LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Mais jusqu’à quelle heure peut-on transiter par le Verger Urbain V ?
C’est la question que vous nous posez souvent à la caisse du cinéma, ne sachant pas si vous trouverez porte ouverte ou porte close  et si vous devrez faire demi-tour. C’est (toujours) vrai qu’aucune information claire n’a été apportée sur les panneaux d’entrée  du Verger Urbain V… 20h ...

CAFÉ ROMA (ancien restaurant La Manutention) va enfin ouvrir ses portes !
Les « menus » travaux, comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière gazette vont être terminés ! Menus ? Pas tant que ça finalement :la peinture refaite, le mobilier changé, la cuisine réagencée, les nouvelles machines installées, les nouveaux menus édités… et puis é...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : C’EST LE BON SENS !
Belle soirée festive organisée par le Collectif 23h59, le 12 septembre dernier, dans le jardin du Verger Urbain V. Une réussite au-delà de nos espérances, qui attestait du plaisir des participants de pouvoir à nouveau emprunter le passage le soir, librement. Le dialogue avait repris, le bon sens l’a...

Et si on passait à autre chose...
La restauration du jardin Verger Urbain V aura atteint son objectif, au-delà de toutes espérances : le jardin ne désemplit pas durant ces mois d’été, brassant tous les publics. Il est un lieu de vie et de rencontres, à toute heure de la journée et de la soirée. Et qu’importe que le gazon ait sou...

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

  • À COUTEAUX TIRÉS

    Une brochette d’acteurs vedettes excellemment utilisés pour une savoureuse réinvention contemporaine du polar à la Agatha Christie, rehaussée d’un humour noir tout à fait réjouissant. Ce n’est pas le film le plus important de l’année, mais c’est un très plaisant et très élégant divertissement. Célèbre auteur de romans policiers, le vénérable Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse demeure de la Nouvelle Angleterre – un manoir qu’on croirait « dessiné pour une partie de Cluedo », ... (lire la suite)

  • AI-JE LE DROIT D’AVOIR DES DROITS ?

    Ce sont des détenus et anciens détenus qui se sont battus en prison pour faire valoir leurs droits et continuent à l’extérieur. Ce sont des avocats qui ont choisi d’exercer la défense de leurs clients au-delà du procès pénal, jusque dans la prison et tout au long de leur peine. Ils assurent ce que l’avocat Etienne Noël appelle le « service après vente » qui considère que « le travail d’un avocat commence à la garde à vue et se poursuit jusqu’à la sortie de prison, et encore après… ». Si la r... (lire la suite)

  • AU COEUR DU MONDE

    Entre la précision de la chronique et la force de la tragédie, Au cœur du monde brosse le portrait d’une poignée de personnages qui tentent – tant bien que mal – d’améliorer leur quotidien. Tous liés de près ou de loin par un événement à venir qui entrelace leurs destins. Tout commence dans les rues de la petite ville de Contagem, par une chaude soirée d’été, où l’on célèbre l’anniversaire de Marcos. Ana, sa fiancée, a préparé les festivités dans le secret. Famille et amis sont réunis autour de... (lire la suite)

  • AU FEU LES POMPIERS

    Dans une petite ville de province, un bal des pompiers est organisé en l’honneur des cinquante ans de service de l’un des leurs. En plus d’une tombola, un concours de miss beauté est mis en place pour remettre le cadeau au vétéran. Mais rien ne se passe comme prévu : les lots de la tombola disparaissent progressivement tandis que les jeunes prétendantes au titre de miss beauté ne font guère preuve d’enthousiasme. C’est alors qu’un incendie se déclare dans une maison voisine… La salle de bal ... (lire la suite)

  • CUBAN NETWORK

    En route pour Cuba et retour sur les années 90 autour de l’histoire des Cuban Five, cinq espions cubains infiltrés en Floride. Les espions du « réseau guêpe » sont chargés d’informer La Havane des activités des exilés cubains, certaines licites (comme le sauvetage en mer de Cubains fuyant leur pays à bord d’embarcations de fortune), d’autres belliqueuses, voire liées au crime organisé. Ces espions « fuient » Cuba en feignant de rejeter le régime castriste. Parmi eux, René González (Édgar Ram... (lire la suite)

  • DERRIÈRE LES FRONTS, résistances et résiliences en Palestine

    « On parle toujours de libérer les terres palestiniennes, mais pour moi il est important de libérer l’esprit palestinien, le peuple palestinien, l’identité palestinienne. » Docteur Samah Jabr Depuis des années, au cours de ses consultations et par son travail sur le terrain, le Docteur Samah Jabr, psychothérapeute et écrivain, explore les conséquences – peu visibles voire invisibles pour l’opinion publique internationale –, individuelles ou collectives, de l’occupation de la terre palestinie... (lire la suite)

  • DRÔLE DE DRAME

    C'est un des films mythiques du cinéma français, œuvre impérissable et éternellement réjouissante d'une équipe extraordinaire menée par Carné et Prévert qui faisaient tandem pour la première fois, avec des acteurs défiant les qualificatifs ! Simon, Jouvet, Rosay, Barrault… héritent de rôles merveilleux de gouaille et d'humour, qu'ils jouent avec une délectation communicative. Tiré d'un roman policier anglais, Drôle de drame est un mélange détonnant d'humour typiquement british et de folie poétiq... (lire la suite)

  • EL OTRO CRISTÓBAL

    Distribué pour la première fois en salles plus de cinquante-cinq ans après sa réalisation, El Otro cristóbal est une curiosité à plus d’un titre. D’abord en tant que film d’Armand Gatti (1924-2017), homme de théâtre et poète, dont l’œuvre cinématographique reste très peu connue. C’est sa deuxième réalisation, après l’Enclos (1961), qui fut l’un des premiers films de fiction se déroulant dans un camp de concentration. Par ailleurs, le destin du film, de sa genèse à sa diffusion, est aussi singuli... (lire la suite)

  • FIRST LOVE, LE DERNIER YAKUZA

    Ceux qui connaissent un chouïa le cinéma japonais contemporain savent que, depuis le décès mystérieux en 2012 de l'anarchiste pornocrate Koji Wakamatsu, renversé par un taxi alors qu'il s'apprêtait à tourner un film sur la responsabilité de l'entreprise TEPCO dans la catastrophe de Fukushima, Takashi Miike est probablement le plus dingo et inclassable des cinéastes nippons en activité. En près d'une centaine de films, réalisés depuis la fin des années 90, ce touche-à-tout génial a abordé tous le... (lire la suite)

  • GHOST TROPIC

    Il y a ici des rires, peut-être les mieux sentis qu’on ait entendus depuis longtemps au cinéma, quand le réalisateur présente Khadija, l’héroïne du film, remarquablement interprétée par Saadia Bentaïeb. Khadija, une femme de ménage d’origine maghrébine en fin de cinquantaine, profite d’une pause café avec ses camarades, qui se racontent des histoires. Quelque chose d’amusant a été dit, et la joie est chaleureusement partagée par cette communauté de gens de milieux ethniques différents, dans cett... (lire la suite)

  • HAPPY, LA MÉDITATION À L’ÉCOLE

    Conçue par le biologiste américain Jon Kabat Zinn, la méthode « Mindfulness Based Stress Reduction » (MBSR) est basée sur des techniques issues de la méditation et du yoga. Validée par de nombreuses étudtes scientifiques, elle aurait un impact dans la gestion des émotions, le développement de la mémoire. En retirant les aspects religieux liés à la méditation, la méthode s’est popularisée et nombre de pays comme les États-Unis, l’Angleterre, la Hollande et l’Inde l’ont adoptée et intégrée à l... (lire la suite)

  • JESUS

    Nous voilà bien embêtés ! Comment vous inciter à venir voir cette petite perle nippone dont le jeune réalisateur (tout juste 23 ans) et les acteurs sont encore plus inconnus que le soldat sous l’arc de triomphe ? À nous de saluer ce premier film plein de grâce, que le seigneur soit avec lui… et avec Yura, le tout jeune protagoniste qui va devoir apprendre à le connaître, lui qui n'a aucune culture chrétienne. En attendant, le garçonnet patiente à l’arrière de la voiture qui trace sa voie ... (lire la suite)

  • L’ÂCRE PARFUM DES IMMORTELLES

    Au récit enflammé d’une passion amoureuse se mêle la folle espérance soulevée par Mai 68. Jean-Pierre Thorn remonte le fil de sa vie pour retrouver les figures rebelles qui ont peuplé ses films : des ouvriers en lutte des années 70 jusqu’à leurs enfants du mouvement hip-hop… et aujourd’hui les gilets jaunes d’un rond-point à Montabon. Ensemble, ils composent une fresque lumineuse qui prolonge et répond aux lettres de son amante trop vite fauchée par la mort. Ce film est intimement autobiogr... (lire la suite)

  • L’AS DE PIQUE

    Petr est un jeune apprenti de seize ans qui vient de décrocher un petit boulot d’été. Au lieu de bronzer au bord de la piscine et de draguer les filles, il doit surveiller les clients d’une superette afin d’empêcher d’éventuels vols. Sa filature catastrophique lors de son premier jour lui vaut un sermon par son père. Mais Petr n’y prête guère attention, tout occupé qu’il est à essayer de courtiser la jolie Asa… Une chronique bourrée d’humour sur le quotidien d’une petite ville de province, ave... (lire la suite)

  • L’AUDITION

    Ce film réunit les deux moyens-métrages Ah, s’il n’y avait pas ces guinguettes et L’Audition. Le premier suit Blumental et Vlada, deux adolescents ayant chacun intégré une fanfare locale, qui préfèrent se rendre à une course de motos qu’au prestigieux festival des fanfares… Le second suit une séance d’auditions pour le théâtre Semafor de Prague. Une foule d’apprenties chanteuses se pressent dans l’espoir d’être choisies, parmi lesquelles une chanteuse semi-professionnelle dévorée par le trac et ... (lire la suite)

  • LA LLORONA

    Les films guatémaltèques ne courent pas les salles obscures. Ceux de Jayro Bustamante montent en puissance d’œuvre en œuvre. Mis bout à bout, ils dressent le portrait épique, bariolé et sans concession d’un pays rendu invisible par l’ombre de son imposant voisin mexicain. La voix du cinéaste est une voix salutaire, venue de l’intérieur, comme celle de « la Llorona » du titre, lointaine et familière. La trame naturaliste du sublime Ixcanul ou celle plus classiquement dramatique du perturbant Trem... (lire la suite)

  • LA SAINTE FAMILLE

    Ne vous y trompez pas : il sera ici beaucoup plus question du comportement des anguilles (vous le comprendrez après avoir vu le film) et de celui, pas toujours très catholique, des membres d'une même tribu que de considérations sur Jésus, Marie, Joseph et la Trinité. Il faut comprendre ce titre comme une marque d'ironie, évidemment, un malicieux pied de nez quant à la façon dont il convient, in fine, d'aborder cette micro-société que notre époque a peut-être tendance, temps incertains obligent, ... (lire la suite)

  • LA VÉRITÉ

    On l’avait quitté auréolé d’une palme d’or pour un film magnifique et on ne peut plus japonais, on le retrouve comme par enchantement au cœur d’un automne parisien : Irokazu Kore-Eda est décidément un cinéaste plein de surprises qui signe ici un film à la fois grinçant et drôle sur la famille – son thème de prédilection – mais aussi un hommage sincère et touchant au cinéma et aux actrices. Très écrit, avec une partition au millimètre que les deux comédiennes principales interprètent avec un brio... (lire la suite)

  • LE CHÂTEAU DES SINGES

    Il y a bien longtemps le peuple des singes vivait paisiblement dans la savane lorsqu’un formidable cataclysme les sépara en deux tribus. Certains réussirent à échapper à l’inondation en grimpant aux arbres, d’autres se réfugièrent sur un rocher. Le temps a passé, avec des évolutions bien différentes pour les uns et pour les autres… Notre histoire commence chez les Woonkos, ceux qui habitent la canopée et dont la seule peur est de tomber dans « le monde d’en bas » qu’ils croient peuplé de monstre... (lire la suite)

  • LE CHOIX D’ALI

    Ali est jeune, beau, insouciant, il vit à Paris et il est heureux : il partage depuis deux ans une histoire d'amour tout en douceur avec Éric, son compagnon timide. Et puis sa vie d'avant, sa vie à Besançon qu'il avait fui il y a cinq ans, lui revient tout à coup en plein cœur par un appel inquiet de sa sœur : sa mère vient d'être hospitalisée en urgence. Ali n'hésite pas une seconde, même s'il se doute que son père ne lui ouvrira pas spontanément les bras, même s'il sait que son frère a grandi... (lire la suite)

  • LE LAC AUX OIES SAUVAGES

    Comme dans son précédent film, Black coal (disponible en Vidéo en Poche), Diao Yinan nous offre avec Le Lac aux oies sauvages du très beau cinéma de genre, très composé, magistralement filmé. À la façon du théâtre, on pourrait parler de cinéma d’ombres, tout autant que de film noir, tant le cinéaste joue avec les contrastes, les reflets qui se font et se défont, la luminescence des objets que sublime la nuit oppressante. L’action se situe dans la tentaculaire Wuhan, « la ville aux cent lacs », o... (lire la suite)

  • LE PHOTOGRAPHE

    On se souvient avec délices de The Lunchbox, le premier film de Ritesh Batra et on retrouve dans ce nouveau film cette finesse d’esprit, faussement ingénue, qui fait sa signature. On pourrait se croire, de prime abord, dans une charmante bluette indienne digne des grands soaps bollywoodiens. Mais c’est bien sûr un remarquable et amoureux pastiche du style dont s’empare le scénario pour mieux nous entraîner dans l’analyse subtile d’une société indienne en transition, qui ne cesse de s’empêtrer da... (lire la suite)

  • LES AMOURS D’UNE BLONDE

    La petite ville de Zruc voit débarquer un régiment de réservistes d’âge moyen, presque pépères, au plus grand désespoir de ses habitantes qui s’attendaient à rencontrer de jeunes et séduisants soldats. La jolie Andula (la blonde du titre) et ses amies se font ainsi maladroitement courtiser lors du bal organisé en leur honneur. À la fin de la soirée, elle fait la rencontre du jeune pianiste de l’orchestre… Chronique douce-amère d’une jeune ouvrière dans sa quête amoureuse, cette tragicomédie à... (lire la suite)

  • LES CHAUSSONS ROUGES

    Laissons donc la parole à Scorsese, qui est le plus brillant, le plus enthousiaste défenseur de ce film, un des chefs-d’œuvre du duo mythique Powell-Pressburger : « “Pourquoi tenez-vous à danser ? - Pourquoi tenez-vous à vivre ?” « Au fil des années, j’ai beaucoup pensé à ce dialogue des Chaussons rouges. Il exprime tellement l’incommensurable besoin d’art, je me suis identifié à ce sentiment dès la toute première fois que j’ai vu le film avec mon père […] « La passion pour l’art guide chaque... (lire la suite)

  • LES FILLES DU DOCTEUR MARCH

    Pour son deuxième long-métrage en tant que réalisatrice, Greta Gerwig n’a pas eu froid aux yeux et réalise un grand écart aussi ambitieux qu’intrigant : attendue au tournant après le très beau Lady Bird, film indépendant intimiste et résolument contemporain, sur un scénario original qu’elle a écrit elle-même, elle s’attaque ici à un monument de la littérature américaine, le roman ultra populaire de Louisa May Alcott, déjà adapté huit fois pour le grand écran ! Fresque romanesque, production et b... (lire la suite)

  • LES SIFFLEURS

    Cinéaste atypique, Corneliu Porumboiu n’a décidément pas fini de nous surprendre, ce coup-ci en se jouant des archétypes des films de genre : noir, western, romance… Tout les ingrédients sont là : vamp irrésistible, truands à la gâchette facile, flics ripoux, courses-poursuites, trafics illicites… un scénario brillamment construit et rythmé. S’il s’éloigne du ton réaliste et dénonciateur de ses précédents films (12h08 à l'est de Bucarest, Le Trésor, Policier adjectif…), le réalisateur ne se dépa... (lire la suite)

  • LILLIAN

    Résumer en quelques lignes ce premier long métrage inclassable, c’est risquer de le trahir. À l’instar de son héroïne, le réalisateur s’affranchit de toutes les barrières pour nous offrir un road movie atypique, tout à fait captivant, intrigant et totalement libertaire. Tout débute par un étrange entretien d’embauche. Lillian ne baisse pas les yeux devant son potentiel employeur, ne joue pas le jeu de la séduction, ne quémande rien, tête haute. D’emblée la jeune femme, belle et indomptable, in... (lire la suite)

  • MÊME LA PLUIE

    Sebastián, jeune réalisateur passionné arrive avec son équipe de tournage en Bolivie pour tourner un film sur la conquête espagnole, l’évangélisation et la mise sous tutelle des Indiens pour leur piquer leur or et leur force de travail mais un autre conflit est en train de se nouer localement autour de l’eau. Même la pluie aborde de front le sujet vital de l’accès à l’eau, en s’inspirant de faits bien réels : en avril 2000, à Cochabamba, la troisième ville de Bolivie, une multinationale obtie... (lire la suite)

  • MILLENIUM ACTRESS

    Qu'on se le dise : Millenium actress est une pure, une véritable merveille. Graphiquement époustouflant, son récit-gigogne ambitieux, alambiqué mais d'une constante clarté, tient autant de la haute voltige que de la haute couture et laisse comme deux ronds de flan puisqu'il parvient non seulement à ne jamais perdre le spectateur, mais mieux : à passionner les néophytes que nous sommes pour les soubresauts de l'histoire du Japon, habilement mêlés au destin tumultueux d'une femme devenue par hasar... (lire la suite)

  • NINA WU

    Commençons par le commencement, si on y parvient. Car la construction du film est un kaléidoscope déformant qui se joue de l’espace et du temps. Nina nous apparaît au début comme une jeune fille noyée dans la masse impersonnelle de la tentaculaire Taïwan. Voilà huit ans qu’elle s’obstine à devenir actrice sans parvenir à décrocher autre chose que des plans publicitaires, obligée de survivre grâce à de minables expédients. Que ne ferait-elle pas pour émerger, s'élever ! La tentation de baisser ... (lire la suite)

  • PAHOKEE, UNE JEUNESSE AMÉRICAINE

    C'est un film lumineux, un film documentaire dont les rebondissements et les péripéties que vivent ses personnages formidablement attachants vous feront probablement vibrer davantage que bien des fictions sans relief. Une chronique qui nous raconte, le temps d'une année scolaire, la vie souvent malmenée, pleine d'espoirs mais aussi de désillusions, de quatre lycéens de Pahokee, en Floride. Nous sommes donc dans la subtropicale Floride, mais bien loin de Miami et de ses villas pour retraités fort... (lire la suite)

  • PAT ET MAT EN HIVER

    Nous retrouvons deux de nos héros animés favoris aux prises avec l’hiver et ses tracas : froid, gel, neige… Connaissant le talent de nos deux inséparables à trouver des solutions parfois efficaces mais jamais simples aux problèmes qui se présentent à eux, on peut s’attendre à une avalanche de péripéties toutes plus rigolotes les unes que les autres… La Maison en chocolat Les talents de Pat et Mat ne son plus à démontrer, et dans bien des domaines. Mais qu’en est-il quand il s’agit de pâtisse... (lire la suite)

  • PEPI, LUCI, BOM ET AUTRES FILLES DU QUARTIER

    Tourné en 1979 avec des moyens dérisoires, ce premier film d’Almodóvar n’apparaîtra sur les écrans français que dix ans après sa sortie ibérique. Serait-ce la teneur provocatrice qui est en cause ? Il n’en demeure pas moins que le jeune Pedro impose dès ce premier long métrage, qui s’inscrit pleinement dans la Movida, sa marque : des histoires rocambolesques, un univers déjanté, iconoclaste et décadent, sans oublier le mauvais goût kitsch où l’on croise pêle-mêle punks, rockers, flics fascistes ... (lire la suite)

  • QUELLE FOLIE

    C’est un documentaire étonnant, qui nous happe dès la première séquence et nous entraîne une heure et demie durant dans son sillage tumultueux, en quête d’une parole qui se cherche avec obstination et qui se trouve par instants de façon saisissante. Cette parole c’est celle d’Aurélien Deschamps, diagnostiqué autiste (syndrome d’Asperger) voilà quelques années et qui s’attache, avec son ami cinéaste Diego Governatori, à faire entrer le spectateur dans son monde intérieur fait de tempêtes et d’in... (lire la suite)

  • RÉPÉTITION D’ORCHESTRE

    Dans un oratoire du xiie siècle désaffecté, un copiste dépose des partitions sur les pupitres de musiciens. Une répétition d’orchestre va avoir lieu. Les participants arrivent et s’installent. Une équipe de télévision doit faire un reportage, mais on n’entendra que la voix de l’interviewer. Le chef d’orchestre commence la répétition. Il est nerveux, hautain, cassant. Un différent éclate avec le délégué syndical. La répétition est interrompue…... (lire la suite)

  • SÉJOUR DANS LES MONTS FUCHUN

    Ne cherchez pas dans vos mémoires : le nom du réalisateur, celui des acteurs (issus de son entourage) vous sont fatalement inconnus. Avec les moyens du bord, malgré les aléas matériels qui l’ont contraint à deux ans de tournage, par manque d’aide financière extérieure au départ du projet, Gu Xiaogang rentre subrepticement dans la cour des grands grâce à cette fresque contemporaine lumineuse, subtile, évidente. La langueur, déconcertante de prime abord, va rapidement devenir une alliée réconfor... (lire la suite)

  • SWALLOW

    Rien de plus anodin qu'une petite bille de verre ; quoi de plus dérisoire qu'une punaise en métal ? Et quoi de plus troublant qu'une bouche entrouverte qui avale l'une et l'autre, dans un geste létal ? Hunter Conrad a tout pour être heureuse : un riche et beau mari, le bien-nommé Richie, héritier de l'empire financier paternel, une grande maison de béton et de verre nichée entre un lac et une forêt profonde, une vie à l'abri des tracas matériels et du temps à ne savoir qu'en faire : l'american ... (lire la suite)

  • SYMPATHIE POUR LE DIABLE

    Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège, des Serbes encerclent la ville. Plus de quatre-cent mille habitants sont retenus en otages. » Une voix blanche parle en off sur un plan d’ensemble de Sarajevo troué par les tirs de roquettes, dans un mélange de brume et de poussière de décombres. C’est la voix de Paul Marchand, qui, dès l’image suivante, accroché à son volant tel un pilote de course, conduit comme un damné sur Sniper Alley, l’avenue désertée de la ville, pour aller consta... (lire la suite)

  • SYSTÈME K

    En 2010, on découvrait avec enthousiasme, grâce à un épatant documentaire de Renaud Barret et Florent de La Tullaye, le staff Benda Bilili, une bande de joyeux paralytiques de Kinshasa, musiciens des rues, armés d'instruments home made à partir de trois bouts de ficelle et de trois morceaux de ferraille, qui dégageaient plus d'énergie qu'un Mick Jagger sous speed. Le film Benda Bilili montrait aussi le chaos indescriptible d'une ville tentaculaire où la notion de services publics semblait avoir ... (lire la suite)

  • UN VRAI BONHOMME

    Un vrai bonhomme, c’est sans doute ce que Tom rêve d’être. Un vrai bonhomme tout comme l’est son grand frère Léo : tellement beau, sportif, cool, parfait ! C’est ainsi qu’il l’idéalise, comme souvent le font les cadets, avant qu’ils s’affirment en prenant un peu de bouteille et tracent leur propre sillon. Il suffit en grandissant de quelques disputes, que les routes s’éloignent, que les caractères évoluent… pour gagner en recul, pour que la réalité prenne le pas sur l’idéalisation. Seulement, to... (lire la suite)