MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LE PROGRAMME UTOPIA 299 - DU 30 SEPTEMBRE AU 10 NOVEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 299 - DU 30 SEPTEMBRE AU 10 NOVEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)...

LE PROGRAMME UTOPIA 298 - DU 19 AOÛT AU 29 SEPTEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 298 - DU 19 AOÛT AU 29 SEPTEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)...

FERMETURE ESTIVALE
FERMETURE.jpg, août 2020 ... Lire FERMETURE ESTIVALE...

EN ATTENDANT LA VERSION PAPIER LE PROGRAMME DE RÉOUVERTURE - DU 1ER JUILLET AU 4 AOÛT 2020
UTOPIA-297 ... Lire EN ATTENDANT LA VERSION PAPIER LE PROGRAMME DE RÉOUVERTURE - DU 1ER JUILLET AU 4 AOÛT 2020...

Couvre-feu : toutes les séances de 20h30 sont annulées, nous faisons en sorte que les séances de 18h30/45 vous laissent le temps de rentrer chez vous avant les 12 coups du couvre-feu à 21h (modification ou suppression des bandes-annonce, lancement des films sans retard). Le port du masque est obligatoire dans tout le cinéma et également pendant la séance (en cas d'oubli, vous aurez la possibilité d'acheter un masque jetable en caisse pour 50 cts). Le principe de distanciation un fauteuil sur deux est toujours en vigueur (les groupes peuvent se mettre côte à côte, en laissant un fauteuil de part et d’autre).

KERITY, la maison des contes - à partir de 6 ans.

Dominique MONFÉRY - film d'animation France 2009 1h20mn - avec les voix de Jeanne Moreau, Denis Podalydès, Julie Gayet, Lorant Deutsch, Pierre Richard, Gonzales... Scénario d’Anik Le Ray. Créations graphiques de Rébecca Dautremer.

Du 12/06/19 au 01/01/70 (uniquement pour les séances scolaires)

KERITY, la maison des contes - <strong> à partir de 6 ans.</strong>Alors que j’allais à la projection presse de Kerity, la maison des contes, je croise une copine auteur de livres pour enfants. « Ah ! génial, tu vas à la projection du dessin animé illustré par Rebecca Dautremer ? — Euh… mais c’est qui, Rebecca Dautremer ? Une dessinatrice de bateaux à voile ? — Mais non gros bêta, Rebecca Dautremer, c’est la Michel-Ange de l’illustration pour enfants, avec plein de best-sellers magnifiques à son actif ! ».
Et soudain la honte me gagne, moi qui cède quotidiennement à mes garçons en leur montrant les pauvres dessins de Dragonball Z, cette série qui hypnotise de manière incompréhensible des générations successives d’enfants à partir d’un scénario débilissime de guerriers qui s’affrontent aux quatre coins de l’espace…
La honte me gagne encore plus quand je découvre les premières images de Kerity… On est frappé immédiatement par la beauté et la poésie des images, évoquant la délicatesse des chefs d’œuvre de Miyazaki, Kerity faisant, avec son ambiance de bord de mer, irrésistiblement penser à Ponyo sur la falaise. Et en plus Kerity est le cadeau rêvé pour les parents ou les instits qui s’angoissent pour leurs schtroumpfs en proie à des difficultés de lecture, ou qui souhaitent entretenir le talent de leurs petits génies pour l’engloutissage de jolis livres.

Le point de départ de cette superbe histoire est l’arrivée de la famille de Natanaël, 6 ans (ses parents, sa grande sœur, cette peste d’Angelica) dans la maison reçue en héritage d’une grand-tante récemment disparue, une de ces maisons de charme toutes de guingois avec leurs souvenirs et leurs secrets, plantée au bord d’une falaise. Avant de mourir, la vieille Éléonore a laissé pour chaque enfant un cadeau : pour Angelica, une étrange poupée de porcelaine ; et pour Natanaël, la clé de la pièce mystérieuse qui s’avère être une immense bibliothèque remplie d’éditions originales des plus beaux contes.
Mais Natanaël n’en a que faire : il n’arrive pas à lire correctement… Et quand ses parents ont besoin d’argent pour financer les travaux de rénovation, il ne s’oppose aucunement à ce que le brocanteur du coin, Monsieur Pictou, rachète l’intégralité de la bibliothèque. Sauf qu’entre temps, il découvre que les livres sont habités par leurs personnages : Alice, Le Chat botté, Pinocchio et son maître Gepetto, le Chaperon rouge et son copain le Grand Méchant Loup (depuis le temps qu’ils se côtoient dans un livre, ils ont fini par être amis), la Fée Carabosse qu’on oublie tout le temps… Alors Natanaël comprend que sa vieille tante lui a donné pour mission de faire survivre les personnages des contes. Mais pour cela, il doit parvenir à lire une formule magique (ah toutes ces lettres assemblées !) et surtout récupérer les livres. Sinon ces personnages de contes légendaires disparaîtront à tout jamais pour les enfants du monde entier. Pas facile, surtout quand on a été miniaturisé par la jalouse Fée Carabosse !

Kerity, la maison des contes est à la fois un formidable film d’aventure et une superbe réflexion sur la mémoire des parents disparus, sur le patrimoine des contes, et une incitation définitive autant que ludique à la lecture. Ce soir-là, mes gamins ont été privés de Dragonball et on a lu un joli livre : Le Géant aux oiseaux, illustré par Rebecca Dautremer. Ils ont été ravis et ils ont fait de beaux rêves.