UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Solidarité et partage de liens !
En raison des mobilisations agricoles qui ont lieu en ce moment dans toute la France, nous mettons notre documentaire Tu nourriras le monde en ligne en accès libre sur notre site internet : https://parolesdepaysans.wixsite.com/parolesdepaysans/tu-nourriras-le-monde Et sur youtube : https://www.y...

SÉANCES BÉBÉS
  Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pou...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

Soutenez Utopia Palmer

BUNGALOW

Lawrence CÔTÉ-COLLINS
1h42 Québec 2023 VOSTF
avec Sonia Cordeau, Guillaume Cyr,
Geneviève Schmidt, Ève Landry...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Sarah et Jonathan sont des produits qui s’ignorent. L’un comme l’autre ont évité soigneusement de s’impliquer dans le monde réel, préférant fantasmer un cocon qui leur suffirait à laisser passer tranquillement l’existence. Décidant de se prendre en main, ils vont forcer le destin et investir dans l’immobilier.
Hélas, ne pouvant s’offrir la maison de leurs rêves, ils font l’acquisition de la seule que leurs moyens leur permettent. Ils voient bien que les murs y sont humides, la tapisserie se décolle, la cave est une flaque de boue, la douche tient avec du scotch, le quartier est aussi agréable que la piste de décollage d’un aéroport, mais peu importe, ils vont rénover cet endroit pour qu’il devienne leur « Home Sweet Home » à eux, comme à la télévision !
C’est là que la machine s’enraye, de mauvaise décision en mauvaise décision, le couple s’enfonce dans un processus d’endettement transformant leur existence en cauchemar.
Cette comédie noire ressemble parfois à un Fargo qui aurait l’accent québécois, ce qui n’est pas sans ajouter une dose de drôlerie à l’ensemble. L’alchimie entre les deux interprètes principaux, Sonia Cordeau et Guillaume Cyr sont pour beaucoup dans la réussite du film, ce couple qui pourrait être une caricature poussive devient, grâce à leur interprétation, crédible et même attachant. Constamment sur le fil, la comédie menace toujours de tourner au drame voir à l’horreur, sans jamais qu’aucun changement de registre ne paraisse artificiel. Premier long métrage de Lawrence Côté-Collins, Bungalow est une vraie bizarrerie de cinéma à l’esthétique kitsch, stylisé à outrance pour mieux embrasser l’univers de ses personnages. Le film se déploie dans un univers inspiré du Pop Art, mouvement artistique qui nous rapproche du monde de l’objet de consommation, de la banalité et de la vulgarité. Les marques, les signes, les bibelots, les cochonneries en plastique qui s’accumulent autour de nous et qui nous définissent jusqu’à nous avaler. Nous obséder. Nous encombrer. Nous contrôler.