LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

FMR a fêté ses 40 ans à Borderouge
Le temps passe et FMR a 40 ans déjà. La radio toulousaine avait fêté cela au Bikini le 27 novembre 2021 avec une grande soirée de concerts. Le Bikini et FMR s’est aussi une belle et tumultueuse histoire que nous racontent Hervé Sansonetto et Pierre Rogalle dans un documentaire réalisé par TV Bru...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

Lundi 5 décembre à 20h à Borderouge, séance suivie d'une rencontre avec André Bonzel, réalisateur, en partenariat avec Prép'art – école préparatoire aux concours d'écoles d'art, de design et de cinéma.

ET J’AIME À LA FUREUR

André BONZEL - documentaire France 2022 1h36mn - Musique originale de Benjamin Biolay.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ET J’AIME À LA FUREURInfinie richesse du montage d’archives, ou, pour être plus précis encore, du réemploi de films existants… Passer par les images d’autrui pour se raconter, c’est une bien belle idée, à la fois modeste et généreuse, engageant tout ce que le cinéma, et rien d’autre à sa place, peut fabriquer en matière de commun. Trois exemples récents en sphère francophone : Ne croyez surtout pas que je hurle (2019) de Frank Beauvais, Retour à Reims (fragments) de Jean-Gabriel Périot et aujourd’hui Et j’aime à la fureur d’André Bonzel.
Un nom qui tintera, peut-être, aux oreilles des cinéphiles, lequel, associé à ceux de Rémy Belvaux et Benoît Poelvoorde, donna en 1992 C’est arrivé près de chez vous, urticante satire belge de la télé-réalité consacrée à un serial killer. Bonzel est le Français et le cameraman de ce trio d’enfer… Si l’on sait le destin, toujours aussi drôlement navrant, de l’acteur Benoît Poelvoorde et celui, beaucoup plus tragique, de Rémy Belvaux, qui s’est suicidé en 2006 après avoir embrassé une carrière de réalisateur publicitaire, Bonzel avait quant à lui disparu dans la nature.

On le retrouve à 60 ans avec ce film de montage, petit bijou de délicatesse et d’émotion. Si Frank Beauvais recourait au cinéma de fiction pour écrire son journal intime, Bonzel utilise quant à lui des films de famille dont – nous explique-t-il dans l’avant-propos de ce film qu’il va narrer en voix off – il fait collection depuis toujours. Sur des images de dizaines d’amateurs inconnus, offrant de la famille les tableaux gravés dans le celluloïd d’un bonheur bon enfant que rien ne saurait corrompre, se dessine ainsi une histoire personnelle plus sombre, plus éclatée, plus mystérieuse, dont on comprend assez rapidement qu’elle aura justifié ce dernier recours au bonheur filmé d’autrui pour s’écrire.

(J. Mandelbaum, Le Monde)