LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Nuit Fantastique IX (debriefing)
Avant de célébrer dignement l’an prochain la dixième édition (n’oubliez pas de nous envoyer vos idées ou vidéos pour que l’on fasse ensemble une dixième édition immémorielle), cette neuvième Nuit Fantastique fut un festin pour les sens (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu...

Berhart, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme
Qu’est-ce que le lowbrow art ? Le Lowbrow Art est l’expression la plus récente de la Pop Culture dans l’art, opérant une synthèse surréaliste de tous les courants et les icônes qui l’ont traversé. Né à l’initiative de Robert Williams, le Lowbrow Art, plus largement appelé Pop Surréalisme, rencon...

Dimanche 10 à 10h IRRINTZINA! Le cri de la génération climat…
Un film qui donne du courage! Des luttes non violentes, galvanisantes… ça existe! Il suffit de les rejoindre pour qu'elles soient encore plus efficaces. Alors? On vous attend? Vous amenez les croissants, on prépare le café!?    http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=3410&mode=filmhtt...

Ciné Concert : Lundi 13 novembre à 21h. RENCONTRE AVEC PACO DE LUCIA proposée par le guitariste Pascual GALLO. Évocation du parcours et de l'œuvre de « la légende du flamenco » par celui qui joua avec lui et fut son ami proche : souvenirs, anecdotes, diaporama… Et Pascual Gallo fera vibrer la soirée en interprétant quelques grands titres du répertoire du maestro. Puis projection du film PACO DE LUCIA, LÉGENDE DU FLAMENCO. Tarif unique : 8 euros. Places disponibles dès le 3 novembre.

PACO DE LUCÍA, légende du flamenco

Écrit et réalisé par Curro SÁNCHEZ VARELA - documentaire Espagne 2015 1h35mn VOSTF - avec Paco de Lucía, Pepe de Lucía, Alejandro Sanz, Rubén Blades, Chick Corea, Carlos Santana, John McLaughlin, Jorge Pardo, Carlos Benavaent, Estrella Morante... Goya 2015 du Meilleur film documentaire.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PACO DE LUCÍA, légende du flamencoDernier hommage rendu au génie andalou disparu en Février 2014, ce documentaire réalisé par son fils retrace l'incroyable destin d'un guitariste et compositeur hors-norme, qui a fait du flamenco une musique universelle. S'appuyant d'abord sur la musique traditionnelle puis en s'inspirant du jazz, de la bossa nova… Paco de Lucia est devenu un des plus grands musiciens du xxe siècle. Le film laisse – pour notre grand bonheur – une large place à ce virtuose de la six cordes, au travers de longues parties musicales, plus impressionnantes les unes que les autres.

Francisco (Paco) Sánchez Gómez est né le 21 décembre 1947 à Algésiras. Son père Antonio est guitariste et lui enseigne la pratique de l'instrument dès son plus jeune âge, avec une discipline de travail si sévère que la légende dit qu’il attachait l’une des jambes du petit Paco à un lit pour l’obliger à pratiquer. Avec ses deux grands frères, Ramon et José (Pepe), il se produit pour aider ses parents quand les temps deviennent difficiles. Ramon et Paco sont à la guitare, Pepe au chant. Plus tard, c’est en l’honneur de leur mère Luzia, danseuse de flamenco d’origine portugaise, que Paco et Pepe choisissent « de Lucia » comme nom de scène…

Composé d’entretiens et d'images d'archives, le documentaire évoque la vie de Paco depuis le moment où il tient une guitare pour la première fois… jusqu’à la création de son dernier album, Cancion Andaluza. Les interviews de l’artiste se sont déroulées sur quatre ans, entre 2010 et 2014. On y découvre un homme plein d’humour, lucide, tendre, à la fois fort et fragile. Il parle de son enfance à Algésiras, dans une Andalousie baignée par l’atmosphère flamenca. De son admiration pour les artistes qui défilaient le soir à la maison : parmi eux figuraient les meilleurs chanteurs et danseurs de l’époque. Un environnement qui le prédisposait à devenir musicien en l’initiant naturellement au flamenco. Sa voix nous guide également en off lors de concerts avec des musiciens légendaires. Parmi eux, l’incontournable Camarón de la Isla, l’une des voix les plus emblématiques de l’âme gitane avec qui Paco a su prendre le flamenco à contre courant. En le suivant en tournée, nous sommes témoins de son perfectionnisme et de sa constante obsession pour la recherche du rythme. Un magnifique portrait, sincère et vibrant !