UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Coopérative QUI VIVRA BÉRAT habitat partagé en évolution la Ménardière
Une autre façon de vivre ? Une autre façon de vieillir ? Voilà 4 ans, qu’un groupe de retraités a investi le Domaine de la Ménardière en créant une coopérative. Objectif : Vivre et vieillir ensemble solidaires et actifs jusqu’au bout du chemin. Chambres d’hôtes, Conc...

SÉANCES BÉBÉS
  Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pou...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

Soutenez Utopia Palmer

SYMPATHY FOR MR VENGEANCE

Écrit et réalisé par PARK Chan-wook - Corée du Sud 2003 2h VOSTF - avec Song Kang-ho, Shin Ha-Kyun, Bae Doona...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SYMPATHY FOR MR VENGEANCEJeune sourd-muet, Ryu est prêt à tout pour sauver sa sœur qui a désespérément besoin d’un rein. Il aimerait bien l’aider mais pas de chance : il n’est pas un donneur compatible. Il ne lui reste alors qu’une seule solution : faire don d’un rein à des trafiquants d’organes qui, moyennant un petit raccord financier, lui fourniront un rein tout neuf pour sa frangine. Mais voilà, Ryu est naïf, Ryu se fait arnaquer dans les grandes largeurs : sans rein (ni le sien, ni celui pour sa sœur), sans plus d’argent, tout juste lui reste-t-il ses yeux pour pleurer…
Du grand cinoche, violent et dur, certes, mais un cinéma qu’on aime justement pour sa noirceur, son intelligence du récit, sa dimension de tragédie antique, et sa mise en scène virtuose. Un peu comme un bouquin de James Ellroy : noir, grandiose, profondément violent, sans concession et sans espoir.