LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage du Verger Urbain V : l’impasse ?
À ceux qui sont partis en vacances et ont décroché des faits divers.Vous l’avez sûrement remarqué, le Verger Urbain V a été refait : plus de terrain vague mais un jardin flambant neuf, beau passage pour aller le soir à la Manutention et même continuer en longeant la prison jusqu’au fleuve....

ET MAINTENANT ! NOUS VOUS PROPOSONS DE SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION !
Affirmez votre refus de nous voir remisés au fond d’un cul de sac et votre droit de nous rendre visite, comme celui de transiter, en journée comme en soirée par le passage du verger. Dans notre optimisme béat nous espérons des milliers de signatures, montrez que nous sommes timorés et que ce sera de...

SÉANCES SCOLAIRES À LA CARTE : Contactez-nous au 04 90 82 65 36.

  • LA CHASSE À L'OURS

    À partir de 3 ans — Chaussons nos bottes et partons à l’aventure ! Parcourir des forêts, traverser des rivières ou, soyons fous, attraper des ours… Même en hiver, tout est possible pour nos petits héros intrépides ! Ce ne sont ni l’imagination ni le courage qui manquent aux personnages de ces trois petits films sympas comme tout ! Le Rêve de l’ours (Ruslan Sinkevich, Biélorussie, 7 mn) Dans une forêt lointaine, là où le soleil se lève et se couche, vit un ours. À l’arrivée des premiers flocons, il emporte le ... (lire la suite)

  • LA GRANDE AVENTURE DE NON-NON

    À partir de 3 ans — À Sous-Bois-les-Bains, les jours s'écoulent dans la bonne humeur et ce n'est pas une histoire de glace à la carotte, un voyage (raté) sur la lune ou une inondation qui changeront les choses ! Rien ne semble devoir contrarier cette drôle de bande de copains, tous différents mais toujours solidaires : Non-Non l'ornithorynque, Magaïveur le mini-crabe, Bio le lapineau, Grocroc le petit ours, Zoubi la grenouillette et Grouillette la tortue à roulettes, il sont tous épatants ! Les histoires et l'anima... (lire la suite)

  • CAPITAINE MORTEN ET LA REINE DES ARAIGNÉES

    À partir de 5 ans — Le petit Morten, que son père, capitaine au long cours sans le sou, a laissé à la garde d’un triste couple, s’invente des aventures marines au moyen d’une chaussure transformée en bateau de fortune où il enferme quelques insectes. Or, à la suite d’une fâcheuse rencontre avec une sorte de magicien pas très futé, il se retrouve miniaturisé et jeté à bord de son propre « vaisseau » voguant dans la maison (inondée à la suite d’une fuite d’eau !), avec pour équipage les insectes dominés par une redou... (lire la suite)

  • DILILI À PARIS

    À partir de 7 ans — Chaque nouvel opus de Michel Ocelot réveille dans les cervelles une légère nostalgie qui résiste au temps qui passe. On aimerait tellement retrouver l’émerveillement tenace des premiers pas du petit Kirikou qu’on serait capable de faire la fine bouche devant les œuvres suivantes de son créateur ! Quoi ? Bouder Dilili ? Impossible ! La nouvelle héroïne d’Ocelot ferait fondre les pires récalcitrants grâce à son charme désuet et sa candeur virginale. D’ailleurs, dans le Paris de la Belle Époque, ri... (lire la suite)