UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

13 NOTES EN ROUGE

réalisé par François GAILLARD
France 2022 1h20mn
avec Jeanne Dessart, Marine Bohin, Julien Quaglierini

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



Après une soirée bien trop arrosée, Charlotte se réveille en pleine nuit et entend sa colocataire se faire violemment agresser. Très rapidement, elle se retrouve seule confrontée à ce mystérieux assaillant qui réclame à Charlotte de lui rendre ce qu'elle lui a pris. Ne comprenant rien à ce qui est en train de se passer, la jeune fille tente de se remémorer sa nuit de débauche dans une luxueuse villa…

On ne l’attendait plus, après une bonne décennie de gestation, le quatrième long-métrage du Montpelliérain François Gaillard (Blackaria, Last Caress et Tokyo Grand Guignol) se faisait attendre ! Force est de constater que toutes ces années de durs labeurs n’auront pas été vaines, car sans le moindre doute, il s’agit là de son film le plus abouti. Le résultat c’est une sorte de néo-giallo extrêmement généreux, un authentique bijou de débrouillardise et un plaisir de tous les instants. La mise en scène est extrêmement inventive et ne recule devant aucune folie. Il faut également souligner la formidable bande originale qui accompagne le film et dont plusieurs titres sont signés du groupe montpelliérain "Double Dragon".