BORDEAUX

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 4)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 8/04 au mardi 14/04/2020  Mercredi 8 avril, jour 24 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 8 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de ...

NOVECENTO

(1900) Bernardo BERTOLUCCI - Italie 1976 5h18mn VOSTF - avec Robert De Niro, Gérard Depardieu, Dominique Sanda, Sterling Hayden, Stefania Sandrelli, Donald Sutherland, Burt Lancaster, Laura Betti... Scénario de Bernardo Bertolucci, Giuseppe Bertolucci et Franco Arcalli. Le film est programmé en deux parties distinctes. Il faut évidemment voir Novecento 1 (2h43) avant de voir Novecento 2 (2h35). Photographie de Vittorio Storaro - Musique d'Ennio Morricone.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

NOVECENTOLe retentissement international et le succès de scandale du Dernier Tango à Paris en 1972 offrent à Bertolucci la possibilité d’entreprendre un projet extrêmement ambitieux nécessitant des moyens exceptionnels. Le producteur Alberto Grimaldi réunira le plus gros budget de l’histoire du cinéma italien et permettra au jeune auteur de réaliser son rêve : une fresque violente et monumentale sur l’Italie de la première moitié du xxe siècle. Le film s’intéresse en particulier à l’amitié de deux garçons nés le même jour, Afredo (Robert De Niro), fils de grands bourgeois propriétaires terriens et Olmo (Gérard Depardieu), bâtard d’une famille de métayers.

Bertolucci intègre à son style flamboyant et maniériste l’héritage des maîtres Visconti, Pasolini et même Leone dans un film opératique sur la montée du fascisme et la résistance du prolétariat dans la campagne d’Émilie-Romagne. Le récit comprend de nombreux morceaux de bravoure et des grands mouvements de foule mais c’est dans les scènes intimistes que le réalisateur se montre le plus inspiré, signant de magnifiques moments d’insouciance, d’inquiétude ou d’horreur pure.
Dans un mouvement grandiose, Bertolucci mêle les influences esthétiques d’Hollywood, Cinecittà et Mosfilm, et propose une lecture marxiste de l’histoire de l’Italie de l’année 1901 jusqu’à la fin de la Seconde guerre mondiale. Bertolucci oppose à l’élan vital et collectif des paysans le lent pourrissement des classes dirigeantes, minées par le fascisme et diverses perversions associées au désir de puissance et de domination. Au sein de ce groupe, le couple formé par la bourgeoise Regina (Laura Betti) et le contremaître Attila (Donald Sutherland) symbolise le dérèglement monstrueux des sens et une décadence morale totale, tandis qu'Alfredo, témoin réprobateur mais impuissant, fait preuve d’une lâcheté politique coupable.

Bertolucci réunit une distribution prestigieuse et hétéroclite, mélange de stars de Hollywood et des meilleurs acteurs de la nouvelle génération des années 70. Gérard Depardieu, Robert De Niro, Burt Lancaster, Sterling Hayden, Romolo Valli, Dominique Sanda, Stefania Sandrelli, Laura Betti et Donald Sutherland sont inoubliables dans des performances magistrales, terrifiantes ou émouvantes. Novecento est un chef-d’œuvre d’audace et de beauté, qui n’a rien perdu de son pouvoir de sidération.

(O. Père, arte.tv)