Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Nuit Fantastique IX (debriefing)
Avant de célébrer dignement l’an prochain la dixième édition (n’oubliez pas de nous envoyer vos idées ou vidéos pour que l’on fasse ensemble une dixième édition immémorielle), cette neuvième Nuit Fantastique fut un festin pour les sens (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu...

Berhart, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme
Qu’est-ce que le lowbrow art ? Le Lowbrow Art est l’expression la plus récente de la Pop Culture dans l’art, opérant une synthèse surréaliste de tous les courants et les icônes qui l’ont traversé. Né à l’initiative de Robert Williams, le Lowbrow Art, plus largement appelé Pop Surréalisme, rencon...

Dimanche 10 à 10h IRRINTZINA! Le cri de la génération climat…
Un film qui donne du courage! Des luttes non violentes, galvanisantes… ça existe! Il suffit de les rejoindre pour qu'elles soient encore plus efficaces. Alors? On vous attend? Vous amenez les croissants, on prépare le café!?    http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=3410&mode=filmhtt...

LOUISE EN HIVER

Écrit et réalisé par Jean-François LAGUIONIE - film d'animation France 2016 1h15mn - avec les voix de Dominique Frot, Diane Dassigny, Anthony Hickling, J.F. Laguionie... Pour les enfants à partir de 12 ans. MAGNIFIQUE DESSIN ANIMÉ EN 2D destiné avant tout aux adultes, visible par les enfants mais pas avant 12/13 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LOUISE EN HIVERCette fin d'année est à marquer d'une pierre blanche dans le domaine du film d'animation, tout particulièrement française. Pas moins de trois réussites exceptionnelles : le plébiscité Ma vie de Courgette, La Jeune fille sans mains, première réalisation de Sébastien Laudenbach, et Louise en hiver, nouveau film d'un des très grands noms de ce genre ô combien difficile, Jean-François Laguionie (on ne citera que sa dernière œuvre en date, le splendide Le Tableau). Trois films complètement différents dans le propos et dans le style, trois films qui ne s'adressent pas au même public (Louise en hiver est des trois celui qui concernera avant tout un public adulte) mais qui partagent une exigence, une intelligence, une sensibilité, une perfection visuelle, un soin maniaque apporté à tous les domaines de leur réalisation… qui en font des œuvres hors du commun.

Venons-en donc à Louise en hiver, merveille de délicatesse sensible, de poésie tendre, de mélancolie douce, tant dans son écriture que dans son dessin. Un bonheur rare, à ne pas laisser passer ! C'est le dernier jour de l'été et Louise s'aperçoit que le dernier train est parti sans elle : elle se retrouve donc seule, abandonnée de tous, dans cette petite station balnéaire, sans doute bretonne, aux rues désertes. Que s'est-il donc passé ?
Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées surviennent. C'est la tempête et les premières nuits sont difficiles. Mais bientôt le beau temps pour offrir à la vieille dame un automne exceptionnel… Louise commence alors à considérer son abandon comme une sorte de pari. Elle va se construire une cabane sur le rivage, découvrir à 75 ans ce qu'est la vie d'un Robinson, et s'apercevoir qu'elle est plus résistante et débrouillarde qu'elle le pensait. Un vieux chien, Pépère, vient partager ses repas et ses parties de pêche. Un vrai compagnon de fortune…
Et peu à peu reviennent des images de son passé : Louise à 8 ans, confiée à sa grand-mère ; Louise à 18 ans, avec ses deux amoureux et les petits drames de l'adolescence…

C'est Dominique Frot qui donne sa voix à Louise. Elle n'est pas pour rien dans l'empathie que l'on ressent pour cette vieille dame inoubliable.