LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Mardi 28 JUIN 2022 à 20h15

MAESTRA


Un mardi par mois, Maestra met à l’honneur une réalisatrice. Un cycle de programmation pour découvrir toute la richesse de notre matrimoine cinématographique mondial et mettre en lumière des cinéastes bien trop souvent effacées du récit cinéphilique.

VARIETY

Bette GORDON - USA 1983 1h40mn VOSTF - avec Sandy McLeod, Will Patton, Nan Goldin, Richard Davidson, Luis Guzman... Scénario de Kathy Acker, sur une histoire de Bette Gordon.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

VARIETY« J’aime observer. J’ai toujours été fascinée par le cinéma et le plaisir secret, proche du voyeurisme, que je ressens en voyant des gens sur un écran. Puisque le principe de base du cinéma est à la fois de voir et d’être vu (le voyeurisme et son aspect malsain, l’exhibitionnisme), j’ai voulu faire un film qui abordait ces aspects. » Bette Gordon

Invisible depuis sa présentation à Cannes en 1984 et une sortie en France assez confidentielle, Variety est aujourd’hui réédité dans une version restaurée, couronné désormais d’une aura de film culte. Il faut dire que le film sent bon l’underground new-yorkais des années 80, réunissant certaines figures emblématiques de l’époque : la cinéaste avant-gardiste Bette Gordon à la réalisation, la photographe Nan Goldin à l’écran, l’écrivaine post-punk Kathy Acker au scénario, le chef opérateur et le compositeur de Jim Jarmusch, Tom DiCillo et John Lurie.

Christine est à la recherche d’un emploi. Sur les conseils de son amie Nan, elle devient caissière dans un cinéma pornographique à Times Square. Enfermée dans sa petite cabine en verre, Christine observe toute la journée les clients qui défilent. Parmi eux, Louie, un homme d’affaires particulièrement entreprenant, pour lequel elle développe une étrange obsession : elle se met à le suivre partout dans les rues de New York.
Fortement inspirée par les écrits de Laura Mulvey, théoricienne du cinéma à qui l’on doit le concept de « male gaze » (à savoir la mise en lumière d’un regard masculin dominant dans le cinéma classique hollywoodien), Bette Gordon propose avec Variety de transgresser les rapports de domination. Et si l’héroïne hitchcockienne, cet éternel objet de désir, devenait à son tour celle qui regarde ? L’affirmation progressive du personnage de Christine – d’abord présentée comme un animal en cage, à la merci des regards des clients – passe par une réappropriation des espaces. D’abord le hall du cinéma, puis sur les traces de Louie, dans les peep shows ou les rues sombres de New York. Des espaces où les femmes sont absentes et dont sa seule présence perturbe les habitués, devient un acte politique. Glissant du statut d’être regardé à être regardant, Christine se réapproprie petit à petit son corps de femme. Mais l’affirmation de son désir et la reprise du pouvoir sur sa sexualité passent tout autant par la corporalité que par l’oralité, dans des monologues d’une grande crudité écrits par la sulfureuse Kathy Acker.

Variety est une œuvre troublante et singulière. Singeant les codes du film noir, Bette Gordon y dépeint un New York à l’atmosphère poisseuse où se croisent mafieux, travailleuses du sexe et dealers, comme un prolongement de l’univers du Taxi Driver de Martin Scorsese. Un film méconnu à découvrir absolument !