LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord 7
« Si l’on compare la quantité produite, le coût de la production, l’eau et l’énergie consommée, l’emploi créé (on pourrait ajouter la qualité offerte) on arrive à la conclusion qu’il vaut mieux avoir 100 fermes de 50 hectares qu’une seule ferme de 5000 hectar...

Journal de bord 6
Il pleut, il neige, il mouille… c’est la fête à la grenouille ! plus facile pour les confinés de ne pas mettre imprudemment le nez dehors !… Ana Pitoun et Valérie Mitteaux réalisent depuis quelques années, ensemble ou chacune de leur côté, plein de films tout à fait passi...

Journal de bord 5 : les films du confinement…
Pendant la durée du confinement, nous allons nous efforcer de vous proposer des films qu’on aime, qu’on trouve passionnants, qui ouvrent une fenêtre sur la vie des autres, qui nous aèrent les méninges… La programmation d’Utopia est faite de films choisis parmi ceux qui sortent, mai...

Journal de bord d'Utopia Borderouge et Tournefeuille 4
La civilisation du poisson rouge… c’est un bouquin dont je vous recommande la lecture : pas gros, vite lu, mais grosse réflexion à la clé. On le voit bien, partout et en tous lieux impossible de passer du temps avec quelqu’un sans qu’il lorgne du coin de l’oeil les messa...



Jeudi 2 mars à 20h30, projection unique suivie d’un débat avec Jacqueline Lavillonnière (sage-femme pratiquant des accouchements à domicile depuis quarante ans), de représentantes des associations ADAD, MÔM, CIANE ainsi que des sages-femmes de la région toulousaine (achetez vos places à partir du 11 mars, tarif unique 4€).

LA NAISSANCE, UNE RÉVOLUTION

Franck Cuvelier - documentaire France 2011 59mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA NAISSANCE, UNE RÉVOLUTIONLa naissance en France a connu des révolutions comme dans nul autre pays au monde. Pour la première fois, le film nous raconte cette histoire en archives : de l'accouchement sans douleur de Fernand Lamaze à la naissance sans violence de Frederick Leboyer, des expérimentations des années 70 à la péridurale… 80 ans d'une histoire qui commence dans les années 30, lorsque l'État confie aux médecins, dans le cadre de l'hôpital, la mission de lutter contre la mortalité infantile. Une formidable avancée qui est aussi l'histoire d'une dépossession progressive pour les femmes d'une expérience intime.

En 2O17, la France est classée au 17e rang en Europe en matière de périnatalité. Sur 820 000 naissances, seules 1 à 2% ont lieu en dehors du milieu hospitalier, que ce soit par choix (accouchement assisté à domicile avec une sage-femme) ou par un concours de circonstances (accouchement inopiné, survenant parfois durant le transport). Alors que 90% des femmes ont une grossesse et un accouchement dit « non pathologique », peu d’entre elles peuvent accoucher sans médicalisation. Vécue par de nombreuses femmes comme une suite de gestes invasifs, amenant à la dépossession d’un moment de vie unique, ces femmes veulent se réapproprier ce moment, cette puissance qu’elles découvrent au moment de l’accouchement. Elles ne veulent plus qu’on leur impose des positions, des mutilations, des instrumentations, des injections quand elles sont inutiles. L’accouchement n’est pas une maladie. Il est temps de pointer et questionner la domination exercée par la médecine sur le corps des femmes. Cette domination passe aussi par la place donnée aux sages-femmes Depuis 2001, les sages-femmes pratiquant les accouchements à domicile ont les plus grandes difficultés à accéder à une assurance responsabilité civile professionnelle couvrant l’ensemble de leur exercice. Malgré de nombreuses démarches, les tarifs proposés par le Bureau Central de Tarification (B.C.T.) restent totalement disproportionnés par rapport aux revenus des sages-femmes. Une procédure de recours contre le BCT a été engagée.

Alors, quel accompagnement ? Où accoucher ? Comment ? Ces questions concernent autant les femmes et leur liberté que les sages-femmes et leur liberté d’exercer.