • CARTE BLANCHE AUX CAHIERS DU CINÉMA
    Séance unique lundi 25 février à 20h30
    , proposée et animée par Jean-Philippe Trias, Maître de conférences à l'université Montpellier 3 - PaulValéry, suivie d'une rencontre avec Stéphane Delorme, rédacteur en chef, et Nicolas Azalbert, critique aux Cahiers du cinéma.

    LES GARÇONS SAUVAGES

    Du 25/02/19 au 25/02/19

    Joignez vous sans hésiter, œil, cœur et esprit grand ouverts, à l’extraordinaire aventure des garçons sauvages, à bord du voilier d’un mystérieux capitaine, viril, étrange, sensuel… Voyage sans retour qui infiltre l’espace morcelé du genre, où l’on ne sait plus ce qui tient à l’homme et ce qui tient à la femme, dès lors que les pieds foulent l’île du plaisir, cette gigantesque huître dont la nacre se fond dans une végétation luxuriante, sauvage, épanouie… Un film en noir et blanc d’où il pleut d... (lire la suite)


  • Avant-première mardi 5 mars à 20h en présence de la réalisatrice et de Fabien Escalona, séance proposée en partenariat avec le Club de la Presse de Montpellier.

    DEPUIS MEDIAPART

    Du 05/03/19 au 05/03/19

    2016. La campagne pour les élections présidentielles commence à se dessiner. Manuels Valls use et abuse du « 49.3 » pour faire passer sa « loi travail ». Place de la République, dans le prolongement des mobilisations contre, justement, cette « loi travail », les Nuits debout font émerger un militantisme d'un nouveau genre. L'affaire Baupin remue la vase dans le Landerneau politique. Les primaires se mettent en place. En plein questionnement politique, la documentariste Naruna Kaplan De Macedo po... (lire la suite)


  • Dans le cadre du Festival PAUL VA AU CINEMA, le vendredi 15 mars à 20h séance suivie d'une rencontre exceptionnelle avec Edgar Morin et Robert Guédiguian.

    Préventes au cinéma à partir du 6 mars.

    LES RÉVOLTÉS

    Du 15/03/19 au 15/03/19

    Peu d’événements auront été aussi documentés, comme disent les historiens, que Mai 68. Et aucun, sans doute, par les acteurs eux-mêmes. Parmi ces acteurs, il y eut bien des cinéastes ou apprentis cinéastes, l’apparition de la caméra légère aidant. Autant d’archives inestimables. Toujours consultables. Les éditions Montparnasse ont publié deux coffrets (réédités en mai dernier), sept disques au total, des dizaines de films, dont ceux du collectif Cinélutte. Et il y a un film, un très grand, Repri... (lire la suite)