UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Solidarité et partage de liens !
En raison des mobilisations agricoles qui ont lieu en ce moment dans toute la France, nous mettons notre documentaire Tu nourriras le monde en ligne en accès libre sur notre site internet : https://parolesdepaysans.wixsite.com/parolesdepaysans/tu-nourriras-le-monde Et sur youtube : https://www.y...

SÉANCES BÉBÉS
  Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pou...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

Soutenez Utopia Palmer

FOUR ROOMS

Écrit et réalisé par Allison Anders, Alexandre Rockwell, Robert Rodriguez, Quentin Tarantino - USA 1995 1h38mn VOSTF - Avec Tim Roth, Madonna, Jennifer Beals, Antonio Banderas et Valeria Golino...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

FOUR ROOMSQuentin Tarantino et ses amis réalisateurs Allison Anders, Alexandre Rockwell et Robert Rodriguez se lancent un défi : faire un film collectif qui raconte la nuit rocambolesque et éprouvante que vit le nouveau domestique maniéré du Mon Signor Hotel, Ted, le soir du nouvel an.
L’œuvre est constituée de quatre sketchs d’environ 30 minutes, respectivement : The missing ingredient où des sorcières tentent d’invoquer l’esprit de la déesse Diana, The wrong man : où un maniaque armé séquestre sa femme, The misbehavers : où Ted doit babysitter les deux enfants d’un gangster et enfin, The man from Hollywood : où le client le plus important de l’hôtel (incarné par Tarantino lui-même) organise une fête qui tourne au désastre.

En 30 minutes, Tarantino n’a besoin de presque rien pour imposer sa maîtrise et son style. Le décor est pauvre mais l’idée prenante, les dialogues sont déjà farfelus et presque exclusivement constitués de digressions, les plans subjectifs nous poussent à être investis et la tension monte. Comme dans l’épisode A Man from South (avec Peter Lorre et Steve McQueen) de la série télévisée Alfred Hitchcock Presents, Chester (joué par Tarantino) fait un pari avec Norman. Si ce dernier réussi à allumer dix fois d’affilée son briquet il repart avec la voiture de Chester, qui s’avère être celle que Travolta conduit dans Pulp Fiction, sinon, notre domestique Ted doit lui couper le petit doigt…