LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements en chèques, espèces et carte bleue)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

SOUTENEZ LE FUTUR UTOPIA DANS L’AUBE
Crowdfunding sur Ulule - cliquez sur « me prévenir du lancement » ou écrivez nous à pont-sainte-marie@cinemas-utopia.org... Lire SOUTENEZ LE FUTUR UTOPIA DANS L’AUBE...

MERCREDI 23 JUIN à 20h

En partenariat avec Le collectif Alternatiba-ANV Cop21 Montpellier
Rencontre après le film

DÉSOBÉISSANT.E.S !

Écrit et réalisé par Alizée CHIAPPINI et Adèle FLAUX - France 2019 1h25mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DÉSOBÉISSANT.E.S !Ils ont moins de 35 ans, sont activistes chez Alternatiba, ANV-COP21 et Les Amis de La Terre, ils et elles consacrent beaucoup de temps à leur engagement et ont un objectif : construire une société soutenable. Elodie, Pauline, Sandy, Gabriel et Elliot ont partagé leur voyage initiatique dans l’engagement. Un an et demi d’actions et de rencontres.
Au-delà de ces histoires personnelles, c’est le travail de centaines de militantes qui est mis en lumière. De l’essor des marches pour le climat, au blocage de la République des Pollueurs, en passant par les actions de décrochage de portraits d’Emmanuel Macron, c’est l’histoire d’un nouvel engagement citoyen dépassant les frontières. Le film retrace des liens qui se créent entre luttes et mouvements, par des actions communes avec les Gilets Jaunes en France, Extinction Rébellion en Angleterre, ou dans le désert des mines de charbon en Allemagne avec Ende Gelände.
« On a essayé de comprendre leur engagement pas seulement sous l’angle de leur méthodologie d’action, mais aussi des choix de vie qui vont avec cet engagement. Leur engagement est un engagement total. Il y a une grande intensité émotionnelle dans ces mouvements, ils partagent beaucoup, ils investissent tous les espaces, ils vont jusqu’à s’exposer à la répression. Mon engagement, c’est de raconter leur histoire. » explique Adèle Flaux, une des réalisatrices.

Été 2018, 3 ans après les accords de Paris, les échéances décrites par le GIEC sont impitoyables : à la fin 2020, si les États n’ont pas inversé le cours des choses alors le point de non-retour climatique sera atteint. Une course contre la montre commence. Face à l’urgence et l’ampleur de la tâche, certains, comme Élodie et Pauline, ont démissionné d’un poste confortable pour se consacrer à un combat qu’ils jugent crucial. Un QG, La base, est loué au cœur de Paris pour organiser la lutte.
Durant 1 an et demi, caméra sur l’épaule, les réalisatrices vont suivre une poignée de jeunes gens, l’émergence d’une nouvelle génération de militants qui, à leur façon pragmatique, ouverte et combattive, imaginent un nouvel engagement citoyen. Entre utopie folle et engagement concret, c’est un mouvement de masse qui s’organise et donne naissance à une nouvelle forme de contestation. Une contestation radicale et non-violente pour pousser les États à respecter les engagements de la COP21.