LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Mardi 14 NOVEMBRE 2017 à 20h30

SOIRÉE-DÉBAT : COMMENT LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS MENACENT NOS CERVEAUX


Organisée et animée par Générations futures Bordeaux.
Projection suivie d'un débat avec Nicolas Nocart, gynécologue-obstétricien, spécialiste des effets des perturbateurs endocriniens sur le fœtus.
Tarif unique : 4 euros
Achetez vos places à l'avance, à partir du Samedi 4 Novembre.

DEMAIN, TOUS CRÉTINS ?

Écrit et réalisé par Sylvie GILMAN et Thierry de LESTRADE - documentaire France 2017 56mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DEMAIN, TOUS CRÉTINS ?Baisse du quotient intellectuel, accroissement des troubles de l'autisme et du comportement : depuis une vingtaine d'années, des études scientifiques montrent que l'intelligence humaine et la santé mentale seraient en péril. Pourquoi ? Pour de nombreux chercheurs, un petit organe se place au cœur de cette question : la thyroïde. Car sans un minimum d'hormones thyroïdiennes au bon moment, le bébé humain devient… un crétin. Tout déséquilibre dans le fonctionnement de la thyroïde représente donc un danger pour le cerveau de l’enfant à naître.

Mais d'où peut venir ce déséquilibre ? D'une carence en iode ? Le « crétin des Alpes » était un enfant dont la mère avait manqué d'iode. Or 44% des enfants européens sont aujourd'hui touchés par un déficit d'iode… A moins qu'il n'y ait une menace encore plus inquiétante ? Car nos thyroïdes baignent aujourd'hui dans une soupe chimique produite par l'activité humaine. Problème : de nombreuses molécules présentent une structure très proche de l'iode ; tellement proche que la thyroïde peine à les distinguer. Ce sont des perturbateurs du développement cérébral.
Le coût des problèmes de santé imputables aux perturbateurs endocriniens s'élève à 159 milliards par an en l'Europe. Ce coût est dû en grande partie aux pertes de QI et aux troubles neuro-développementaux. Pourtant l'Europe, sous la pression de puissants lobbys, n'a pas encore légiféré.

Porté par la voix de scientifiques à la pointe de la recherche, ce film entend peser sur le débat public et mettre l'accent sur un phénomène inquiétant dont nul, encore, ne semble avoir pris la mesure.