UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Solidarité et partage de liens !
En raison des mobilisations agricoles qui ont lieu en ce moment dans toute la France, nous mettons notre documentaire Tu nourriras le monde en ligne en accès libre sur notre site internet : https://parolesdepaysans.wixsite.com/parolesdepaysans/tu-nourriras-le-monde Et sur youtube : https://www.y...

SÉANCES BÉBÉS
  Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pou...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

Soutenez Utopia Palmer

Séance le mardi 28 novembre à 20h en présence de représentants de l’association Limbo, du centre de soins Frantz Fanon et de la Psymade.

LE CHANT DES VIVANTS

Cécile Allegra - documentaire France 2022 1h25mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE CHANT DES VIVANTSCécile Allegra connaît bien l’épineuse question du devenir des réfugiés. En 2015, elle a reçu le prix Albert-Londres pour son documentaire Voyage en barbarie (cosigné avec Delphine Deloget), dédié au martyre de jeunes Érythréens, capturés et torturés au Soudan, sur le chemin de leur exil. Son nouveau film réunit Egbal, Anas ou Sophia. Ils viennent de Somalie, du Mali ou d’Erythrée. Avant d’arriver en France, leur pays d’accueil, ils ont subi la faim, les viols, les tortures, ont traversé le désert puis la Méditerranée au péril de leur vie. Comment survivre après de tels traumatismes ?

Créée par la grand-reporter, l’association Limbo accompagne ces jeunes dans leur reconstruction, via des ateliers d’art-thérapie. Cinq fois par an, durant les vacances scolaires, ces rescapés du pire se réunissent pendant une semaine, dans le petit village de Conques, en Aveyron. Ici, ils sont invités à exprimer leurs émotions. Pour les aider, la réalisatrice – qui participe aux ateliers et a confié la caméra au chef opérateur Thibault Delavigne – a fait appel à Mathias Duplessy, compositeur et multi-instrumentiste. Avec lui, et sa guitare, une poignée de volontaires sont invités à mettre en mots et en notes leur histoire. Les souvenirs se révèlent souvent si âpres, si douloureux qu’ils peinent à être verbalisés. Et parfois, lorsqu’ils trouvent enfin à s’exprimer, ils laissent leur locuteur effondré
Pourtant, à force de patience, la méthode porte ses fruits. Le spectateur assiste alors à ce petit miracle thérapeutique : au fil des saisons, ces survivants parviennent à donner de la voix, à se libérer, à se réparer. Il en résulte un documentaire bouleversant émaillé de neuf chansons originales qui disent le départ, la mort de celui avec lequel on a pris la route, les exactions subies en Libye, la vie d’avant, ce pays qu’on ne reverra peut-être jamais, mais aussi la joie d’être vivants.

(Hélène Riffaudeau, Nouvel observateur)