LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Samedi 29 Juin 2019 à 16h30

Présentation par la comédienne Vimala Pons


Dans la cadre du festival LES TROPICALES

LA LOI DE LA JUNGLE

Antonin PERETJATKO - France 2016 1h39mn - avec Vincent Macaigne, Vimala Pons, Pascal Légitimus, Mathieu Amalric, Jean-Luc Bideau, Rodolphe Pauly... Scénario d'Antonin Peretjatko, Frédéric Ciriez et Maud Ameline.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA LOI DE LA JUNGLEOn n'a pas si souvent l'occasion de se marrer, de se poiler, de se bidonner vraiment au cinéma, devant un film intelligent qui plus est ! On ne boudera donc notre plaisir sous aucun prétexte ! Une comédie qui mélange critique politique acide et burlesque le plus échevelé, qui s'inscrit sous le double patronage de Laurel et Hardy et de Dino Risi, on ne peut qu'applaudir des deux mains…
Dès le début, le cadre absurde et volontairement caricatural est planté : Marc Chataigne, avec sa calvitie conquérante (inénarrable Vincent Macaigne) n'a pas le profil type du jeune stagiaire. C'est pourtant bien en tant que tel, stagiaire récidiviste depuis une décennie, qu'il vient postuler au Ministère de la Norme, dirigé par le jemenfoutiste Rosio (grandiose Jean-Luc Bideau). Mais il arrive en retard au rendez-vous et se voit confier la mission dont personne ne voulait : aller s'assurer de la conformité aux normes européennes d'un projet totalement improbable au cœur de la jungle amazonienne : Guyaneige, la première piste de ski indoor d'Amazonie, destinée à relancer le tourisme en Guyane. Il sera accueilli par un fonctionnaire mégalo et corrompu (Mathieu Amalric), flanqué d'un contremaître qui n'a pas inventé l'eau tiède (Pascal Légitimus), et on lui attribuera une guide baroudeuse trop sexy (la féline et drôlatique Vimala Pons).

Le film se joue joyeusement de tous les clichés, joyeusement poussés à l'extrême : fonctionnaires indolents et peu commodes, animaux en tout genre qui envahissent tout l'espace (on y joue au golf au milieu des mygales et des bébés caïmans), jungle peuplée de sectes de maboules et de néo Rambos en perdition. Et mise à fond sur le comique des situations et des personnages, notamment des deux principaux : Chataigne-Macaigne, gauche, psychorigide, empoté, et Tarzan-Vimala Pons, foldingue, aventurière, à l'aise en mini-short…
À partir de ces fondations délirantes, Antonin Peretjatko bâtit une comédie féroce, une satire politique pas piquée des hannetons. Car derrière les clichés de la farce se cache une réalité : précarité des stagiaires utilisés abusivement par les administrations, corruption des politiques, absence totale de politique environnementale dont on se fout au nom du profit roi, traitement néocolonial de la Guyane que l'on gère encore comme un bantoustan à coups de grands travaux inutiles sans se soucier de l'intérêt des populations locales…

Le projet délirant Guyaneige a d'ailleurs son équivalent dans les Emirats, mais surtout il évoque le projet ridicule et bien réel de grand pont entre la Guyane et le Brésil, construit pour des millions d'euros, alors que l'absence de route côté brésilien le rend inutilisable. La loi de la jungle qui donne son titre au film a donc de multiples sens : celle première d'une nature luxuriante et sans cesse dangereuse, mais aussi la guerre coloniale que livre la France en toute impunité, la guerre économique avec ses instances bidons et ses ministres fantoches au service des actionnaires (Antonin Peretjako invente une hilarante Banque Mondiale du Sport qui invente des slogans crétins, genre « je suis Guyaneige »).