LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Première pierre d'Utopia Borderouge samedi 24 mars 2018 à 17h
Cela fait dix ans qu’on en parle, mais le projet finit par aboutir. Après que, à peine élu, Jean-Luc Moudenc ait remis le projet à l’ordre du jour, archis et bureaux d’études se sont attelés au travail. Pas une mince affaire. Le ciné est à cheval sur le tunnel du métro, ce qui comp...

Réveillon de Noël en vue!
Attention nombre de places limitée !Tickets à récupérer à la caisse dès à présent (5€ d’arrhes, récupérables le soir même!). Le 24 décembre pour ceux qui ne vont pas manger la dinde en famille, on organise une petite veillée en attendant minuit. Attention quelques règles sont de mise…  C'est une ...

Nuit Fantastique IX (debriefing)
Avant de célébrer dignement l’an prochain la dixième édition (n’oubliez pas de nous envoyer vos idées ou vidéos pour que l’on fasse ensemble une dixième édition immémorielle), cette neuvième Nuit Fantastique fut un festin pour les sens (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu...

Le 21 janvier à 16 heures, en partenariat avec l'équipe de l'école d'enseignement artistique de Tournefeuille, la séance sera précédée d'un petit concert de musique classique. Une quinzaine d'élèves et de professeurs du conservatoire viendront nous interpréter du Mozart… Cela promet d'être fort joli ! Merci à Jean-Pierre PAUL, professeur de flûte traversière qui animera et à Michel Touton sans qui cela ne serait pas possible ! Places en prévente dès le 11 janvier aux tarifs habituels majorés d'un euro afin de payer un coup aux musiciens !

THE MUSIC OF STRANGERS

(Yo-yo Ma & The Silk Road Ensemble) Morgan NEVILLE - documentaire USA 2016 1h36mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

THE MUSIC OF STRANGERSThe music of strangers est un documentaire formidable, un vrai remède à la morosité et au repli sur soi. Entrainant, joyeux, spirituel, philosophique, profondément (géo)politique. Un film qui fait naître des pensées solaires, des envies de solidarité, une force renouvelée pour soulever des montagnes. Dans le fond, ce n'est pas étonnant que les artistes soient parmi les premières cibles des dictatures. Pensez comme ils sont dangereux : quelques notes bien senties et voilà toute une armée qui a envie de se trémousser au lieu de marcher au pas !

Dès les premières images, Yo-Yo Ma, taquin, donne le ton. On découvre l'homme qui se cache derrière le virtuose : l'œil pétillant, curieux de tout, attentif aux autres. Un grand bonhomme qui n'a pas besoin de s'en vanter, qui fuit les compliments et cache sa gêne sous une bonne dose d'humour afin de garder les pieds sur terre. On survole pudiquement son enfance, on devine un peu de son intimité, on comprend surtout sa quête de sens… Puis, la minute suivante, on est embarqué avec le plus grand bonheur dans une traversée virevoltante, bigarrée : celle des routes de la soie, en anglais « Silk Road ». D'où le « Silk Road Ensemble » : projet ambitieux, initié par Yo-Yo Ma, qui voit le jour en l'an 2000. Cinquante musiciens d'excellence, venus de pays longeant les voies jadis empruntées par le précieux tissu, commencent à répéter ensemble, mêlant leurs traditions, leurs pratiques instrumentales, leurs voix, leurs idées. Dix jours d'atelier pour aboutir à un premier concert. Les instruments classiques (violoncelle, clarinette…) s'allient à la pipa, au kamancheh, à la gaïta (que vous allez découvrir, si vous ne les connaissez pas)… Mariage improbable mais parfaitement réussi qui donnera l'envie à tout ce petit monde de continuer cette surprenante aventure.

Treize ans après, les voilà devant un palais de rêve en Turquie en train de galvaniser un groupe de passants ravis. Et ce n'est que le début de ce qui est non seulement un très beau voyage musical pêchu, mais également une formidable manière de revisiter notre époque, son histoire contemporaine. Le parcours singulier de cette poignée de musiciens cosmopolites nous entraîne vers un cheminement universel. La caméra s'attache à eux, les regarde, les écoute, attentive, parfois émue. Entre Kaylan Kalhor, l'Iranien obligé de fuir son pays, Wu Man, la Chinoise rescapée de la révolution culturelle, Kinan Azmeh, le Syrien exilé qui souffre de voir son pays en guerre, Cristina Pato, la Galicienne débordante d'énergie et de joie communicatives… on retrouve, en toute simplicité, les mêmes questionnements.

Ces artistes qui transcendent leur art semblent soudain fragiles jusqu'à se demander à quoi ils servent. Qu'apporte la musique à ce monde ? Eux-même, que lui apportent-ils ? Et toujours revient la notion de foyer, d'appartenance, de racines… Mais qui pourrait mieux parler d'enracinement que ceux qui ont été déracinés ? Ils ont flirté, parfois malgré eux, avec la dissidence et elle s'est ancrée en eux. Peut-être n'était-il pas dans leur nature de suivre les voies toutes tracées. Tous, comme Yo-Yo Ma, ont fait ce pas de côté salutaire qui les conduit toujours plus loin, qui les relie au-delà des mots. Mus par la même passion, goulus de liberté, ces chercheurs perpétuels partent explorer de nouvelles manières de penser, de communiquer, rêvant d'une sorte de langage universel qui briserait toutes les barrières. « Il n'y a pas d'Est ou d'Ouest. Il y a juste un globe. »