Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 45€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

MONTPELLIER JOURNAL SE MONTRE SAMEDI 7 MARS
Avant de venir débattre (lundi) à Utopia de la liberté d’informer (autour de CITIZEN4, Edward Snowden et avec les libriste du Languedoc Roussillon, espérons qu’ils auront dessaoulé), l’équipe de Montpellier Journal fait la fête samedi soir à l’Atelier du nord (Figuerolles). De 16h à 22h, venez r...

SÉANCES BÉBÉS
Voici les horaires correspondant aux séances “BEBES” (nous baissons le son pour laisser dormir le nourrisson)- jeudi 9 avril à 14h15 Anton Tchekhov 1890- vendredi 17 avril à 13h40 Selma - lundi 27 avril à 14h30 A trois on y va- samedi 2 mai à 14h Loba- jeudi 7 mai à 14h15 Voyage en Chine... Lire...

Ciao Charlie
Voilà! On s’apprêtait à vous envoyer un éventail de jolis vœux… Mais l’actualité violente nous a dépassée, le cœur n’y est plus: douze morts à Charlie Hebdo… Charb avec son sourire discret… Mort… Ainsi que Cabu, Wolinski, Tignous… et ceux qui sont moins connus… Au delà de nos copinages (ou pas...

  • HISTOIRE DE JUDAS

    Il se dégage de la beauté des images, de l'épure de la mise en scène et de la vérité des personnages une telle force, une telle puissance d'évocation poétique qu'on se sait immédiatement et durablement marqué par cette Histoire de Judas. Après nous avoir conté dans son style âpre et enivrant la naissance de la légende de Mandrin, Rabah Ameur-Zaïmeche s'approprie un nouveau morceau de notre Histoire collective. Encore une histoire de bande, encore une histoire de transmission, encore une histoire... (lire la suite)

  • JAMAIS DE LA VIE

    Olivier Gourmet extraordinaire, dans un de ses plus beaux rôles ! Il rend riches, intelligents, lumineux les moindres silences… Ceux de Franck. À moins que ce ne soient les siens propres. On ne sait plus tellement tout résonne juste. Il est cet homme solide, ankylosé dans la monotonie d'un travail alimentaire, ennuyeux. Patrouillant la nuit, essayant de trouver le sommeil le jour… Naviguant perpétuellement entre deux solitudes : celle de son lieu de travail, celle de son lieu de vie, même si on ... (lire la suite)

  • JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE

    Le 14 Septembre 1898, Célestine, jeune soubrette au minois charmant, la langue bien pendue et l'esprit vif, arrive dans sa nouvelle place. C'est sa douzième en deux ans ! « Faut-il que les maîtres soient difficiles à servir maintenant… C'est à ne pas croire ! » Elle, la Parisienne jusqu'au bout des bottines, se retrouve au Mesnil-Roy, un bled normand paumé, dans la maison des Lanlaire, un couple de bourgeois racornis, aussi ridicules que leur nom, où elle va devoir supporter la maniaquerie perve... (lire la suite)

  • L'ABRI

    « La force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres. » Préambule de la Constitution suisse. Quand on pense à Lausanne, la prestigieuse place financière helvétique, on ne pense évidemment pas précarité et mal logement. Et pourtant depuis quelques années, au cœur de l'hiver rigoureux où les températures avoisinent souvent les moins dix degrés, se pressent chaque soir dans un parc excentré, au bout d'un tunnel donnant sur un local de la ville, une centaine d'hommes, ... (lire la suite)

  • LA PETITE ÉTINCELLE

    Ne jamais baisser les bras ! Ne jamais se résigner à l'inacceptable ! Ces deux impératifs, Solange Fernex les a portés comme un étendard et ils ont guidé son parcours. Amoureuse de la vie sous toutes ses formes, Solange a été de tous les combats écolo depuis les années 70. Peu d'entre nous la connaissent et c'est tout le mérite de ce très beau film de nous la faire découvrir : en ces temps sombres où la nature et sa biodiversité sont reléguées au rang d'obstacles au progrès et que tout plaidoyer... (lire la suite)

  • LE CONFESSIONNAL

    Après avoir séduit la critique du monde entier et conquis tous les publics avec ses mises en scène et ses spectacles, le prolifique Robert Lepage signe avec Le Confessionnal une œuvre riche et touffue, un récit passionnant qui raconte la quête de deux frères séparés par le destin mais unis par le passé. À la fois interrogation sur l'appartenance et la religion, Le Confessionnal fait du spectateur le témoin d'une tragédie familiale et d'un captivant secret. Le saviez-vous ? C'est à Québec qu'... (lire la suite)

  • LES ATELIÈRES

    En janvier 2012, Lejaby, fleuron français de la lingerie de luxe, annonçait la délocalisation en Tunisie de son tout dernier atelier, et le licenciement de ses quatre-vingt-treize salariés. Deux mois plus tard, Nicole Mendez, ex-déléguée syndicale Lejaby, et Muriel Pernin, dirigeante d'une entreprise de communication, firent un pari culotté : créer avec quelques anciennes un nouvel atelier de lingerie-corseterie made in France haut de gamme, Les Atelières. Jean-Marc Grefferat a suivi pendant ... (lire la suite)

  • PULP, a film about life, death and supermarkets

    « Home sweet home ». Ce vieil adage illustre bien l'esprit qui a poussé les membres de Pulp, ce groupe mythique de la pop anglaise, à clore en 2012 leur ultime tournée dans leur ville natale : Sheffield. Vingt ans après leur dernier concert chaotique dans cette ville, après une séparation et une reformation toute récente, ils sont de retour. Florian Habitch, le jeune réalisateur, saute sur l'occasion et contacte Jarvis Cocker, le charismatique leader du groupe. Le courant passe et de leur rencon... (lire la suite)

  • SANGRE DE MI SANGRE

    C’est un documentaire drôle, touchant, stimulant, tourné aux antipodes, quelque part à 600 km au Sud de Buenos Aires, dans une région de l’Argentine où les indiens mapuches sont encore nombreux et cultivent leur langue et leur culture. Plus précisément à Bahia Blanca, une ville pas forcément présente sur les circuits touristiques de l’Amérique australe. Un film qui parle de gens qui font un métier dont généralement personne ne veut entendre parler bien que chacun en profite, un métier qui est pa... (lire la suite)

  • SHAUN LE MOUTON

    Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas autant rigolé devant un film d'animation ! Et tout en rigolant on se disait qu'il nous faudrait sans doute revoir cette nouvelle production des studios Aardman pour prendre un peu de recul et apprécier à leur juste mesure l'incroyable inventivité de la mise en scène, l'expressivité des personnages, la beauté des décors, le soin apporté au moindre détail dans tous les recoins de l'écran. C'est vraiment le grand retour des créateurs de Wallace et Gromit, dans... (lire la suite)

  • TANGO NO TODO ES ROCK

    Dix ans après la publication de son album Invitation au tango (Éditions du Collectionneur), le photographe Pedro Lombardi part à Buenos Aires et Montevideo, filmé par le cinéaste Jacques Goldstein, pour y retrouver les danseurs dont il avait alors réalisé les portraits : Mariano « Chicho » Frumboli, Moira Castellano, Gaston Torelli, Eugenia Parilla, Yanick Wyler, Esteban Cortez, Evelyn Rivera, Omar Correa, Mariana Lopez… Et il leur montre les photos prises dix ans plus tôt. Il est très touchant... (lire la suite)

  • THE HUMBLING

    C'est la rencontre de trois géants plus tout jeunes (doux euphémisme) du cinéma et de la littérature. Voyez plutôt : un scénario adapté d'un roman de Philip Roth, 82 ans, figure majeure de la littérature américaine contemporaine, dont il se dit chaque année qu'il va décrocher le Nobel mais chaque fois il lui passe sous le nez ; derrière la caméra, Barry Levinson, 72 ans, réalisateur consacré de Good morning Vietnam, Rain man… Et en vedette Al Pacino, 74 ans, un mythe vivant qui a tout joué pour ... (lire la suite)

  • UNE BELLE FIN

    John May est un drôle de bonhomme effacé, dont le regard de cocker attendri laisse deviner des trésors d'humanité, des richesses insondées. Les premières scènes sont cocasses : voilà notre homme, dégaine à la Droopy, apparaissant aux quatre coins de maintes funérailles, s'adaptant avec la même solennité tenace aux rituels de confessions parfois diamétralement opposées. Du kilt au costard cravate, du rockabilly à la musique classique, les façons de dire adieu sont aussi multiples que le furent le... (lire la suite)