Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Dans la peau de Spike Jonze
La sortie du très attendu Her approchant à grands pas, voici quelques vidéos pour vous replonger dans l’univers si particulier du trop rare Spike Jonze, dont c’est le quatrième film (et le premier qu’il ait entièrement écrit et réalisé). Her a déjà de nombreuses parodies, dont la p...

Festival Tripoteca 2014 (debriefing)
La première édition de Tripoteca fut un succès, promis on remet ça l’an prochain (et peut-être une session de rattrapage cet été, à suivre…), vous pouvez continuer le « voyage » avec ci-dessous quelques photos, une sélection parmi les courts-métrages projetés cette année, et l’...

Les Anonymes (enregistrement de la rencontre avec Pierre Schoeller)
Vendredi 10 janvier, après la projection exceptionnelle des Anonymes, nous recevions Pierre Schoeller, réalisateur du film. Pour ceux qui n’ont pas pu y assister, nous vous en proposons l’enregistrement. Pour l’écouter en podcast, entrez l’adresse suivante dans votre logiciel préféré... Lire Les...

Non mais AlloCiné, quoi !
Youpie ! On serrait un peu les fesses, tant les clameurs négatives montaient des rangs des professionnels du cinéma : pas assez de blockbusters et l’été avait été beaucoup trop sec. On ne le dira jamais assez, la pluie est l’amie des salles obscures et rien ne nous défrise autant qu’un été...

Meilleurs voeux transatlantiques !
Si 2013 est parti en quenelle, l’année 2014 commencera-t-elle en quenouille ? Ça dépend de nous car les élections européennes de mai vont peser lourd dans les négociations du traité commercial entre l’Union Européenne et les États-Unis (TAFTA/TTIP). On vous souhaite une bonne année 2014, ainsi q...

Lycée Bayard : la belle équipe
Quatrième année pour ce partenariat avec le lycée professionnel Bayard et quatrième travail formidable rendu par les élèves autour de la thématique : le monde ouvrier au xxe siècle en France. Trois films au programme : « A nous la liberté » de René Clair (1931), « Avec le s...

Jeudi 22 novembre à 20h30 à Toulouse : Quelle démocratie ? Projection unique suivie d’un débat avec Julien Meunier, co-réalisateur du film, et le Front de Gauche.
Nous avons annulé la venue d'Étienne Chouard, voir le communiqué.

LA CAUSE ET L'USAGE

Dorine Brun et Julien Meunier - documentaire France 2011 1h02mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA CAUSE ET L'USAGEEn 2009, Serge Dassault, maire UMP de Corbeil-Essonnes, voit son élection annulée par le Conseil d’État. Il est déclaré inéligible en raison de dons d’argent effectués pendant la période électorale. Dorine Brun et Julien Meunier, deux jeunes documentaristes originaires de la ville, prennent leur caméra pour filmer la nouvelle campagne qui s’engage. Sans aucun commentaire, montrant (presque) exclusivement des scènes dans des lieux publics, le film nous fait pénétrer dans les rouages d’un détournement de la démocratie par le détenteur de la 96e fortune mondiale, sénateur, chef d’industrie et patron de presse. Sa méthode est celle d’un potentat, à la fois douce et grossière, mélangeant démagogie et clientélisme. Dassault profite de la précarité et de la crédulité. En face, pour les candidats de gauche, il est bien difficile d’être crédible. Sans surprise, le candidat-lige du propriétaire du Figaro a été élu, mais à quelques voix seulement, dont on ne sait pas quel a été leur prix.

L’apothéose de tout cela se retrouve dans une façon de faire de la politique, de plus en plus personnifiée, de plus en plus clientéliste, de plus en plus lobbyiste, de plus en plus caricaturale et dans laquelle le débat d’idée est réduit à quelques miettes. C’est de tout cela dont parle ce film mais de manière concrète, sur le terrain boueux de Corbeil-Essonnes, devenu un véritable cirque burlesque, mais le pouvoir politique n’est pas seul en cause, tout le monde a sa part de responsabilité : des jeunes désœuvrés, habitués à la loi du plus fort, attendent que le véritable « Caïd » de leur cité leur trouve une solution personnelle ou leur donnent des passe-droits ; des ouvriers, inquiets pour leurs emplois, s’invitent dans la campagne non pas pour faire un front commun social mais juste pour faire pression sur Serge Dassault ; au marché, des femmes n’hésitent pas, ironie du lieu, à aller au plus offrant parmi les candidats…
Heureusement, ce film se garde bien de jouer les donneurs de leçons. Au contraire, il ouvre le débat, il ne s’agit pas d’un film militant mais plutôt d’une radioscopie sans concessions d’une ville et d’une démocratie à la dérive.