MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 3,50 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 312 DU 21 SEPTEMBRE AU 25 OCTOBRE 2022 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 312 DU 21 SEPTEMBRE AU 25 OCTOBRE 2022 (À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 311 DU 17AOÛT AU 20 SEPTEMBRE 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 311 DU 17AOÛT AU 20 SEPTEMBRE 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 310 DU 22 JUIN AU 26 JUILLET 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 310 DU 22 JUIN AU 26 JUILLET 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 309 DU 11 MAI AU 21 JUIN 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 309 DU 11 MAI AU 21 JUIN 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LES MINIONS 2 : il était une fois Gru

Kyle Balda, Brad Ableson - film d'animation USA 2022 1h27mn VF - Avec les voix de Gad Elmaleh, Steve Carell, Gérard Darmon...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES MINIONS 2 : il était une fois GruBienvenue dans l’enfance de Gru ! Ce préquel de Moi, moche et méchant vaut, avant tout, par son rythme effréné – certains diront « survolté » –, soutenu par une réalisation dont la technique impressionne, et les décors pimpants et dynamiques de San Francisco, avec ses fameuses rues ultra montantes et descendantes − même le Steve McQueen de Bullitt aurait du mal à suivre ! Le vintage, ce nouvel exhausteur de goût suremployé par le cinéma grand public, est d’ailleurs joliment exploité avec un générique parodiant les James Bond des années 1970, et un mix de couleurs et de standard musicaux disco, dont le Funkytown de Lipps, Inc., idéalement raccord avec l’univers des Minions.

L’histoire, elle, se noie un peu dans le flot d’action. Il était une fois Gru, mais âgé d’une dizaine d’années, plutôt fondant avec son nez pointu en devenir, sa coupe de cheveux cousine du Petit Nicolas, et ses grands yeux bleus quasiment candides, qui cherche à intégrer la vilaine bande des Vicious Six, pour devenir un « superméchant ! ». Mais ceux-ci le rejettent avec mépris, après avoir, déjà, laissé pour mort leur fondateur, qu’ils estimaient trop âgé.

Entre une association de fortune entre deux outsiders de la vilénie (un gosse rond qui veut dominer le monde, un vieux sac d’os qui n’a pas dit son dernier mot), un magasin de vinyles tenu par un futur savant fou, une pierre du zodiaque très puissante et convoitée, et, bien sûr, une armada de Minions au merveilleux charabia bien décidés à soutenir leur « miniboss », tout le monde galope, roule, se métamorphose et rebondit sans répit, dans un principe de divertissement à tous crins. L’un des meilleurs moments du film ? Une séance d’initiation au kung-fu par une petit dame acupunctrice mais grande maîtresse shaolin. Grâce à son enseignement (« Trouve la bête qui est en toi ! ») et à un montage d’une parfaite intelligence comique, trois Minions deviennent des as des arts martiaux pendant le Nouvel An chinois. C’est donc le dévouement total de ces miniserviteurs qui reste la meilleure arme de cette franchise.

Guillemette OdicinoTélérama