LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Atelier d'écriture YAKSA 7 : Kévin
La première fois que je l’ai vu, c’était à mon anniversaire, il était sorti d’un énorme gâteau avec des oreilles de lapin et un pompon blanc coincé entre les fesses. On peut pas vraiment dire que ce soit mon genre de mec mais il s’était passé un truc, je ne sais pas quoi exac...

Atelier d'écriture YAKSA 6 : Daria
Je m’appelle Greg Camazot, j’ai 34 ans ; je suis arrivé à Londres, il y a deux ans. Je travaillais à cette époque pour la Food and Drug Administration pour développer des recherches en alimentation alternative d’origine animale à base d’insectes.Les semaines qui avaient suivi le départ de Daria...

Atelier d'écriture YAKSA 5 : à partir de tableaux de Magritte
Test du parapluie. Comment savoir si un parapluie est vraiment étanche ?C’est très simple.Prenez un verre d’eau. Oui un simple verre d’eau transparent. Un verre que vous pouvez trouver partout. Un verre sans identification spécifique.Remplissez-le au 9/10 - c’est très important- d’eau du robine...

Atelier d'écriture YAKSA 4 : la parole
Parole que l’on dit sans y penser.Parole qui échappe, le mot de trop où la parole exprimée sans retenue se transforme en parole dérangeante et devient celle qu’on n’aurait pas dû dire.Parole qui peut être mise en musique ou en poème.Parole divine, posée sur une musique sacrée.Parol...



Du 01/01/70 au 01/01/70


  • Jeudi 6 juin à partir de 19h00 : Déconstruire l’oubli, construire la mémoire, Les défis de la Commission pour l’Éclaircissement de la Vérité (CEV) en Colombie. À 19h séance unique du film (tarif unique 4,50 euros) suivie d'une auberge espagnole (amenez grignotages et boissons) dans le hall, et à 20h30 (en accès libre dans la limite de places disponibles), rencontre avec Carlos Beristain, Commissaire de la CEV chargé de l’Exil.

    PARABOLA DEL RETORNO

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Wilson est sortie de sa maison familiale à Medellin en direction de Bogota mais il n’a jamais atteint sa destination. Trente ans plus tard, la signature de l’accord de paix avec les FARC, Wilson est à Londres et tente de revenir pour retrouver sa famille qui le pense mort. Entre poèmes et divagations, Wilson nous dévoile dans son chemin de retour, ses réflexions, ses sentiments, ses mémoires et ses doutes. La Commission de la vérité (CEV), prévue dans l'accord de paix avec la guérilla des Fa... (lire la suite)


  • Dans le cadre du cycle sur La Retirada, mardi 4 juin à 20h30, séance unique suivie d'un débat le réalisateur Juan Francisco Urrusti (tarifs habituels du cinéma).

    UN EXILIO : PELICULA FAMILIAR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    C'était il y a 80 ans, le 25 mai 1939, le navire français « Sinaïa », quitte le port de Sète à destination de Veracruz au Mexique. A son bord, 1599 hommes, femmes et enfants espagnols, fuyant la dictature. Parmi eux, se trouvent les grands-parents de Juan Francisco Urrusti, le réalisateur de ce film poignant. Il revient sur cette histoire à travers les témoignages des membres de sa famille et de nombreuses images d'archives rares. Des décennies avant d’entamer la réalisation de ce documentaire,... (lire la suite)


  • Dans le cadre du cycle sur La Retirada, mercredi 5 juin à 20h30, séance unique suivie d'un débat avec Stela Grisotti la réalisatrice et Jean Marc Laforêt conseiller diplomatique du préfet de la région Occitanie et ancien consul de France à São Paulo (tarif unique 4,50 euros).

    VALE A PENA SONHAR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Rêver en vaut la peine. C'est le titre de ce film documentaire qui retrace le parcours d'Apolonio de Carvalho et, à travers lui, d'une génération d'hommes et de femmes qui ont lutté pour leurs idéaux de liberté, de justice et de démocratie. Apolonio de Carvalho est un Brésilien au destin hors du commun. Au début des années 1930, alors qu'il n'a pas 20 ans, il fonde un parti anti-fasciste. Après un séjour dans les geôles de la dictature militaire, il s'engage dans les Brigades internationales p... (lire la suite)