LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

Cinq films pour (re)découvrir Jean Grémillon

Du 06/10/21 au 09/11/21

Le plus méconnu des grands cinéastes français
C’est la réédition en version restaurée, cet automne, du magnifique et pourtant invisible depuis des lustres Le Ciel est à vous qui nous a donné l’idée de vous proposer cet hommage en cinq films à Jean Grémillon, cinéaste méconnu et pourtant essentiel, à la fois chroniqueur minutieux d’une réalité française soigneusement documentée, portraitiste inspiré de personnages riches et complexes, et metteur en scène modestement virtuose, cachant rigueur formelle, poésie visuelle et invention sonore sous un classicisme accueillant.
Musicien de formation, venu au cinéma en tant que pianiste de salle, Jean Grémillon a fait l’essentiel de sa carrière avant et pendant la deuxième guerre, son exigence artistique et politique ne lui simplifiant pas la tâche auprès des producteurs. Le critique Serge Daney, grand admirateur, l’appelait « le grand perdant ». Plus grand que perdant.


  • GUEULE D’AMOUR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Lucien Bourrache, sous-officier de spahi surnommé « Gueule d’amour » car il plait aux femmes, part à Nice pour toucher un héritage. Bientôt, il s’amourache d’une jeune femme qui perd la totalité de son héritage au jeu… Le couple Jean Gabin-Mireille Balin laisse penser qu’il s’agit d’un remake camouflé de Pépé le Moko, mais l’exotisme intéresse beaucoup moins Grémillon que la vérité des rapports humains. Sous les apparences d’une romance impossible entre le beau spahi et la femme fatale, il traq... (lire la suite)


  • L’AMOUR D’UNE FEMME

    Du 27/10/21 au 09/11/21 à Toulouse (Borderouge)

    Médecin tout juste diplômée, Marie Prieur vient s’établir dans l’Ile d’Ouessant, remplaçant le vieux docteur qui part à la retraite. Les habitants, d’abord méfiants, finissent par lui accorder leur confiance, grâce en particulier au soutien de mademoiselle Leblanc, l’institutrice en fin de carrière. Marie fait la connaissance d’André Lorenzi, un ingénieur italien qui dirige un chantier sur l’île. Bientôt, une idylle se noue entre eux et André la demande en mariage. Mais ça veut dire que Marie de... (lire la suite)


  • L’ÉTRANGE MONSIEUR VICTOR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Cette histoire d’un commerçant trop respectable pour être honnête qui, après avoir tué un complice de ses délictueuses activités, devient le protecteur du cordonnier condamné au bagne à sa place, est passionnant de par les multiples tensions qui le nourrissent. Tension entre le réalisme documentaire des extérieurs, tournés à Toulon, et la stylisation quasi expressionniste des intérieurs, réalisés aux studios de Berlin. Entre le pittoresque provençal des scènes de groupe avec les bons mots du di... (lire la suite)


  • HÉROÏNES OUBLIÉES mardi 9 novembre à 20h30 à Tournefeuille, projection suivie d'une rencontre avec Marie Pierre Lafargue, professeure du cinéma, avec la librairie Au Bonheur des Dames (table des livres dans le hall du ciné dès 19h30), en partenariat avec L'Envol des Pionniers (préventes au cinéma et sur billetweb.fr).

    LE CIEL EST À VOUS

    Du 27/10/21 au 09/11/21 à Toulouse (Borderouge) - Du 09/11/21 au 09/11/21 à Tournefeuille

    De l’avis quasi-général, Le Ciel est à vous est le plus grand film français réalisé sous l’Occupation, avec Le Corbeau de Clouzot, qui est dans l’esprit et le contenu son exact opposé. À la noirceur misanthrope de Clouzot, Grémillon oppose sa foi en l’humanité, son éloge de la passion, de l’artisanat, de l’obstination… et de l’amour, en l’occurrence conjugal ! Absurdement soupçonné de pétainisme sous prétexte qu’il magnifiait une famille travailleuse et supposée modèle, Le Ciel est à vous est en... (lire la suite)


  • PATTES BLANCHES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Dans un village breton du bord de mer, le riche commerçant Jock le Guen (Fernand Ledoux) revient de la ville avec sa maîtresse Odette (Suzy Delair) qu’il installe chez lui et compte bien épouser. La jeune femme a du mal à brider ses élans sensuels et s’offre au châtelain du village, Julien de Keriadec (Paul Bernard), surnommé « Pattes blanches » à cause de ses guêtres et qui vit reclus dans le domaine familial à l’abandon, puis à l’asocial Maurice (Michel Bouquet), bâtard illuminé qui rumine son... (lire la suite)