LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Le cinéma et le bistrot d'Utopia Tournefeuille sont fermés jusqu'au 12 août
Le lieu sera fermé jusqu’au 12 août pour réalisation des grosses œuvres afin de conforter le terrain qui héberge le cinéma. En effet un affaissement du terrain concernant l’annexe de la salle 1, sortie de secours côté bistrot, a mis à rude épreuve notre bâtiment, comportant de problèmes divers e...

SOS Méditerranée lance un appel aux dons
Chères citoyennes, chers citoyens,À l’heure où nous vous écrivons, l’Ocean Viking fait route vers la Méditerranée centrale pour porter secours aux personnes en détresse en mer. Durant ces dernières semaines et suite à la fin de notre partenariat médical avec Médecins Sans Frontières, nous avons dû n...

Pour un cinéma durable et des rencontres d’une nuit (par Anna Pitoun)
La chance quand on est réalisatrice de films documentaires c’est que vos travaux suscitent des débats. Alors on vous invite. Pour une soirée, une matinée. A une rencontre avec le public. C’est l’une des choses que je préfère. Ces moments d’échange, quand la lumière se rallume et que les spectateurs ...

Atelier d'écriture YAKSA 7 : Kévin
La première fois que je l’ai vu, c’était à mon anniversaire, il était sorti d’un énorme gâteau avec des oreilles de lapin et un pompon blanc coincé entre les fesses. On peut pas vraiment dire que ce soit mon genre de mec mais il s’était passé un truc, je ne sais pas quoi exac...



Séance unique vendredi 18 septembre à 20h45 à Borderouge en présence de François Bégaudeau. Préventes à la caisse d’Utopia (Borderouge ou Tournefeuille) à partir du 2 septembre. Reprise à partir du 30 septembre. En partenariat avec la librairie La Renaissance.

AUTONOMES

François Bégaudeau - documentaire France 2019 1h52mn - avec un homme des bois, un magnétiseur, des nonnes et plein de gens qui ont décidé de vivre à leur rythme au cœur de la Mayenne...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

AUTONOMESL’homme est imprévisible et prolixe, génialement touche-à-tout. Ancien prof de français des quartiers populaires, François Bégaudeau s’est fait connaître du grand public grâce à Entre les murs, roman autobiographique inspiré de son expérience d’enseignant, adapté au cinéma en 2008 par Laurent Cantet (et palmé d'or à Cannes, tout de même). Mais notre homme, qui se déclare marxiste libertaire, a été aussi chanteur punk et fan du FC Nantes - et continue à se passionner pour le foot, tout en étant critique de cinéma, écrivain, cinéaste, régulier commentateur de l’actualité sociale et politique, auteur à succès, notamment du pamphlet jubilatoire Histoire de ta bêtise (2019, Pauvert). Cette fois, notre Tintin-sociologue-reporter a choisi de braquer sa caméra sur un territoire qui suscite généralement un intérêt plutôt réservé : la Mayenne. C’est d’ailleurs probablement parce qu'il est généralement ignoré qu’une partie des protagonistes d’Autonomes se sont installés dans ce bocage - qui a pour lui l’infini mérite d’être à l’abri des regards de la France des médias. Concrètement François Bégaudeau s’est intéressé à des gens qui, non par totale contrainte (car il y a bien sûr des jeunes chômeurs qui s’exilent dans ces campagnes par incapacité de financer un logement dans les grands centres urbains) mais par choix, ont posé ici leurs valises afin de tendre vers une forme d’autonomie et faire un pas de côté dans notre société capitaliste et consumériste.

C'est un fait, il y a eu pléthore ces dernières années de films édifiants, aussi émoustillants qu’une leçon de catéchisme, sur des gens formidables, beaux, sympathiques, et qui mettent en œuvre de merveilleuses alternatives à rebours du monde marchand. Ce qui rend passionnant l’essai documentaire de François Bégaudeau, c’est qu'il introduit, à côté d’alternatives politiques tout à fait passionnantes, des gens plus habités par des démarches spirituelles, rappelant que dans ces terroirs de l’Ouest, religion et sorcellerie faisaient – et font toujours bon ménage. Les religieuses qui s’interrogent sur le sens de leur travail manuel y côtoient un magnétiseur poupon qui soigne les bêtes de ferme par des gestes mystérieux, un adepte chamanique des tentes de sudation y croise un homme des bois survivaliste particulièrement étrange. Il sème ainsi, sans se départir d'une empathie profonde, sincère (et même un peu inattendue), une multitude de petites graines de réflexion, parfois teintées d'humour potache, interrogeant par la bande notre degré de tolérance de spectateur ayant lui aussi ses petits préjugés… Et comme ça tombe bien, le cinéma et l’art sont justement là pour ça !

Rencontre avec François Bégaudeau au bar associatif Itinéraire bis de 17h30 à 20h