LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Présentation par JB Baronian mercredi 21/05 à 21h30 à Tournefeuille.

LE CHAT

Pierre GRANIER-DEFERRE - France 1971 1h26mn - avec Simone Signoret, Jean Gabin, Annie Cordy... Scénario de Granier-Deferre et Pascal Jardin.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE CHATUn triste pavillon de banlieue, promis à la démolition prochaine, abrite un couple vieillissant qui s’aimait autrefois, qui se déteste aujourd’hui. Les jours se passent dans la haine, aux violentes disputes succède le silence total, Julien prenant la décision de ne s’adresser à Clémence que par petits mots griffonnés sur les feuilles d’un carnet. Un jour, Julien se prend d’affection pour un chat de gouttière qui va cristalliser la détestation du vieux couple...
Gabin et Signoret sont inoubliables dans cette autopsie au vitriol de l’enfer conjugal, qui englue cette homme et cette femme qui se haïssent et pourtant s’aiment encore. Une réussite assez magistrale du cinéma psychologique, dans la grande tradition de la « qualité française », souvent décriée mais diablement efficace.