LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

C’était au mois de mars 2003...
C’était au mois de mars 2003… dix ans tout juste après qu’Utopia Toulouse ait ouvert ses portes. Pas moins de 1500 personnes s’étaient pressées ce jour-là pour découvrir le nouveau ciné : il y avait du beau monde, la compagnie Emmanuel Grivet nous avait régalés de quelques entrechats et pantomi...

Bonne année, meilleurs vœux! Solidarité: "Emigré, émigré, reste-là t'en va pas… si on ne se mélange plus, je crois qu'on est foutus!"
Ainsi chantaient Font et Val en 1984! Vous pouvez écouter cette chouette chanson là: …Les temps ont bien changé, je vous l'accorde! Pas les problémes. "Les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus, les gens n'ont plus le temps d'espérer ni de penser" (comme le chante Che Suda...

VENDREDI 8 FÉVRIER à 19h... un petit coup à boire, une petite cérémonie de passage de relais, un film surprise... vous êtes invités !
Elle commence joyeusement, cette nouvelle année, avec la prise en main d’Utopia Tournefeuille par ses salariés à travers la SAS SCOP* UTOPIA SANTA MAGDALENA.On en rêvait, on s’y préparait, le chemin fut long (très long) et plein de péripéties, parfois douloureuses… mais on y est ! P...

Jeudi 6 juin à 20h30 à Toulouse, projection unique suivie d’une rencontre avec les auteurs du film Jean-Marc Manach et Julien Goetz. Soirée organisée avec l’Université Populaire de Toulouse (achetez vos places à partir du 22 mai).

UNE CONTRE-HISTOIRE DE L'INTERNET

Écrit par Jean-Marc Manach et Julien Goetz, réalisé par Sylvain Bergère - documentaire France 2013 1h28mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UNE CONTRE-HISTOIRE DE L'INTERNETSi Internet n’est pas encore un minitel 2.0, un supermarché géant wireless, ou même une annexe commode des agences de renseignement gouvernementales ou même privées, c’est parce qu’Internet fut construit sur les cendres encore fumantes des feux de joie de la contre-culture des années 60. Si l’armée délaissa ce projet de réseau appelé alors ARPANET dans les années 80, c’est la société civile qui s’en empara pour construire l’Internet d’aujourd’hui. Les artisans de ce réseau et des outils qui le font marcher comptent parmi leurs rangs des personnes comme Richard Stallman, inventeur des logiciels libres, qui savaient très tôt qu’Internet et l’informatique pourrait faire émerger un idéal centré sur le partage de connaissances et la solidarité. Mais très tôt Internet fut un champ de bataille pour ces nouvelles libertés, sans que le grand public soit encore conscient des enjeux de cette époque de pionniers.

Internet est encore ce lieu ouvert, où chacun peut publier un article qui peut changer la société comme celui d’un grand groupe de presse, car les personnes qui ont conçu l’architecture du réseau l’on voulu neutre, et le langage permettant d’afficher des pages web a été voulu ouvert, pour que chacun puisse apprendre de l’autre. Pur produit de ses utilisateurs, internet est un espace de liberté qu’il est impossible de censurer ni de contrôler. C’est pourtant ce que cherchent à faire, depuis des années, un certain nombre de responsables politiques.
La « contre-histoire de l’internet » est celle de tous ceux qui se sont battus pour que les autres puissent s’exprimer et qui, depuis des années, combattent la censure et défendent la liberté d’expression. Pour raconter cette contre-histoire, une trentaine de grand acteurs du Net prennent la parole. John Perry Barlow, pionnier des réseaux, qui rappelle que les créateurs du Net étaient des hippies adeptes du LSD ; Rick Falvinge, fondateur du Parti Pirate ; Vinton Cerf, le « père de l’Internet »… et un entretien exceptionnel avec le fondateur de Wikileaks : Julian assange.

Une contre-histoire de l'Internet, c'est en plus un webdoc participatif, Les Internets. Ci-dessous un épisode extrait du webdoc, par Laurent Chemla, Les 4 vols de Facebook : comment, avec notre consentement, le plus grand des voleurs actuel nous a volé au moins 3 fois, voire 4 pour certain(e)s.