Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 45€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

MONTPELLIER JOURNAL SE MONTRE SAMEDI 7 MARS
Avant de venir débattre (lundi) à Utopia de la liberté d’informer (autour de CITIZEN4, Edward Snowden et avec les libriste du Languedoc Roussillon, espérons qu’ils auront dessaoulé), l’équipe de Montpellier Journal fait la fête samedi soir à l’Atelier du nord (Figuerolles). De 16h à 22h, venez r...

SÉANCES BÉBÉS
Voici les horaires correspondant aux séances “BEBES” (nous baissons le son pour laisser dormir le nourrisson)- le vendredi 27 février à 15h30 : Rendez-vous à Atlit- le lundi 2 mars à 14h30 : Wild- le lundi 9 mars à 16h15 : Phoenix- le lundi 16 mars à 14h15 : Snow therapy- le mardi 24 mars à 14h1...

Ciao Charlie
Voilà! On s’apprêtait à vous envoyer un éventail de jolis vœux… Mais l’actualité violente nous a dépassée, le cœur n’y est plus: douze morts à Charlie Hebdo… Charb avec son sourire discret… Mort… Ainsi que Cabu, Wolinski, Tignous… et ceux qui sont moins connus… Au delà de nos copinages (ou pas...

  • À TROIS, ON Y VA

    Quoi de neuf ? L'amour ! Jérôme Bonnell prouve qu'on peut encore charmer, émouvoir, surprendre avec une histoire de trio amoureux. Tout comme il nous avait emballés il y a tout juste deux ans avec la rencontre de deux inconnus dans un train : c'était Emmanuelle Devos et Gabriel Byrne, c'était Le Temps de l'aventure. Bonnel a un vrai talent pour saisir les sentiments dans ce qu'ils ont de plus authentique, de plus instinctif, de plus évident. Un vrai talent pour faire vivre des personnages justes... (lire la suite)

  • HISTOIRE DE JUDAS

    Il se dégage de la beauté des images, de l'épure de la mise en scène et de la vérité des personnages une telle force, une telle puissance d'évocation poétique qu'on se sait immédiatement et durablement marqué par cette Histoire de Judas. Après nous avoir conté dans son style âpre et enivrant la naissance de la légende de Mandrin, Rabah Ameur-Zaïmeche s'approprie un nouveau morceau de notre Histoire collective. Encore une histoire de bande, encore une histoire de transmission, encore une histoire... (lire la suite)

  • JAMAIS DE LA VIE

    Olivier Gourmet extraordinaire, dans un de ses plus beaux rôles ! Il rend riches, intelligents, lumineux les moindres silences… Ceux de Franck. À moins que ce ne soient les siens propres. On ne sait plus tellement tout résonne juste. Il est cet homme solide, ankylosé dans la monotonie d'un travail alimentaire, ennuyeux. Patrouillant la nuit, essayant de trouver le sommeil le jour… Naviguant perpétuellement entre deux solitudes : celle de son lieu de travail, celle de son lieu de vie, même si on ... (lire la suite)

  • JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE

    Le 14 Septembre 1898, Célestine, jeune soubrette au minois charmant, la langue bien pendue et l'esprit vif, arrive dans sa nouvelle place. C'est sa douzième en deux ans ! « Faut-il que les maîtres soient difficiles à servir maintenant… C'est à ne pas croire ! » Elle, la Parisienne jusqu'au bout des bottines, se retrouve au Mesnil-Roy, un bled normand paumé, dans la maison des Lanlaire, un couple de bourgeois racornis, aussi ridicules que leur nom, où elle va devoir supporter la maniaquerie perve... (lire la suite)

  • LA MAISON AU TOIT ROUGE

    Taki aurait pu faire geisha, si elle avait été plus jolie. Du moins c'est ce qu'elle dit. À notre époque, elle serait partie sac au dos à la découverte de sa vie, sans entraves, goûtant tous les plaisirs interdits, goûtant aux garçons peut-être. Mais dans le Japon des années trente, une jeune fille d'extraction modeste n'a pas le choix de sa destinée. La voilà, quittant pour la première fois sa province natale perdue au milieu des rizières. Mi-angoissée, mi-excitée : l'idée de découvrir une autr... (lire la suite)

  • LA SAPIENZA

    Limpidité et apaisement font de La Sapienza une totale évidence. Le nouveau film d'Eugène Green fait partie de ces œuvres qui – de manière très difficile à expliquer, par une sorte de miracle païen – concilient les contraires. Plus il simplifie, plus il gagne en profondeur. Plus sa mise en scène est formelle, plus elle éveille l'émotion. Avec leur diction surannée et leur caractère précieux, les films de Green semblent surgir d'un autre âge : c'est justement ce qui séduit d'emblée à la vision de... (lire la suite)

  • LE DERNIER COUP DE MARTEAU

    Comme on n'y connait pas grand chose – euphémisme – en musique classique, on est allé vérifier l'anecdote auprès d'un érudit de la chose – lequel l'a immédiatement wiki-confirmé, c'est donc ma foi vrai : le dernier mouvement de la 6e Symphonie de Gustav Mahler, originellement dite « Tragique », est bien marqué par trois coups de marteau – « trois coups du destin, dont le troisième fait tomber (le héros) comme un arbre ». Et l'histoire nous dit que, dans l'année qui suivit la création, après que ... (lire la suite)

  • LE PETIT HOMME

    Vous n'êtes pas prêts d'oublier le regard sombre et déterminé de Ramasan, ce petit bonhomme magnifique de onze ans, prêt à tout, comme un jeune loup orphelin grandi trop vite, pour protéger sa famille. Ramasan est un garçon d'origine tchétchène qui vit avec sa mère et ses deux sœurs cadettes à Macondo, un immense ensemble construit dans les années cinquante dans la banlieue de Vienne. À l'époque le quartier accueillait avant tout les exilés des pays de l'Est communiste, aujourd'hui s'y réfugient... (lire la suite)

  • LILI POM ET LE VOLEUR D'ARBRES

    Un programme original et très sympa pour les tout petits, composé de deux nouvelles perles du cinéma d'animation iranien et de quatre très chouettes réalisations des Films Magiques, un studio français modeste et génial comme disait Daniel Mermet. Six petites histoires qui tournent autour de la nature et de sa sauvegarde et qui chantent sur tous les tons à quel point l'imagination est importante dans la vie ! Les quatre films français : LE POISSON ROUGE QUI VOULAIT VOIR LA MER (Fabrice de ... (lire la suite)

  • LOBA

    Loba (louve en français) montre comment l’accouchement se pratique aujourd’hui, comment il est vécu, et comment nous mettons au monde nos enfants. À travers un road movie filmé sur quatre pays (Espagne, France, Mexique et Cuba), on découvre un mosaïque de témoignages teintés de joie, de déceptions, de doutes, de tristesse qui incite à s'interroger sur la manière de mettre au monde un bébé. Depuis la nuit des temps, les femmes observent les femmes mettre au monde, mais depuis les années 60, l’ins... (lire la suite)

  • RÉVOLUTION ZENDJ

    Alors qu’il couvre un reportage en tant que journaliste dans le Sud de l’Algérie, Ibn Battuta est amené à poursuivre son enquête à Beyrouth. Commence dès lors pour lui une quête initiatique qui le conduit sur les traces de la révolte des Zendj, ces esclaves noirs qui, au 9ème siècle en Irak, s’insurgèrent contre le pouvoir du califat Abbasside. En parcourant les territoires depuis l’Algérie jusqu’en Grèce en passant par le Liban, Tariq Teguia cartographie les luttes d’hier et d’aujourd’hui ... (lire la suite)

  • SELMA

    L'après-midi du 7 Mars 1965, à Selma, Alabama (voilà l'explication du titre du film), des policiers attaquent à coups de matraques, de clubs de golf et de gaz lacrymogène des manifestants pour les droits civiques, qui veulent marcher jusqu'à Montgomery pour réclamer le droit de vote pour les Noirs. Car si ce droit leur est en principe accordé, d'innombrables embûches rendent de facto impossible leur inscription sur les listes électorales. Parmi les marcheurs, Martin Luther King, fraîchement auré... (lire la suite)

  • SHAUN LE MOUTON

    Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas autant rigolé devant un film d'animation ! Et tout en rigolant on se disait qu'il nous faudrait sans doute revoir cette nouvelle production des studios Aardman pour prendre un peu de recul et apprécier à leur juste mesure l'incroyable inventivité de la mise en scène, l'expressivité des personnages, la beauté des décors, le soin apporté au moindre détail dans tous les recoins de l'écran. C'est vraiment le grand retour des créateurs de Wallace et Gromit, dans... (lire la suite)

  • STILL ALICE

    Pour son rôle d'Alice dans ce film aussi bouleversant qu'intelligent, on la donne grande favorite pour l'Oscar de la meilleure actrice, qui lui a très injustement échappé à plusieurs reprises. Après une heure et demie d'une performance incroyable, le cœur passé à la lessiveuse, on doit bien reconnaître que la performance de la sublime Julianne Moore (déjà primée l'an dernier à Cannes avec Maps to the stars de Cronenberg) mérite haut la main la statuette en or massif. Elle incarne ici une belle ... (lire la suite)

  • THE HUMBLING

    C'est la rencontre de trois géants plus tout jeunes (doux euphémisme) du cinéma et de la littérature. Voyez plutôt : un scénario adapté d'un roman de Philip Roth, 82 ans, figure majeure de la littérature américaine contemporaine, dont il se dit chaque année qu'il va décrocher le Nobel mais chaque fois il lui passe sous le nez ; derrière la caméra, Barry Levinson, 72 ans, réalisateur consacré de Good morning Vietnam, Rain man… Et en vedette Al Pacino, 74 ans, un mythe vivant qui a tout joué pour ... (lire la suite)

  • THE VOICES

    Absurde et étrange sont au rendez-vous de cette comédie sombre, désinvolte, bourrée d'humour noir, construite à partir de la représentation fantasmée d'un certain monde moderne. Nous sommes à Milton, quelconque bled américain, et Jerry, personnage béat de l'univers kitsch et coloré qui l'entoure, employé modèle, se complait dans l'accomplissement de sa tâche sur la chaîne d'une usine de baignoires. Il n'a pas d'amis, juste des collègues à qui il adresse quotidiennement des sourires tout en dents... (lire la suite)

  • UNE BELLE FIN

    John May est un drôle de bonhomme effacé, dont le regard de cocker attendri laisse deviner des trésors d'humanité, des richesses insondées. Les premières scènes sont cocasses : voilà notre homme, dégaine à la Droopy, apparaissant aux quatre coins de maintes funérailles, s'adaptant avec la même solennité tenace aux rituels de confessions parfois diamétralement opposées. Du kilt au costard cravate, du rockabilly à la musique classique, les façons de dire adieu sont aussi multiples que le furent le... (lire la suite)

  • VOYAGE EN CHINE

    Notre chère Yolande Moreau est une fois de plus magnifique dans ce très chouette film, premier long métrage de Zoltan Mayer, remarqué jusqu'ici pour son travail de photographe – qui lui a sans doute bien servi pour composer les images magnifiques de ce Voyage en chine. Elle est ici Liliane et dans les premières séquences on la sent comme absente, à côté d'elle-même, infirmière quinquagénaire fonctionnant en pilotage automatique, pas vraiment malheureuse mais pas non plus très épanouie dans son m... (lire la suite)

  • WAKE IN FRIGHT

    Voilà un film qui ne saurait s'oublier, vous colle définitivement à la mémoire comme aux sens, dont la puissance tient au climat culturel dans lequel il nous emporte, au souffle chaud et à la sensualité qui l’imprègnent… Un film dont le négatif avait été perdu, puis retrouvé tout récemment complètement par hasard, ce qui nous vaut cette résurrection inespérée. C'est Noël, mais Noël dans l'Outback, l'arrière pays australien, c'est du torride, une ombre impossible à trouver, la sueur qui vous cou... (lire la suite)