UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

SOUTENEZ LE FUTUR UTOPIA DANS L’AUBE
Crowdfunding sur Ulule - cliquez sur « me prévenir du lancement » ou écrivez nous à pont-sainte-marie@cinemas-utopia.org... Lire SOUTENEZ LE FUTUR UTOPIA DANS L’AUBE...

12e Festival Le piano dans tous ses éclats : Piano et Cinéma, du 24 septembre au 3 octobre à Grabels, Juvignac et Lavérune. Séance unique le jeudi 30 septembre à 20h30

TIREZ SUR LE PIANISTE

François Truffaut - France 1960 1h20mn - avec Charles Aznavour, Albert Rémy, Claude Mansard, Marie Dubois… et l’apparition non créditée de Boby Lapointe...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

« Une seule image m’a décidé à faire le film ; elle était dans le livre ; une route en pente dans la neige, la voiture descendait, sans bruit de moteur. C’est tout. »
Après le succès de son premier film, les 400 coups, François Truffaut décide d’adapter Down There, le roman de David Goodis, sous le titre Tirez sur le pianiste. Charlie KOHLER est un petit homme sombre et mystérieux, pianiste de bastringue au Mammy’s Bar. Dorloté par une prostituée, Clarisse, et aimé en secret par la serveuse, Léna, il vit seul avec son petit frère, Fido. Son passé le rattrape lorsque son autre frère, Chico, débarque au Mammy’s Bar, poursuivi par deux truands…
« Tirez sur le pianiste, raconte Truffaut, est en réaction contre le film policier naïf où la surenchère de la violence tente de pallier le manque de talent, en réaction également contre le film noir humanisé où les gangsters se regardent les yeux mouillés et où les honnêtes gens se comportent comme des crapules. J’ai pratiqué systématiquement le mélange des genres et parfois je n’ai pas hésité à pasticher… Ainsi je rends hommage aux œuvres de Nicholas Ray et de Samuel Fuller, pour ne citer qu’eux, et de façon plus générale au cinéma américain dit de série B. J’ai voulu aborder ce sujet à la manière d’un conte de Perrault… »