Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

"Sans revenu, point citoyen"
Edito gazette n°235 Stimulante n'est-il pas, cette campagne électorale ? Stimulante et surprenante, tellement il était impossible d'imaginer qu'un jour il reviendrait à la gauche l'idée pour le moins improbable de redevenir la gauche. Ben oui ! Pincez vous vieux crabe, dans un espace de plus en...

UTOPIA RECHERCHE
Suite à l'édito de la gazette 233, qui explique comment les politiques en matière d'implantation cinématographique peuvent fragiliser des petites salles indépendantes comme les nôtres, la municipalité de Colomiers refuse à nouveau de prendre notre gazette dans les lieux publics (Piscine, Pavillon Bl...

Futur Président? Que ferez-vous pour les migrants?
Le CERCLE DES VOISINS du centre de rétention de Cornebarrieu… vous invite à signer cette Lettre ouverte aux candidats à la Présidence de la République   Nous, citoyens de France et du Monde, solidaires avec les migrants, réfugiés et “sans- papiers” nous inscrivons en faux contre les politiques de...

Jeudi 26 mai à 20h30 à Toulouse, séance unique suivie d'une rencontre avec le réalisateur Michael Gence et Marie-Ange Thébaud, présidente de l'association Écran sans frontières (achetez vos places à partir du 14 mai).

RASSINE MONMON, PAPA…

(Tome 1 : Ce passé qui ne passe pas !) Michael Gence - documentaire France 2014 1h22mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

RASSINE MONMON, PAPA…1963, le tout jeune département français de la Réunion atteint les 400 000 habitants, dont la moitié a moins de 20 ans.
1963, encore, Michel Debré devient député de La Réunion et entame une politique démographique qui va du contrôle des naissances* à « l'exportation » en France d'un grand nombre de jeunes réunionnais, voire des enfants, se servant d'institutions telles que l'armée, la fonction publique et les organismes sociaux.
Pour cela, il crée le Bureau pour le développement des migrations intéressant les départements d’outre-mer (le Bumidom)
Le réalisateur est allé à la rencontre de plusieurs de ces migrants qui, comme ses parents, ont franchi l'océan sous l'impulsion de l'état français.

Ce premier tome pose le contexte dans lequel ses parents ont « désoté la mer »** pour un aller sans retour pour l'hexagone, à la fin des années 60.
L'histoire de toute une jeunesse réunionnaise déboussolée, à qui on a séché tout espoir de développement au pays natal, vécue comme une promotion sociale, pour quelques uns, et pour de nombreux autres, comme un exil.

* interdit dans l'hexagone. ** traversé la mer.