UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Coopérative QUI VIVRA BÉRAT habitat partagé en évolution la Ménardière
Une autre façon de vivre ? Une autre façon de vieillir ? Voilà 4 ans, qu’un groupe de retraités a investi le Domaine de la Ménardière en créant une coopérative. Objectif : Vivre et vieillir ensemble solidaires et actifs jusqu’au bout du chemin. Chambres d’hôtes, Conc...

SÉANCES BÉBÉS
  Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pou...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

Soutenez Utopia Palmer
  • ALICE

    Pour savourer une vraie adaptation du conte de Lewiss Caroll, il faut (re)découvrir « Alice » de Jan Svankmajer, génie méconnu, virtuose de l’animation tchèque qui, à la fin des années 80, en a tiré un pur chef-d’œuvre reposant sur l’idée que l’être humain est un automate et que le cosmos tient dans la main, à la façon de ces boules de verre qui, lorsqu’on les renverse, laissent retomber une neige artificielle. Tel quel, il s’agit d’un manifeste surréaliste dans un laboratoire de songes, où l’or... (lire la suite)

  • AMOURS DÉCHUS

    Trois amies aux rêves de gloire tentent de percer dans leur domaine respectif : le mannequinat pour Billie, la musique pour Suk-ling et le cinéma pour Yuk-ping. Rencontré lors d’une soirée arrosée, Tony, jeune homme oisif issu d’une famille aisée, est vite intégré à la bande et entame une relation avec Billie… C’est le second long métrage de Stanley Kwan, qui sonde les changements de la société hongkongaise à travers des personnages emblématiques de leur époque. Navigant entre étude de caract... (lire la suite)

  • ARCHEOLOGIST OF THE WASTELAND

    Rencontre avec le réalisateur Melvin ZED : depuis une dizaine d’années, Melvin Zed étudie la saga Mad Max avec un intérêt certain et un dévouement total. Ce qui avait débuté comme un travail studieux de rat de bibliothèque s’est progressivement transformé en aventure trépidante, l’emmenant aux quatre coins du monde à la rencontre des protagonistes de cette histoire… Ses recherches ont abouti à plusieurs objets cinéphiles passionnant comme Mad Max, ultraviolence dans le cinéma, partie 1, son prem... (lire la suite)

  • AU CLAIR DE LA RUE

    Rue Bréguet, 11e arrondissement de Paris. Chaque mercredi, La Cloche est à pied d’œuvre. La Cloche ? Une chorale d’une dizaine de chanteurs, tous sans domicile fixe ou en situation de grande précarité. Dans la petite salle de répétition, les problèmes sont pudiquement laissés à la porte. Ici, on chante dans la joie et la bonne humeur. Pour les fêtes, Noël ou Pâques, dans des églises, dans les écoles aussi. Et puis, plusieurs fois par an, au cimetière de Thiais, où sont enterrés les SDF qui meur... (lire la suite)

  • BIR’EM

    Dans le nord d’Israël, Nagham, une jeune Palestinienne, décide de réinvestir le village de son grand-père, détruit lors de la guerre de 1948 et laissé à l’abandon. Elle est bientôt rejointe par d’autres jeunes Palestiniens qui font revivre l’espoir éphémère d’un retour au village. Loin des images d’actualité, dans la beauté des paysages ruraux d’une région dans laquelle seule la verdure est restée libre, Bir’em est un film sur la transmission de la mémoire à travers les générations et sur les f... (lire la suite)

  • BLAGA’S LESSONS

    Depuis le récent décès de son mari, Blaga, enseignante bulgare à la retraite, mène une vie discrète et routinière à Choumen, une ville de 100 000 habitants située au Nord-est de la Bulgarie. À l’instar des milliers de retraités du pays touchant une pension de misère, Blaga vit plus que chichement. Alors pour joindre les deux bouts, elle donne des cours particuliers à Nare, une jeune femme syrienne qui veut acquérir la nationalité bulgare. Petit à petit, et avec l’aide de son fils parti tenter sa... (lire la suite)

  • BORDER LINE

    En un mot comme en deux, littéralement « ligne frontière », l’anglicisme border-line ou borderline décrit un trouble de la personnalité, un état, initialement pathologique, qui oscille entre psychose et névrose. Dans le langage commun, on dirait « au bord de la folie ». C’est l’image du fil ténu, presque invisible, sur lequel on regarde avancer le funambule – avec ce mouvement de balancier caractéristique, cet équilibre précaire constamment remis en question. L’instabilité, le jeu avec l’attract... (lire la suite)

  • BORGO

    Depuis sa révélation lumineuse dans La Graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche, on n’en finit pas d’être épaté par le jeu unique, authentique et décalé de Hafsia Herzi, qui n’a pas son pareil pour incarner des personnages aux mystères intérieurs insondables. Une intensité opaque qu’on retrouve dans le rôle de surveillante pénitentiaire qu’elle interprète dans Borgo – du nom de la petite ville corse, à un jet de châtaigne au sud de Bastia, qui abrite une prison « à caractère humain » (selon le C... (lire la suite)

  • CENTER STAGE

    Une équipe de cinéma venue de Hong Kong et menée par le réalisateur Stanley Kwan est à Shanghai pour reconstituer la vie et la carrière de Ruan Lingyu, star du cinéma muet chinois dans les années 1920-1930, surnommée la « Greta Garbo chinoise », mise au ban par la presse à scandale pour sa vie « dissolue »… Biopic construit autour de la mise en abyme, Center Stage met en perspective l’ascension fulgurante de Ruan Lingyu à travers reconstitutions, faux extraits de ses films et interviews de l’... (lire la suite)

  • CHIEN BLANC

    « Ce qu’on appelait l’humanitarisme s’est toujours trouvé pris dans ce dilemme entre l’amour des chiens et l’horreur de la chiennerie. » Romain Gary, Chien blanc « L’Histoire n’appartient pas au passé. L’histoire est le présent. Nous portons notre histoire avec nous et penser le contraire est criminel. » James Baldwin C’est une nouvelle adaptation – après celle, fameuse, de Samuel Fuller en 1982 sous le titre français de Dressé pour tuer – du roman de Romain Gary publié en 1970, en pleine lu... (lire la suite)

  • CLAUDE MCKAY, DE HARLEM À MARSEILLE

    Dans les années 20, Claude McKay, figure rebelle de la Harlem Renaissance, écrivain, musicien, poète, vagabonde pendant plus de 10 ans en Europe, fréquentant les avant-gardes artistiques et politiques, et devient un précurseur de la littérature et de la cause noire. Matthieu Verdeil réalise là un documentaire littéraire, visuel et musical, qui met en résonance les mots de Claude McKay, le jazz, les images des artistes de l’époque (cinéma, photo, peinture, affiches…) et les images d’archives doc... (lire la suite)

  • DISSIDENTE

    Ce qui se raconte et se dénonce ici, dans la vallée du Richelieu, immense région agricole du Québec (et garde-manger du pays) est une histoire universelle : celle qui lie depuis la nuit des temps ceux qui possèdent et celles et ceux qui n’ont rien hormis la force de leurs bras. Avec la minutie d’un documentariste, la rigueur d’un enquêteur et ce supplément d’âme et de cœur qu’offre la fiction, Pier-Philippe Chevigny livre un premier film puissant et engagé qui saisit la radicale absurdité d’un s... (lire la suite)

  • ENYS MEN

    En cornique, langue ancienne encore parlée en Cornouailles, « enys men » signifie « île de pierre ». C’est effectivement sur la falaise rocheuse d’une île inhospitalière que nous invite le premier plan. Le seul être humain en vue est une femme en ciré rouge éclatant qui prend des mesures (température, nature du sol…?) et observe avec minutie une fleur, miraculeusement accrochée au sol malgré les vents impétueux. Elle est botaniste et sa vie est réglée comme du papier à musique : sa sortie d’obs... (lire la suite)

  • ÉTAT LIMITE

    On ne reprendra son souffle qu’une fois. Le temps d’une représentation claudicante de Roméo et Juliette, dans une salle du service de soins psychiatriques de l’hôpital Beaujon, à Clichy. Le rôle de Juliette est tenu par un patient. Il a expliqué quelques plans plus tôt comment il fuyait les fenêtres ouvertes de l’hôpital de peur de s’y précipiter et le voilà qui porte, amusé, une bouteille en plastique à la bouche, mimant l’empoisonnement : « Je ne peux pas vivre sans toi mon Roméo… » Devant lui... (lire la suite)

  • FRÈRES

    1948, fin de l’été. Deux petits garçons attendent devant le grand portail de la colonie de vacances que leur mère vienne les chercher. En vain. Leur mère préfère, en grande journaliste aventurière, partir en Argentine, laissant sa progéniture à qui le désire, tout en racontant à sa propre mère qu’elle les a emmenés avec elle… Les deux enfants sont recueillis par des voisins jusqu’au jour où un incident fait basculer leur vie et les pousse à s’enfuir dans la forêt. Ils y resteront sept années, li... (lire la suite)

  • FUOCOAMMARE, PAR DELA LAMPEDUSA

    Une île entre le ciel et l'eau, au sud de l'Italie, de la Sicile… Tout paraît si paisible, on se dit que cet endroit est fait pour le bonheur et les images sont d'une beauté à vous donner le frisson… Mais on n'est pas là en touristes. C'est plus que ça, bien plus : le film semble avoir pris racine parmi les habitants, dans le cœur battant du village. Tout devient très vite familier, on retiendrait presque son souffle pour ne pas se faire remarquer. On suit quelques personnages, qui nous font pén... (lire la suite)

  • GERRY

    Gus Van Sant a tourné Gerry en 2002, soit un an avant Elephant. Après plusieurs films réalisés à l’intérieur du système hollywoodien (Will Hunting, Psycho, A la recherche de Forrester), Gerry concrétisait pour Van Sant une rupture radicale, une échappée belle vers un cinéma libre de toutes contraintes de production, de narration, de star système, de box office. Et autant dire qu’il n’y est pas allé de main morte dans la liberté et l’expérimentation ! Gerry est encore plus radical qu’Elephant, ca... (lire la suite)

  • JUSQU’AU BOUT DU MONDE

    L’amour au premier regard ? Ça y ressemble furieusement, à l’instant où Holger Olsen, le danois, et Vivienne Le Coudy, la québecoise, se repèrent sur un quai de San Francisco. L’aventure se cristallise lorsque la fleuriste abandonne son étal pour suivre le cavalier jusqu’au Nevada. Le couple plante son jardin d’Éden dans un canyon, proche d’une petite ville régentée par le tout puissant Alfred Jeffries. The Dead don’t hurt (« les morts ne blessent pas ») : ce titre insolite désigne la seconde ré... (lire la suite)

  • L’ENFER d’Henri Georges Clouzot

    C’est l’histoire passionnante d’un film fabuleux, d’un chef d’œuvre du cinéma que vous aurez l’impression d’avoir vu quand la lumière se rallumera… alors qu’il n’existe pas. En 1964, Henri-Georges Clouzot, le génial réalisateur de Quai des Orfèvres, Le Salaire de la peur, Les Diaboliques – entre autres –, Clouzot, l’un des cinéastes qui incarne le mieux la qualité française des années 40/50 qui sera trop méprisée par la Nouvelle Vague, Clouzot donc entreprend le tournage de son nouveau film dan... (lire la suite)

  • LA FLEUR DE BURITI

    Ce qui frappe d’abord dans La Fleur de buriti, c’est l’absence de regard anthropologique. Une absence salvatrice qui libère le récit, lui proférant une dimension universelle et nouvelle. Ainsi pour la première fois peut-être au cinéma, un peuple d’Amazonie raconte son histoire, mélangeant passé, présent et futur, sans que jamais la caméra ne se fasse l’outil ou le témoin d’une quelconque étude scientifique à son égard. En résulte une proximité, une symbiose qui opère dès la première séquence, dè... (lire la suite)

  • LA MÉMOIRE ÉTERNELLE

    Disons le tout net, c’est un magnifique film documentaire, bouleversant, incroyablement vivant et qui nous a fait tour à tour sourire et pleurer. Nous entrons dans le film avec quelques images un peu floues d’une femme tentant de réveiller son compagnon qui semble désorienté, qui ne sait plus vraiment où il est ni qui elle est… L’homme un peu perdu, c’est Augusto Gongora, ex-journaliste nationalement connu, opposant acharné au régime de Pinochet et combattant pour la mémoire des disparus de la ... (lire la suite)

  • LA ULTIMA CENA

    À la fin du XVIIIe siècle, à l’occasion de la semaine sainte, un comte se rend à la plantation de canne à sucre dont il est propriétaire. Pour satisfaire de vagues tendances mystiques, il choisit douze de ses esclaves noirs qu’il invite à partager son repas. Le lendemain, lorsqu’un intendant brutal veut faire travailler les esclaves à qui on a promis un congé, ceux-ci se révoltent. Le propriétaire oublie alors ses propensions à la mansuétude pour ordonner une répression impitoyable. Pépite du c... (lire la suite)

  • LAN YU

    Pékin, fin des années 1980. Fils d’une famille aisée, Chen Handong est un golden boy à qui tout réussit. Seule personne de son entourage à être courant de son homosexualité, son fidèle employé Liu Zheng lui présente régulièrement de jeunes garçons. C’est ainsi que Chen fait la connaissance de Lan Yu, étudiant en architecture fraîchement débarqué de sa province… Filmée à Pékin sans autorisation officielle, cette romance audacieuse, délicate et sensuelle, livre une belle réflexion sur l’identit... (lire la suite)

  • LAROY

    Le film démarre sur le bord d’une route dans un coin paumé du Texas, en pleine nuit. Une voiture s’arrête pour prendre un auto-stoppeur. Il est rapidement question de savoir si cet acte est désintéressé ou si le conducteur a une idée derrière la tête – à moins que ce ne soit le passager ? –, bref on se demande si un insaisissable danger ne plane pas sur la rencontre entre ces deux inconnus. Et de fait ils ne tardent pas à s’accuser mutuellement d’intentions meurtrières… Du fond de notre siège on... (lire la suite)

  • LE CHAR ET L'OLIVIER

    Le Char et l'olivier rappelle un certain nombre de fondamentaux oubliés et apporte un éclairage sur l'histoire de la Palestine, ce que les médias appellent « le conflit israélo-palestinien », de son origine à aujourd'hui. Apprendre du passé pour comprendre le présent !  Ce film documentaire réunit analyse géopolitique, interviews de personnalités internationales, expertes sur ce sujet et témoignages de citoyens palestiniens et français. Il propose des clefs de compréhension et souhaite débarras... (lire la suite)

  • LE MAL N’EXISTE PAS

    Celles et ceux que la profondeur et la délicatesse de Drive my car ont émus connaissent le sens virtuose de la narration de Ryûsuke Hamaguchi, sans doute le plus grand cinéaste japonais en activité. Avec Le Mal n’existe pas, il offre à nouveau, et dans un tout autre genre, une expérience hors du commun. Le film se présente comme une fable écologiste opposant les habitants d’un petit village des hauteurs de la province de Tokyo à un projet touristique juteux menaçant l’équilibre naturel des lieux... (lire la suite)

  • LE NOM DE LA ROSE

    En l’an 1327, dans une abbaye bénédictine du nord de l’Italie, le moine franciscain Guillaume de Baskerville (Sean Connery), accompagné du jeune novice Adso (Christian Slater), vient enquêter sur des morts mystérieuses qui frappent la confrérie. Le secret semble résider dans la bibliothèque, où le vieux Jorge de Burgos garde jalousement un livre jugé maudit… C’est l’époque où l’Église, en pleine crise, se voit disputer son pouvoir spirituel et temporel. C’est aussi l’apogée de l’Inquisition. ... (lire la suite)

  • LE PETIT DINOSAURE et la vallée des merveilles

    En ces tristes temps d'uniformisation numérique où les dinosaures, forcément affamés, fatalement sanguinaires, semblent ne plus devoir être ressuscités qu'en 3D et échappé des parcs d'attractions de « Spielberg-land », il relève de l'œuvre de salubrité publique d'exhumer cette petite merveille méconnue de l'auteur de Brisby et le secret de Nimh et de Fievel et le nouveau monde. Un film d'aventures préhistoriques tout spécialement conçu pour les petits : tout en rondeur, tout en douceur et en cou... (lire la suite)

  • LE TABLEAU VOLÉ

    André Masson. Un patronyme assez quelconque, voire carrément banal, passe-partout, de ceux qui se retiennent sans effort mais s’oublient aussi vite, parce que, précisément, sans grand éclat. André Masson, comme « Maître André Masson, notaire », ou « André Masson, inspecteur des impôts », « André Masson de Masson et fils », patron d’une grosse PME de province qui aurait réussi dans le joint en caoutchouc. Mais notre André Masson a le costume impeccable et bien taillé qui sent le sur-mesure, une f... (lire la suite)

  • LES AVENTURES DE ZAK ET CRYSTA DANS LA FORÊT TROPICALE DE FERNGULLY

    Crysta jeune fée apprentie vit dans la merveilleuse forêt tropicale de FernGully, où Magie Lune lui enseigne la magie des plantes, l’histoire de son peuple, et le contrôle de ses pouvoirs magiques. Un jour, piquée dans sa curiosité par une fumée lointaine, Crysta décide de partir à l’aventure sur la montagne du danger, où elle rencontre Zak, un jeune bûcheron. En voulant l’aider au moment où il risque de se faire écraser par un énorme arbre abattu, elle rate son sort et le transforme en lillipu... (lire la suite)

  • LES DÉPORTÉS DU LIBRE-ÉCHANGE

    Le premier janvier 1994, entrait en vigueur la signature de l’Accord de Libre Echange Nord-Américain (ALENA), entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, promettant un développement sans précédent des échanges commerciaux entre les trois pays, par l’accroissement du volume des exportations, dont les bénéfices allaient irriguer toute l’économie mexicaine. Seize ans plus tard, le constat est amer. L’ALENA, promesse d’un « bien-être général », a littéralement laminé l’agriculture mexicaine, et ... (lire la suite)

  • LISTE D’ATTENTE

    Emilio, jeune ingénieur au chômage, arrive à la gare routière d’un village de Cuba. Comme des dizaines de personnes déjà présentes, il attend l’arrivée d’un bus. Jacqueline entre a son tour et rejoint la file d’attente, sous le regard enchanté d’Emilio. Il y aurait bien le car de la station, mais il est tout cassé. Or, quand arrive enfin le bus, il n’offre qu’une seule place. Contre toute attente, les voyageurs décident alors de réparer le car de la station, d’organiser la gare routière et… réin... (lire la suite)

  • MÁ SÀI GÒN

    À Saigon, deux jeunes hommes en couple depuis sept ans évoquent leur mariage prochain. L’un a l’air ravi et amoureux, l’autre aussi, malgré cette lueur triste dans ses yeux. Plus tard, on les retrouve en compagnie des parents enthousiastes et affectueux du premier. La famille du second ne sera jamais mentionnée. Ce portrait n’est que l’un des nombreux que compte le documentaire Má Sài Gòn de Khoa Lê, qui explore les identités sexuelles et de genre au Vietnam sous l’angle des liens filiaux. Docu... (lire la suite)

  • MADAME HOFMANN

    L’avenir vous semble bouché comme un ciel noir avant la tempête. Vous entendez le galop des quatre cavaliers de l’apocalypse à vos portes, les remugles d’un monde en souffrance empoisonnent votre air. Vous frissonnez d’angoisse en pensant à demain… Et puis voilà que vous arrive, dans cet univers de brutes épaisses, un torrent d’humanité, de bienveillance, de lumineux espoir. Ainsi vont les humains : on croit que tout est fini, que rien ne nous épargnera une longue descente aux enfers… et puis un... (lire la suite)

  • MÉMOIRES DE PALESTINE

    Leïla Shahid, qui n’a cessé de porter la voix de la Palestine, remonte le temps pour nous faire partager les souvenirs que sa mère, Sirine Husseini Shahid, née à Jérusalem en 1920, lui a transmis avant d’en faire un livre : Souvenirs de Jérusalem. Ces souvenirs évoquent l’histoire d’une famille de notables hiérosolymites frappée dans les années 1930 par la politique répressive du Mandat britannique et obligée de s’installer à Beyrouth. Ils témoignent en même temps d’un engagement dans l’histoire... (lire la suite)

  • MON NOM EST PERSONNE

    Jack Beauregard (Fonda), légende de l’Ouest, désire mettre un terme à sa carrière de pistolero et envisage de s’embarquer pour l’Europe. Mais un jeune admirateur, affirmant s’appeler Personne (Hill), ne l’entend pas de cette oreille. Il veut faire entrer Beauregard dans l’Histoire en l’amenant à combattre la Horde sauvage, une bande de tueurs qui sème la terreur dans plusieurs états de l’Ouest… « Au début des années 70, constatant avec dépit que le médiocre western parodique italien On l’appe... (lire la suite)

  • MOONLIGHT

    Moonlight se passe exclusivement dans la communauté noire défavorisée de Miami, mais pas de confusion : on est à 10000 lieux du film de ghetto avec guerre des gangs endémique et coups de flingue pour un bout de trottoir où vendre du crack. Moonlight captive et émeut en nous montrant avec sincérité et sensibilité l'évolution et la construction de l'identité d'un enfant au destin tourmenté. Un récit en trois volets où l'on suit Chiron dans le quartier de Liberty à Miami, d'abord à l'âge de neuf an... (lire la suite)

  • NEW YORK NE RÉPOND PLUS

    Dans un futur proche, le monde a été dévasté par un virus mortel, les villes se sont vidées et le monde est retourné à l’état de barbarie. À New York, les bandes ont pris le contrôle des rues, tandis qu’une petite communauté s’est barricadée dans un immeuble, cultivant les dernières graines, faisant pousser les derniers légumes… Subissant les assauts des nouveaux barbares, la situation pour les assiégés semble perdue, mais lorsqu’un guerrier solitaire et mutique apparaît… l’espoir renaît enfin !... (lire la suite)

  • NON-NON DANS L’ESPACE

    Cinq ans après La Grande aventure de Non-Non, on se réjouit de retrouver, pour deux aventures pleines de surprises et de tendresse, Non-Non l’ornithorynque et sa bande de potes aussi inséparables que solidaires, j’ai nommé Magaïveur le mini-crabe, Bio le lapineau, Grocroc le petit ours, Zoubi la grenouillette et Grouillette la tortue à roulettes. Non-Non rétrécit : une journée tout ce qu’il y a de tranquille bascule dans l’imprévu à cause d’un coup de vent et d’un paquet de chips coincé dans ... (lire la suite)

  • NOTRE MONDE

    Que feriez-vous, jeunes spectatrices, si la seule perspective d’avenir qu’il vous restait était d’attendre la date d’un mariage arrangé par vos parents ? Accepteriez-vous votre sort ou décideriez-vous de vivre votre vie comme vous l’entendez ? Deux cousines vivant dans un village reculé du Kosovo se posent bel et bien cette question. Que faire ? Rester pour ne pas jeter l’opprobre sur leur famille et se résoudre à cette vie toute tracée pour elles ou tenter leur chance pour ouvrir leur propre v... (lire la suite)

  • PAS DE VAGUES

    « Leslie, tu ne crois pas que tu exagères avec tant de beauté ? ». Phrase qui pourrait sembler équivoque mais qui est prononcée sans aucune arrière-pensée par Julien Keller, jeune professeur de français qui tente d’expliquer le concept d’astéisme (faire l’éloge de quelqu’un en faisant semblant de le critiquer) à sa classe de 4e, en prenant une des élèves comme exemple. Est-ce à ce moment précis que tout bascule ? Ou était-ce plutôt ce jour où il a décidé d’emmener ses meilleurs élèves manger un ... (lire la suite)

  • PETITES MAINS

    Avec les femmes de Petites mains, on rit aux éclats, on s’esbaudit, puis, soudain, nous voilà cueillis par une émotion vivace, une énergie fulgurante, communicative, porteuse de germes d’espoirs printaniers. Dans un élan libérateur, on a des envies de « lever nos verres à celles qui n’en ont pas », de chanter combien ces premières de cordée des « métiers essentiels », ces oubliées du grand capital, enjolivent la vie, la rendent plus supportable ! Il y a de la vie, il y a du mouvement dans les... (lire la suite)

  • PRIDE

    C'est typiquement le genre de film qui va vous donner la pêche en ces temps de rentrée forcément morose. Un condensé de ce que le cinéma anglais sait faire à la perfection : une épatante comédie sociale qui vous rappelle que dans ce pays qui a vu bien des luttes parfois âpres, l'improbable voire l'impossible est parfois possible, que ceux que l'on n'aurait jamais imaginé combattre côte-à-côte peuvent briser les intolérances pour le meilleur, que la générosité peut l'emporter envers et contre tou... (lire la suite)

  • RIDDLE OF FIRE

    Youpi ! c’est le printemps et, pour fêter ça, on vous propose un film absolument jubilatoire qui peut rassembler et emballer toutes les générations à partir de douze ans. Riddle of fire, pépite venue du Midwest profond, c’est un strike ! Le croisement improbable autant que réjouissant entre Le Club des cinq, Les Aventures de Tom Sawyer et Stand by me, pour ne citer que le plus beau de ces films américains des années 1980 qui offraient aux ados et pré-ados du rêve et de l’aventure sans les prendr... (lire la suite)

  • ROUGE

    Hong Kong, 1934. Fleur est courtisane dans une maison close fréquentée par la haute société. Lorsqu’elle rencontre un séduisant client du nom de Chan Chen-Pang, le coup de foudre est immédiat. Alors qu’ils souhaitent officialiser leur union, les parents du jeune homme s’y opposent formellement… Cinquante ans plus tard, en 1987, le fantôme de Fleur revient hanter Hong Kong à la recherche de son amour perdu… Hommage à un Hong Kong disparu, Rouge ne cesse, par sa construction, de confronter pass... (lire la suite)

  • SÉANCE DE COURTS MÉTRAGES

    TV SERRANA: CAFE DIVINO de Luis GUEVARA 2016, 20 mn Primé meilleur documentaire TV cubain 2016 par l’UNEAC Les vendanges à Murles et la cueillette du café à San Pablo de Yao. LA VIRGEN DE LOS ANIMALES de David MORALES 2014, 13 mn A Manzanillo, une femme consacre sa vie au sauvetage des animaux. AL SUR… EL MAR de Ariagna FAJARDO 2012, 23mn Sélectionné en 2012 au festival Biarritz Amérique latine, et au festival Cinelatino de Toulouse. Au sud de la Sierra Maestra, une famille c... (lire la suite)

  • SERGIO ET SERGEI

    Tant que Cuba n'aura pas cédé à la pression internationale, économique autant que politique, qui pousse son peuple depuis des décennies à l'abandon de l'utopie révolutionnaire née en 1959, elle sera toujours l'objet des images et des fantasmes les plus contradictoires. Paradis révolutionnaire, ultime rempart contre l'impérialisme trumpiste, ou prison à ciel ouvert ? Le joli conte d'Ernesto Daranas Serrano a l'avantage de renvoyer dos à dos les caricatures et de raconter Cuba dans toute sa comple... (lire la suite)

  • SINJAR, NAISSANCE DES FANTÔMES

    Si le 13 novembre 2015 reste dans les mémoires la date funeste des attentats terroristes à Paris livrés par Daech, c’est aussi la date de leur défaite à Sinjar, ville frontière entre la Syrie et l’Irak, tombée entre leurs mains un an plus tôt. C’est le 3 août 2014 que l’État Islamique commence son invasion de la région de Sinjar, ainsi que ce massacre systématique et systémique de la communauté yézidie conté ici dans un langage tout à la fois cru et pudique, où les images de la dévastation, d... (lire la suite)

  • TAXI TÉHÉRAN

    C'est un magnifique et allègre bras d'honneur aux barbus barbons barbants. Les BBB (c'est plus court comme ça), ce sont les mollahs du régime iranien et leurs fonctionnaires zélés qui ont tenté par tous les moyens de faire taire le réalisateur Jafar Panahi. En 2010, les autorités l'ont d'abord emprisonné puis, après l'avoir libéré, lui ont interdit toute sortie du territoire et surtout ont essayé de l'empêcher de tourner. Mais on ne peut pas interdire à un être humain de respirer et durant les c... (lire la suite)

  • TITIEN, L’EMPIRE DES COULEURS

    De sa naissance dans les Dolomites autour de 1485 jusqu’à à sa mort à Venise en 1576, Tiziano Vecellio dit Le Titien a traversé le siècle en l’illuminant de ses peintures. Le film explore l’œuvre de cet ambitieux artiste de génie à travers quelques-unes de ses créations emblématiques et de ses périodes artistiques révolutionnaires qui ont fait de lui le symbole de la Renaissance italienne. S’auto déclarant « maître des couleurs » et brillant entrepreneur de lui-même, innovateur tant dans la com... (lire la suite)

  • UN JEUNE CHAMAN

    Zé a 17 ans et il est chaman : un intermédiaire entre le monde visible et les mondes invisibles. Il consacre beaucoup de temps à communiquer en état de transe avec les esprits des ancêtres… Lourde et épuisante tâche pour cet adolescent qui prend ainsi soin de sa communauté à Oulan Bator, à travers des rites aux fonctions thérapeutiques. A cette fonction convoquant les êtres du passé, s’ajoute celle qui concerne son avenir : étudier pour réussir sa vie. C’est dans un uniforme étriqué, bien éloign... (lire la suite)

  • UN JOUR FILLE

    Au XVIIIe siècle, une jeune personne au sexe incertain, grandie fille, est poussée à « changer d’habit » en raison de son attirance pour les filles. Devenue homme, il se marie mais est bientôt condamné comme profanateur du mariage. Une histoire vraie qui nous est parvenue grâce au mémoire de l’avocat que Michel Foucault a étudié dans son Histoire de la sexualité. Film dit d’époque mais dont la thématique résonne fortement aujourd’hui, notamment sur les questions liées au genre, Un jour fille est... (lire la suite)

  • UN MUR DANS MA TÊTE

    Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu’un atome, disait Albert Einstein. Certes, en Palestine, les murs de séparation sont très concrets. Mais plus rigides que le béton, sont les murs abstraits des mentalités façonnées par les propagandes. Certes, en Palestine, la colonisation bat son plein. Mais décoloniser les esprits est un préalable pour mettre un terme au colonialisme que le gouvernement israélien fait régner dans les territoires occupés. Du moins, c’est le postulat de ce film qu... (lire la suite)

  • UNE AFFAIRE DE PRINCIPE

    Avec ses bacchantes blondes tombantes à la Asterix, sa tignasse savamment ébouriffée, ses chemises à carreaux, sa pipe avantageuse dont la fumée laisse deviner le regard plissé par un sourire matois en embuscade, il ne faut pas bien longtemps pour accepter de voir en Bouli Lanners (un de nos héros de cinéma, il y en a peu) l’incarnation possible de José Bové (un de nos héros politiques, ils ne sont pas si nombreux). José, selon nos âges et nos engagements, on l’a connu tour à tour : militant pac... (lire la suite)

  • WHAT YOU GONNA DO WHEN THE WORLD'S ON FIRE ?

    C'est le cinquième film que Roberto Minervini consacre au Sud des Etats-Unis. Cette fois il est allé à la rencontre d’Afro-Américains de La Nouvelle-Orléans, dont l’histoire porte l’empreinte de siècles de racisme. Tout au long de l'été 2017, au moment où une série de meurtres de jeunes Noirs par la police a secoué la communauté afro-américaine, le réalisateur a suivi le quotidien d'un petit nombre de personnes : Ronaldo et Titus, deux frères dont la jeune mère célibataire les a toujours tenus ... (lire la suite)

  • Y, SIN EMBARGO

    Lapatun, un jeune garçon arrive en retard à son école, le jour de l’examen de mathématiques. Il justifie son retard en inventant une histoire pleine de fantaisie qui déclenche le désordre dans l’école et sème l’inquiétude chez les enseignants : il aurait aperçu une soucoupe volante… Le scénario, de Rudy Mora, s’inspire de la version théâtrale de Carlos A Cremata pour la fameuse troupe de la Colmenita (La Ruche) à La Havane. Les protagonistes sont d’ailleurs de jeunes acteurs de cette compagnie ... (lire la suite)

  • YOGA, LE DÉVOILEMENT DE SOI

    Ce documentaire retrace les faits marquants du parcours initiatique et yogique de François Lorin. Membre fondateur de l’Institut de Yoga Français et Méditerranéen depuis 1982, il enseigne le yoga depuis plus de quarante ans et forme des professeur·e·s au niveau régional, national et européen. Également auteur de l’ouvrage Le livre du maintenant, François Lorin est un quêteur de vie. À travers la transmission du yoga, il souhaite favoriser la prise de conscience de soi, des autres et du monde qui... (lire la suite)

  • YULI

    Dans les rues de La Havane, le tout jeune Carlos Acosta est le roi des compètes improvisées de breakdance. Son père Pedro, chauffeur poids-lourd, reconnaît le talent extraordinaire de son jeune fils, qu'il surnomme Yuli d'après le nom d'un dieu africain de la guerre. Même si Carlos ne veut absolument pas porter de collants et de ballerines, même s'il préférerait de loin devenir footballeur, son père l'inscrit au début des années 80 à l'Ecole Nationale de Ballet de Cuba. Ce n'est pas une période... (lire la suite)