LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Jeudi 3 NOVEMBRE 2022 à 20h15

SOIRÉE-DÉBAT : Les Batailles du logiciel libre


Organisée par la revue FAR OUEST
Projection suivie d’un débat avec François Pellegrini, professeur des universités en informatique à l’Université de Bordeaux, Chercheur au LaBRI et à Inria Bordeaux Sud-Ouest, et Jean Peyratout, membre de l’ABUL et de l’AFUL (Associations Bordelaise et Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres).
Tarif unique : 4,50 euros
Prévente des places au cinéma, à partir du Lundi 24 Octobre.

LOL : LOGICIEL LIBRE, UNE AFFAIRE SÉRIEUSE

Écrit par Léa Deneuville et Thierry Bayoud, et réalisé par François Zaïdi - documentaire France 2019 57mn - avec Richard Stallman, Jean-Baptiste Kempf, François Pellegrini, Frédéric Couchet...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LOL : LOGICIEL LIBRE, UNE AFFAIRE SÉRIEUSEMais pourquoi LOL ? Pour François Zaïdi, LOL représente l’usage majoritaire que l’on fait aujourd’hui du numérique, un usage souvent léger, un peu insouciant. Et puis LOL, c’est l’acronyme (ou presque) de LOgiciel Libre. Pourtant, l’informatique, les logiciels sont partout et leurs impacts sont très importants sur nos vies et dans notre société en général. C’est donc bien au final une affaire sérieuse.
Le film a un objectif affirmé de pédagogie, cela d’autant que Thierry Bayoud, qui n’est pas informaticien, explique avoir mis deux ans avant de comprendre le concept de logiciel libre, et que le film ambitionne en conséquence de débroussailler la question pour ceux, et ils sont légion, qui utilisent couramment un ordinateur mais n’ont pas ou peu de notion du libre.

Il y a dans ce documentaire un beau concentré d’explications sur les logiciels libres (code source, ordinateur, logiciel privateur, droit à l’interopérabilité...). Il y est aussi question de l’Education nationale - « la première dose est toujours gratuite », rappelle Laurent Séguin (Aful) – et des relations avec les Gafam – des gouvernements préfèrent avoir un seul interlocuteur que plusieurs, note Magali Garnero, libraire militante à l’April et Framasoft. Ou encore de l’impossibilité de leur échapper complètement – Facebook vous connaît même si vous n’y êtes pas, via vos amis qui en font partie, relève Laurent Séguin. Liens avec les services d’État (Snowden est cité à plusieurs reprises), Kindle d’Amazon qui efface judicieusement «1984», rappel de Cambridge Analytica… il y a beaucoup de choses en moins d’une heure, et pourtant assez de film tourné pour faire une suite si besoin, indiquent ses auteurs.