LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

  • ACUSADA

    Avec ses lèvres pulpeuses, son look de prima donna contemporaine, Dolores Drier aurait tous les atouts pour participer à des reality shows. Elle a l’âge de ces scènes ouvertes censées faire exploser de nouveaux talents. C’est ainsi qu’on la découvre, dans le cosy pavillon familial lumineux, entourée par des parents soudés et par toute une équipe de tournage affairée. On la dorlote, on la maquille pour qu’elle paraisse naturelle, sage Lolita innocente, prête pour un shoot de plus, une interview d... (lire la suite)

  • DEAD MAN

    Western insolite, poétique et burlesque, voyage initiatique jusqu'aux rives de la mort, filmé dans un noir et blanc magnifique. Echappée belle vers un cinéma de rêve, libéré des contraintes routinières, des habituelles pesanteurs. Balade aérienne et cocasse qui ravira les aventuriers de l'innocence perdue. Il faut prendre Dead Man au vol, l'œil aux aguets, l'oreille au vent… et se laisser porter par le charme profond de l'histoire et des images, par les trouvailles de l'imagination imprévisible ... (lire la suite)

  • DOWN BY LAW

    Louisiane. Jack, un maquereau pas très doué des nageoires, doit rencontrer une nouvelle « gagneuse » mais tombe sur une mineure… et quelques flics. Pêché, le poisson se retrouve en prison… Zack, un disc-jockey plutôt rouillé du pick-up, doit gagner mille dollars en convoyant une auto. Pas de pot : dans le coffre, la police découvre un cadavre. Piégé, l'oiseau se retrouve… dans la même cellule que Jack. Arrive un troisième colocataire, Roberto, italien, expansif, illuminé… Le film de Jim Jarmusc... (lire la suite)

  • DUMBO

    Dumbo nous réconcilie avec Tim Burton, idole d’il y a trente ans qu’on pensait en roue libre, ayant épuisé son inspiration, vidé de sa fameuse galerie aux monstres nichée quelque part sous ses cheveux en pétard… De fait il n’y avait rien de glorieux, a priori, à signer pour le remake en prises de vues réelles (plus deux éléphants, mère et fils, en effets 100 % numériques) d’un classique de Disney. Le studio n’en finit pas d’exploiter son catalogue façon Picsou, le cinéaste en a déjà fait les fr... (lire la suite)

  • FRAGMENTS DE RÊVES

    Le film propose un croisement d’entretiens avec des acteurs de la société civile algérienne et d'images d’archives ayant circulé sur les réseaux sociaux autour des mouvements de contestation depuis 2011. Témoignages exclusifs, paroles directes et fortes expriment un puissant désir de liberté, de dialogue et de paix. Pour une meilleure connaissance du mouvement social en Algérie, de sa nature et de son fonctionnement, au-delà du cliché de casseurs qu’on voudrait bien coller aux manifestants. La ... (lire la suite)

  • GHOST DOG, the way of the samouraï

    « Chaque jour on doit se considérer comme mort. » C’est sur ces mots que s’ouvre le film, citation du Hagakure qui compile notes et pensées d'un samouraï du début du xviiie siècle. Ghost Dog ne se sépare jamais de ce guide spirituel. Afro-américain vivant seul sur un toit de Jersey City, il passe ses journées à s’occuper de ses pigeons, répétant des mouvements d’épée dans une danse gracieuse et mortelle. Car derrière sa démarche pataude et sa centaine de kilos, Ghost Dog est un tueur à gages, pr... (lire la suite)

  • INNA DE YARD

    Les amateurs de musique reggae seront comblés, les néophytes ont de grandes chances d'être séduits aussi. Pour utiliser une comparaison qui parlera au plus grand nombre, Inna de Yard, c'est un peu le Buena Vista Social Club jamaïcain, avec la même verve, la même chaleur humaine, le même regard tendrement admiratif du réalisateur sur des musiciens emballants. Inna de Yard, c'est le nom d'un collectif de chanteurs de reggae légendaires, qui ont uni leurs talents pour remonter aux sources de leur ... (lire la suite)

  • JOEL, UNE ENFANCE EN PATAGONIE

    Chaque nouveau film du cinéaste argentin Carlos Sorín tintinnabule comme une douce ritournelle qui nous entraîne à la lisière de la civilisation. Tout en explorant le cœur des êtres de façon tendre et minimaliste, voici qu’il nous guide une fois de plus entre montagnes et étendues désertiques, dans sa région de prédilection, la Terre de Feu alias la Patagonie, dernier territoire habité avant le terrible Antarctique. Comme pour ses délicieux Bombon el perro, Historias minimas, Jour de pêche en Pa... (lire la suite)

  • L’ETÉ DE KIKUJIRO

    Avec sa trogne de travers, ses tics à fleur de peau et ses airs de faux méchant à qui on ne la fait pas, Kitano balade sa silhouette de clown un peu triste dans ce si bel été. Fidèle à lui-même, il se moque des modes et jongle une fois encore avec les tons, au risque de dérouter son public… on le quitte dans le noir parmi les yakuzas, on le retrouve dans l'éclat des couleurs de l'été au bras d'un gamin… Pour les gourmands de comparaisons, disons qu'il y a un chouya de Central do Brasil et du Kid... (lire la suite)

  • MYSTERY TRAIN

    Pour son quatrième film, Jarmusch découvre la couleur. Pour le reste, il demeure en terrain familier : le rock, le blues, et des strangers, paumés et poétiques, confrontés au mythe américain. Un couple d'ados japonais dingues du King, une Italienne friquée en transit et un Anglais givré, en cavale avec des potes, passent la même nuit dans le même hôtel de Memphis, Tennessee. Le temps d'un mystérieux coup de feu, ils seront unis par le son. Dans des rues désertes, sous des néons et des cafétéri... (lire la suite)

  • NIGHT ON EARTH

    Simultanément, dans cinq mégalopoles différentes, cinq chauffeurs de taxis effectuent leur ronde de nuit. À Los Angeles, Corky une jeune fille à la beauté androgyne, accueille dans sa voiture Victoria, une élégante directrice de casting. À New York, Helmut, un Berlinois de l’Est fraîchement immigré cède à Yoyo, son client brooklynien, le volant de son taxi et découvre à travers les yeux de ce dernier les secrets de sa ville d’adoption. À Paris, un chauffeur de taxi ivoirien se laisse littéralem... (lire la suite)

  • NOUS N'IRONS PLUS À VARSOVIE

    Certaines destinées ont été traversées par l’histoire européenne. Celle de Zbigniev Metanomski, dit Georges, en fait partie. Survivant de l’insurrection du ghetto de Varsovie et ancien collaborateur d’Einstein, il a trouvé refuge en Bretagne, avec Mitoune, son épouse, et de nombreux animaux sauvés de la barbarie, eux aussi. Il prend le temps de raconter sa vie romanesque aux réalisateurs Gérard Alle et Sylvain Bouttet. Il fouille dans ses souvenirs, réfléchit sans cesse, élabore une mise en abî... (lire la suite)

  • PERMANENT VACATION

    Bien avant Stranger than paradise, qui nous l'a fait découvrir presque cinq ans plus tard, les premiers pas du tout jeune Jarmush. Deux jours et demi dans la vie d'Aloysious Parker, dit Allie, jeune vagabond à la dérive dans un New York délabré, rencontrant d'autres personnes qui, comme lui, vivent aux frontières d'un monde qu'ils ne savent comment habiter. Une ballade entre rock et punk, en état suspendu de « vacance permanente », qui exprime au plus près la soif poétique d'une génération qui... (lire la suite)

  • POUR LES SOLDATS TOMBÉS

    Ce n'est pas forcément dans le registre du documentaire historique que l'on attendait Peter Jackson, réalisateur, entre autres, de la saga Le Seigneur des anneaux… Mais il se trouve que le cinéaste néo-zélandais a toujours été passionné par la Première Guerre Mondiale, en premier lieu parce que son grand-père y a participé. Jackson explique qu'il n'a pourtant jamais eu envie de faire un « film hollywoodien » sur la guerre : « Mais lorsque l’Imperial War Museum m’a proposé d’utiliser leurs enregi... (lire la suite)

  • ROADS

    C'est un road movie atypique, sombre et lumineux à la fois. Ce ne sont pas les paysages qui captivent notre regard, mais le voyage intérieur des personnages, qui franchissent progressivement sous nos yeux les frontières invisibles qui séparent le pays insouciant de leur adolescence finissante de celui des dures réalités de notre monde. Mettant nos pas dans les leurs, Roads nous conduit sur un terrain social et politique peu convenu. La narration est intelligemment mené, qui débute de façon légèr... (lire la suite)

  • ROJO

    Rojo – découvert lors du Fifib 2018 – prend place en Argentine en 1975 et revient sur une période particulièrement sombre du pays, lorsque la dictature militaire est en train de s'installer. Pour faire revivre à l'écran ce moment charnière, Benjamin Naishtat a apporté un soin tout particulier à l'ambiance du film, travaillant l'image et le son à la manière des grands thrillers politiques des années 70 : le jeune réalisateur revendique l'influence de Francis Coppola et de Sidney Lumet, on y pense... (lire la suite)

  • SE TORNO (SI JE REVIENS) : ERNEST PIGNON-ERNEST ET LA FIGURE DE PASOLINI

    C’est un visage qui nous hante, se rappelle à nous. Un regard, dit un passant, à Rome, tellement profond, qu’il te suit partout. C’est un poète debout, les pieds bien ancrés au sol, jambes légèrement écartées mais pas trop. Il se porte lui-même dans ses bras, corps sans vie aux allures christiques, que des jeunes de la cité de Gommora prennent d’ailleurs dans un premier temps pour Jésus. «C’est un poète très important» leur répond Davide, le guide qui suit de près la naissance de cette ombre sur... (lire la suite)

  • SO LONG, MY SON

    Décidément, le cinéma chinois indépendant n’a pas fini de nous épater. Après Les Eternels de Jia Zhangke et An Elephant Sitting Still de Hu Bo cette année, voilà – à nouveau et dans un registre encore différent – une grande fresque passionnante qui vient démontrer à quel point les cinéastes chinois savent articuler à merveille les petites histoires avec la grande. Incontestablement, on sent dans ce cinéma un désir très fort de raconter à hauteur humaine une histoire trop longtemps muselée par le... (lire la suite)

  • STRANGER THAN PARADISE

    Willie, un émigré hongrois, mène aux États-Unis une existence marginale de flambeur, autour des tapis verts des casinos ou sur les champs de course. Obsédé par le souci de refouler ses origines étrangères, il se pose devant Eddie, son compagnon de jeu, en Américain de longue date. Lorsque sa tante Lotte lui demande d'héberger, pour quelques jours, sa cousine Eva, une jeune fille de 16 ans fraîchement arrivée de Hongrie, Willie commence par se rebiffer devant le rappel trop évident de son passé ... (lire la suite)

  • TOUCHE PAS À LA FEMME BLANCHE

    Prenant pour décor unique l'immense chantier des Halles de Paris, le fameux « Trou des Halles », le film que Marco Ferreri tourne en 1974 est un pastiche de western, abordant des questions d'aménagement du territoire à partir d'une fable sur les enjeux socio-économiques de la conquête de l'Ouest et l'extermination des Indiens qui en fut le corollaire. La destruction des anciennes halles au centre de Paris à la fin des années 1960 fut un vrai traumatisme. Impopulaire, ce chantier impliquait le d... (lire la suite)

  • YULI

    Yuli raconte l'extraordinaire histoire du danseur cubain Carlos Acosta (qui joue son propre rôle), depuis ses débuts dans un quartier pauvre de La Havane jusqu’à son accession au statut de star dans l’une des plus grandes compagnies de ballet au monde. Yuli (surnom de Carlos) est un garçon talentueux qui ne veut pas être un danseur mais qui, forcé par son père Pedro et encadré par le professeur et directeur de l'École nationale cubaine de ballet, Cherry, deviendra l'un des meilleurs danseurs de... (lire la suite)