LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

À l’attention des enseignants : 9e édition de l’opération CINÉALLEMAND POUR LES JEUNES, en partenariat avec le Goethe-Institut.
 Trois films sont proposés, pour les élèves de primaire, collège et lycée. Plus d’informations au 04 90 82 65 36    D’ÉGAL À ÉGAL Pour les 9-13 ansMichi, 10 ans, vit dans un foyer pour enfants. Une lettre trouvée par hasard ayant appartenu à sa mère disparue lui permet de...

UNE CARTE UTOPIA ?
Oui, vous avez bien lu, je parle bien d’une carte de cinéma Utopia. Vous en rêviez, on s’en doute bien. Mais comme rien n’est vraiment gratuit ou illimité dans ce dur monde de l’exploitation cinématographique (ou même ailleurs, il me semble…) on vous donne une explication. Si cette carte que nous av...

VENIR À UTOPIA… C’EST PLUS FACILE QU’ALLER À MOSSOUL !
   Nous vous mettons ci-dessous, et après vérifications auprès des opérateurs, les tarifs et horaires des différents parkings. Si toutefois ces informations sont erronées, merci de nous le faire savoir que nous relancions nos limiers pour tirer cette affaire au clair. PARKING DE L’ÎLE PIOT, gratu...

Des nouvelles de Ben et Arouna.
Vous avez été nombreux à signer la pétition pour Ben, jeune ivoirien hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon suite à son Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) du 19 octobre. Contrairement à nos espoirs raisonnables, le tribunal administratif (TA) vient de c...

L’État poursuit Nicole Briend pendant que la BNP-Paribas poursuit ses pratiques d’évasion à grande échelle.
Souvenez-vous, dans une précédente gazette nous vous parlions de cette militante d’Attac, Nicole Briend. Elle est convoquée le 6 février au tribunal de Carpentras pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN après avoir participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, à une&n...

En collaboration avec Contraluz, la séance du jeudi 1er mars à 20h30 sera suivie d’une rencontre avec Denis Brun, membre de l’Association des Paralysés de France, Alix Deguène, qui prépare un mémoire sur le thème Vie affective, sexuelle et intime des personnes handicapées dépendantes, et Jean-Paul Campillo, enseignant à l’Université d’Avignon, grand connaisseur de l’œuvre du cinéaste.
Séance supplémentaire le dimanche 4 mars à 10h00.

VIVIR Y OTRAS FICCIONES

Écrit et réalisé par Jo SOL - Espagne 2016 1h21mn VOSTF - Pepe Rovida, Antonio Centeno, Arantzazu Ruiz, Marcos Rovira Makoki, Ann Perello...

Du 01/03/18 au 04/03/18

VIVIR Y OTRAS FICCIONESAntonio est écrivain. Et tétraplégique. Pour lui, jouir d'une sexualité épanouie est un choix vital, voire politique. Tout le monde devrait avoir accès à cette sexualité mais personne ne veut s'en mêler. Mais Antonio est un activiste. Entre l'hostilité de son aide soignante, l'enthousiasme d'une prostituée militante et la perplexité de son assistant de vie, Antonio crée chez lui, sans demander l'autorisation de quelque autorité que ce soit, un centre d'assistance sexuelle sauvage : il met à la disposition de ses amis handicapés une de ses chambres dans laquelle ils peuvent recevoir la jeune prostituée. Pepe, tout juste sorti d'hôpital psychiatrique, rencontre Antonio. La relation qu'il tisse avec lui va définitivement bouleverser son regard sur la vie…

« Sous ses apparences de documentaire, Vivir y otras ficciones est un formidable essai cinématographique sur la solidarité, le militantisme et les utopies libertaires qui met en scène l'amitié entre deux hommes fragilisés par la vie… Jo Sol souligne avec son film l'importance du désir dans notre rapport au monde et à notre propre intimité, revendique la dimension politique du sexe et de la jouissance. Jo Sol filme au plus près ses acteurs, sans aucun voyeurisme. Il enregistre des pratiques sexuelles mais s'intéresse avant tout à des corps parlants, à la fabrication d'un discours individuel qui entend répondre aux questions et aux besoins de la collectivité. Vivir y otras ficciones est un film d'idées, et de résistance. »(O. Père, directeur d'Arte Cinéma)