Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉ TRICO'THÉ
Édition spéciale : journée mondiale du tricot !APPEL A CONTRIBUTIONPour cette fois-ci nous vous proposons un tru un peu spécial … tricoter une petite pièce, peu importe la taille, la forme ou la couleur, pour faire du Yarn Bombing !     Quésaco ? Le Yarn Bombing consiste à re...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Mangez-vous les uns les autres (petite histoire du cannibalisme au cinéma)
Et si le cannibalisme organisé était, face à la pénurie future des ressources alimentaires, une solution d’avenir ? C’est l’hypothèse émise dans Soleil Vert en 1973. Le cannibalisme, tabou ultime de nos sociétés occidentales, a été pratiqué partout et en tout temps, la transsubstantiation chrét...

  • À L'ORIGINE

    Quelle drôle d'histoire ! Quelle fantastique histoire ! Tellement rocambolesque et excitante qu'on aurait presque du mal à y croire, et pourtant fichtrement crédible tant elle s'inscrit dans la réalité humaine et sociale de notre foutue époque… Et d'ailleurs, elle est vraie, tellement qu'il y a deux jours, il s'en est encore produit une semblable (je vous en toucherai deux mots plus bas). Alors ne me dites pas que cette histoire ne tient pas debout ! En plus Giannoli lui donne une ampleur qui va... (lire la suite)

  • ANASTASIA

    Disons le tout net, les deux réalisateurs nous proposent une lecture… disons fantaisiste, d'un fait historique. Pour rappel en février 1917, la Russie est affaiblie par la Première Guerre mondiale (famine, pertes humaines, effondrement de l’économie du pays, lassitude face à la guerre). Le Tsar Nicolas II ignore l’instabilité du pays. Des coopératives et des syndicats prennent le relais de l’État pour prendre soin du pays (commerce, ravitaillement…) discréditant peu à peu le régime, déconnecté d... (lire la suite)

  • DÉTENU EN ATTENTE DE JUGEMENT

    « L'un des rares films authentiquement kafkaïens de l'histoire du cinéma. » Jacques Lourcelles, Dictionnaire des Films Plus italien que Giuseppe di Noi, on n'imagine pas : il a la gouaille de Sordi, les gestes de Sordi, la drôlerie exubérante de Sordi… Pourtant c'est en Suède, où il s'est installé depuis plusieurs années, qu'il a réussi un parcours professionnel remarquable, épousé une belle blonde à qui il a fait de beaux enfants… Cet été-là, pour les vacances, il a décidé de les emmener à l... (lire la suite)

  • FOOD COOP

    Food Coop fait résolument partie de ces films toniques et inspirants (exemple récent : Demain) qui peuvent faire avancer un tout petit peu le schmilblick et œuvrer pour une vie meilleure. Au départ, un œnologue new yorkais Parisien d'adoption : Tom Boothe. Il décide de réaliser un documentaire sur une expérience extraordinaire, méconnue chez nous bien qu'existant depuis 1973 à Brooklyn. À une période où il n'était pas encore question de l'importance du bio et des circuits courts, dans une mégalo... (lire la suite)

  • I AM NOT YOUR NEGRO

    « Les détails et symboles de ta vie ont été construits selon un plan délibéré, destiné à t’amener à croire ce que les Blancs disent de toi. Tâche, s’il te plaît, de te souvenir que ce qu’ils croient, de même que ce qu’ils te font et t’obligent à supporter ne porte pas témoignage de ton infériorité mais de leur cruauté et de leur peur » « Humainement, personnellement, la couleur n'existe pas, politiquement elle existe. » James Baldwin Il est plus que jamais indispensable d'écouter la parole, ... (lire la suite)

  • IL POSTO

    Domenico et Antonietta, seize ans, ont trouvé du travail dans une grande entreprise milanaise. Ils sont affectés à des services différents. Domenico devient garçon de bureau et se trouve mêlé à un monde monotone de petites méchancetés et d'ennui. Après la mort d'un collègue, il peut accéder à un poste supérieur. Mais cette promotion sociale inouïe ne change pas son quotidien. La monotonie de l'existence est toujours identique… Il s'agit de redécouvrir Ermanno Olmi, presque oublié aujourd'hui,... (lire la suite)

  • JARDINS D'ENFANCE

    Depuis de nombreuses années, les experts de l’éducation s’accordent à dire que les 6 premières années de l’existence sont les plus décisives dans la construction de l’individu. L'éducation dès le plus jeune âge serait le premier outil d’accélération du développement personnel, d’égalité des opportunités, de cohésion sociale et de citoyenneté. Pourtant un paradoxe persiste. Les métiers de la petite enfance sont souvent dévalorisés. Les regards tournés vers l’école, devenu le représentant de notre... (lire la suite)

  • L’AMANT DOUBLE

    Moins d'un an après le classique et historique Frantz, qui rencontra un joli succès, l'infatigable François Ozon prend un virage à 180 degrés avec un film résolument contemporain que les premières images laissent entrevoir torride, érotique en diable. La photo de Jérémie Renier face à Marine Vacth, entièrement nus, dans une attitude de dialogue reflété par un miroir… laisse une impression étrange : il y a quelque chose de très cérébral dans cette image et l'on devine que l'affaire ne va pas être... (lire la suite)

  • LE CHANTEUR DE GAZA

    L'histoire – bien réelle – que raconte Le Chanteur de Gaza est un de ces contes trop rares qui réchauffent le cœur des peuples en souffrance. Mohammed Assaf est un enfant de Gaza, un gamin ordinaire dans ce micro-territoire le plus densément peuplé au monde. Né en Lybie en exil (le village de ses ancêtres est un de ceux qui furent détruits par les Israéliens lors de la Nakba en 1948) mais grandi dans le camp de réfugiés de Khan Younis. Enfant heureux, de parents aimants appartenant à la classe m... (lire la suite)

  • LE CHRIST AVEUGLE

    Avez-vous déjà entendu parler du « syndrome de Jérusalem », cette étonnante obsession qui se manifeste chez certains voyageurs une fois dans la ville trois fois sainte ? Submergés par l'ambiance spirituelle inhérente à la cité de David, ils finissent par se prendre pour des messies, des Jésus, des Vierge Marie et tutti quanti… Il s'agit d'un phénomène pour le moins intéressant qui pourra vous mener sur les voies d'élucidation du Christ aveugle, où les épiphanies ne manquent pas et les incarnatio... (lire la suite)

  • LES FANTÔMES D’ISMAËL

    Après l'oubli – assez incompréhensible – par le comité de sélection du très beau Trois souvenirs de ma jeunesse il y a deux ans, Arnaud Desplechin est de retour dans la sélection du Festival de Cannes, hors compétition – mais il s'en fiche probablement un peu et nous aussi – mais en ouverture. « C'est le portrait d'Ivan, un diplomate qui traverse le monde sans n'y rien comprendre. C'est le portrait d'Ismaël, un réalisateur de films qui traverse sa vie sans n'y rien comprendre non plus. C'est... (lire la suite)

  • LES PIEDS SUR TERRE

    L’histoire des films a ceci de commun avec celle des luttes politiques qu’elle est constituée en séries de précédents, qui n’ont pas besoin de recevoir les noms d’« influences » ou d’« héritages » pour opérer dans le temps : l’une et l’autre s’écrivent comme un défi à la généalogie. Au moment de parler d’un documentaire retraçant un épisode toujours en cours sur le territoire de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), on pourra se souvenir que les grands films « contre l’aéroport et ... (lire la suite)

  • PRINTEMPS CITOYEN

    Le documentaire Printemps citoyen est une immersion dans un monde où la Démocratie prend des allures d'un autre temps, celui de notre temps le xxie siècle. Argentine, Islande, Espagne, France, Grèce, États-Unis… Partout dans le monde, nous entrons au cœur de l'innovation démocratique. Nous explorons les différentes solutions, qui sont aujourd'hui en train d'être expérimentées pour améliorer nos Démocraties, secouées par une profonde crise de représentation et gangrenées par la désaffection des ... (lire la suite)

  • RODIN

    La tradition veut qu'un film ne soit pas montré avant sa première projection dans le grand palais des Festivals lorsqu'il est sélectionné pour la compétition cannoise. Mais des rumeurs nous parviennent qui laissent présager le meilleur, pour un sujet de taille : Rodin, formidable personnage dont Lindon semble être le double, tourmenté, passionné, acharné au travail et amoureux de la glaise qui le rattache à cette terre… matériau que Rodin place avant tous les autres dans sa hiérarchie personnell... (lire la suite)

  • SAC LA MORT

    Exceptionnel, ce sentiment de rencontrer un monde où aucun des codes les plus usuels n’est exactement respecté. Ni les mots, ni les gestes, ni les rythmes. C’est dérangeant, oui. Et intrigant. Et puis, grâce surtout à deux hommes, celui devant la caméra qui dans le film s’appelle Patrice (Patrice Planesse) et celui derrière la caméra, Emmanuel Parraud, c’est bientôt émouvant, amusant, séduisant. Cela emporte. Bien sûr, on comprend. Mais personne ne fait ce qu’il semblerait approprié, personne ne... (lire la suite)

  • THE WHOLE GRITTY CITY

    En 2007, le monteur Richard Barber tourne à la Nouvelle-Orléans un épisode de la série documentaire 48 hours (série criminelle d’investigation), sur le meurtre de Dinerral Shavers, 25 ans, chef d’orchestre d’une fanfare d’un lycée local. Face au désarroi de la population et particulièrement des élèves de l’orchestre, Richard Barber décide de s’intéresser de plus près à ces fanfares pour adolescents qui travaillent toute l’année pour préparer les fameux défilés du Mardi Gras. Son film aux faux... (lire la suite)

  • TUNNEL

    Le titre ouvre clairement la voie, et le début du film s'y engouffre sans détours inutiles. En route pour retrouver sa famille – sa femme l'attend avec impatience pour fêter l'anniversaire de leur fille – Jeong-soo, vendeur de voiture convaincu et convaincant, est pris au piège dans un tunnel qui s’écroule. Sans perdre de temps avec l’habituelle introduction des personnages qui a tendance à éterniser la première partie de la plupart des films catastrophe, Tunnel empoigne son sujet alors que le g... (lire la suite)

  • UNE FAMILLE HEUREUSE

    La première raison de voir ce film intelligent et délicat pourrait relever de l'exotisme, qui parfois a du bon : voir des images, prendre des nouvelles de la Géorgie, pays lointain et bien mystérieux pour la plupart d'entre nous… Quelques indices, telle la consommation abusive de jus de cerises – que l'on produit artisanalement et conserve dans d'énormes bocaux –, indiqueront aux connaisseurs que nous sommes au cœur du Caucase – les Turcs, les Azéris… sont également très friands de cerises. Les ... (lire la suite)