LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Jeudi 17 JANVIER 2019 à 20h15

SOIRÉE STANLEY KUBRICK


Présentation du numéro hors série de la revue Essais : Stanley Kubrick : nouveaux horizons (supervisé par Vincent Jaunas et Jean-François Baillon) publié par l'École Doctorale Montaigne-Humanités.

Projection suivie d'un échange avec Loig Le Bihan, Maître de conférences en études cinématographiques à l'université Paul Valéry - Montpellier 3, auteur de SHINING AU MIROIR (éditions Rouge Profond, 2017), Jean-François Baillon et (sous réserve) Vincent Jaunas.

« Il suffit d’entendre ce nom, ou de le lire, pour que tout à coup un monde s’ouvre devant vos yeux. Un monde vaste et mystérieux, qui ne ressemble à aucun autre dans l’histoire du cinéma. […] Il a ouvert le champ des possibles au cinéma. Et je suis persuadé qu’il nous a ainsi permis d’aiguiser notre propre conscience de nous-mêmes ; les cruautés dont nous sommes capables, le désir que nous ressentons pour quelque chose d’impossible à nommer, les forces qui nous poussent à évoluer dans des directions étranges et troublantes. […] Kubrick était un artiste visionnaire, dans tous les sens de ce mot galvaudé » Martin Scorsese

SHINING

(The Shining) Stanley Kubrick - GB/USA 1980 2h VOSTF - avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd, Scatman Crothers... Scénario de Stanley Kubrick et Diane Johnson, d’après le roman de Stephen King. Version longue inédite en France.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SHINING« Je n’ai jamais fait de très gros succès avec un film. J’ai acquis une réputation petit à petit. On pourrait dire, j’imagine, que je suis un réalisateur heureux, dans la mesure où l’on parle souvent de moi en termes flatteurs. Mais aucun de mes films n’a jamais reçu d’accueil enthousiaste unanime, et aucun n’a jamais été une affaire du tonnerre. » (Stanley Kubrick, Mai 1980)

Engagé comme gardien de l’hôtel Overlook lors de sa fermeture hivernale, Jack Torrance (Jack Nicholson) espère y écrire un roman. Il s’installe avec sa femme Wendy (Shelley Duvall) et son fils Danny (Danny Lloyd) dans ce palace isolé où, dix ans auparavant, un gardien avait massacré sa femme et ses filles.
Peu à peu, des apparitions investissent l’hôtel, invitant l’enfant à les rejoindre, persuadant le père qu’il fait partie des leurs et l’incitant à tuer sa famille. Coupés du monde, Wendy et Danny découvrent la furie meurtrière de Jack…
Après des recherches préparatoires minutieuses, les décors de l’hôtel et du labyrinthe sont construits en studio. Seuls quelques extérieurs seront tournés aux États-Unis. La multiplication des prises, la direction d’acteurs et les innovations techniques (usage intensif de la Steadicam, caméra légère portée par l’opérateur grâce à un harnais qui assure la stabilité de la prise de vue) alimentent encore la réputation de perfectionnisme du cinéaste.