LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

UN JEUNE, UN TOIT, UNE ÉCOLE !
Ça s’est passé près de chez vous… N. 16 ans et demi est arrivé en juillet dans le Vaucluse. Il a traversé la méditerranée au péril de sa vie. Il est « pris en charge » par l’Aide Sociale à l’Enfance qui conteste sa minorité, le fait convoquer à la police des frontières, des ...

Les Lumières de la ville deviennent le Collectif 1,2,3 soleil.
Les Lumières de la ville, c’est cette fabrique de film que l’association 100 pour 1, les Ateliers du Court et Utopia ont mis en place il y a quelques mois. L’idée est de regrouper des jeunes mineurs isolés de 100 pour 1, quelques-uns de nos spectateurs volontaires et un ou deux « professionnel ...

Séances bébé
   Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés, ett déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son p...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

LE FEU QUI NE S’ÉTEINT JAMAIS
 Il y a sept ans nous apprenions avec effroi l’explosion de 3 réacteurs nucléaires dans la centrale de Fukushima au Japon. Au pays du shintoïsme – un culte dédié à la nature -, le choc fut terrifiant. Il venait implacablement raisonner avec la mémoire traumatique d’Hiroshima et Nagasaki. Grand pe...

  • 3 JOURS À QUIBERON

    C'est un magnifique portrait d'une magnifique actrice, qui vit dans nos souvenirs grâce à ses rôles au cinéma bien sûr mais sans doute au-delà d'eux, par son charme hors du commun, par son regard insondable, par son sourire douloureux… Romy Schneider fut très longtemps, trop longtemps, en particulier en Allemagne et en Autriche, son pays d'origine, cantonnée à son rôle de Sissi, la princesse autrichienne adolescente dont les aventures un peu gnangnan ont émerveillé des millions de petits cœurs ... (lire la suite)

  • ADUA ET SES COMPAGNES

    Quel bonheur de pouvoir (re)découvrir ce bijou sur grand écran ! Antonio Pietrangeli est un réalisateur italien injustement méconnu, auteur de quelques films majeurs : nous espérons que vous avez vu chez nous l'an dernier le magnifique Je la connaissais bien, son chef d'œuvre. Dans Adua et ses compagnes – qui fait partie de ces films majeurs évoqués plus haut – il s'attache une fois de plus – c'est une des caractéristiques de son œuvre – à des personnages féminins, marqués par une forme de déter... (lire la suite)

  • DÉSOBÉISSANCE

    Tout comme Gloria et Une femme fantastique, les deux films précédents et de belle mémoire de Sebastián Lelio, Désobéissance reflète une humanité complexe, riche de ses contradictions, assoiffée de libre arbitre donc de transgression. Aucun personnage n’est laissé à l’abandon. L’œil de la caméra les débusque, attentif, au plus profond de leurs retranchements secrets. Il sait décrypter l’empathie sous un regard colérique, les plus infimes fêlures sous un sourire radieux, la fragilité qui fissure u... (lire la suite)

  • FOOD COOP

    Au départ de ce film, un œnologue new-yorkais, Parisien d’adoption : Tom Boothe. Il décide de réaliser un documentaire sur une expérience, méconnue chez nous bien qu’existant depuis 1973 à Brooklyn. À une période où il n’était pas encore question de l’importance du bio et des circuits courts, dans une mégalopole où l’on peut acheter des plats préparés à chaque coin de rue mais où il est très compliqué de se procurer des ingrédients naturels de qualité pour faire soi-même la cuisine sans débourse... (lire la suite)

  • JOLIS COURTS DE MAI

    THÉÂTRE DES DOMS À 19h ! C'EST DU BELGE ! Durée totale : 1h24 Ce programme traverse cinquante ans de réalisations des étudiants de l’école nationale supérieure des arts visuels de La Cambre. Les différentes techniques d’animations sont illustrées dans des court-métrages d’auteurs : papiers découpés, pâte à modeler, marionnettes, dessins, peintures, images générées par ordinateur… Plusieurs de ces films ont fait de belles carrières en festival et y ont glané de nombreux prix. 14 juillet ... (lire la suite)

  • L'INCONNU

    Les musiciens du Collectif Inouï étaient bien à La Manutention le 31 décembre pour accompagner cet homme inconnu, et, devant l’accueil chaleureux des nombreux spectateurs, nous avons décidé de faire revenir aux beaux jours ce saltimbanque dévasté par son amour impossible pour cette belle qui ne supporte pas le contact physique. L’inconnu est cet homme qui pleure, le visage dans ses pieds... Les ingrédients sont là : le cirque, la difformité, l’amour, la perversité... et l’incroyable Lon Chan... (lire la suite)

  • LA MAISON ET LE MONDE

    Ces films travaillent la question de la rencontre. En effet le projet de l’atelier est de faire du cinéma à partir des outils numériques les plus communs (smartphones, ordinateurs, applications numériques). Il questionne nos usages quotidiens de ces outils et les possibilités qu’ils offrent, sur le plan humain, et en tant qu’outils de création : en quoi redessinent-ils les limites entre l’intime et le public ? En quoi changent-ils nos rapports à l’autre (proche ou lointain) ? Quelles formes f... (lire la suite)

  • LA MAUVAISE RÉPUTATION

    S’il est une chose amère pour une adolescente, c’est bien de constater que le futur au sortir de l’enfance n’est pas aussi réjouissant qu’on l’avait fantasmé. Quelle déculottée de découvrir que les maîtres du royaume familial n’ont pas les pouvoirs qu’on leur attribuait, que les géniteurs souverains qu’on vénérait benoîtement ne sont en définitive que d’infimes rouages d’un engrenage oppressant, alimenté par la peur du qu’en-dira-t-on ! La belle Nisha en est là, prise en tenaille entre deux mond... (lire la suite)

  • MISTRAL FAIT SON CINÉMA

    Cette année les élèves de l’option obligatoire se sont penchés sur le Huis clos, 4 films vous sont proposés sur cette thématique. 2016-444 Une jeune femme vient porter plainte. Parce que c’est son droit. Mais qui est-elle pour en avoir ? 2016-444 nous jette au visage la question posée sur toutes les lèvres : peux-tu vraiment balancer ton porc si tu balances ton corps ? UN ASCENSEUR POUR LE STUDIO Par souci de temps et d’espace, les sociétés de production du futur décident d’installer ... (lire la suite)

  • ON A 20 ANS POUR CHANGER LE MONDE

    On a 20 ans pour changer le monde… et tout commence par la terre qui nous nourrit. Le constat est là : 60 % des sols sont morts, et le mode de production actuel ne nourrit pas la planète. Mais des hommes et des femmes relèvent le défi et démontrent que l’on peut se passer de pesticides et des intrants chimiques pour toute notre alimentation. Grâce à leur énergie communicative qui bouscule les discours et les habitudes, un autre monde est possible ! Particulièrement sensibilisée aux problémati... (lire la suite)

  • SE BATTRE

    C’est rien de dire que la presse a été unanime, laudatrice, enthousiaste lors de la sortie du film en 2014… tant il y a de l’énergie et de l’espoir dans ce film qui nous raconte des humains modestes et géniaux, accro à la vie et pas près de s’en laisser rabattre. Rien n’est ici très facile, certes, mais tout n’est pas aussi désespérant qu’on pourrait se l’imaginer : il y a les voisins de palier qui font le ramadan et vous offrent des gâteaux faits maison, il y a l’épicerie sociale où on se nourr... (lire la suite)

  • SICILIAN GHOST STORY

    Dans un village sicilien presque hors du temps, Giuseppe et Luna, 13 ans tous les deux, sont amoureux et heureux de l'être, malgré le gouffre qui sépare leurs deux familles, qui ne veulent pas entendre parler de ce flirt. Géographiquement c'est même une forêt qui sépare les maisons des deux adolescents, une forêt qu'il leur faut traverser pour se retrouver, en sursautant à chaque pas entre hibou interloqué et chien fou furieux. La texture du conte nimbe les premiers pas du récit, qui très vite ... (lire la suite)

  • THE CAKEMAKER

    Craquant au-dessus, mœlleux à l’intérieur, fondant dans la bouche… Ce premier film est un mets de choix, aux saveurs multiples. On en ressort à la fois nourri et affamé. Nourri par une histoire riche et subtile, transgressive… Affamé parce qu’après avoir vu défiler sous nos yeux tant de gâteaux somptueux (forêts noires, biscuits à la cannelle, brioches au chocolat…) on est prêt à foncer dans la meilleure pâtisserie qu’on connaît, en suppliant les dieux qu’elle soit ouverte ! Effet pavlovien gara... (lire la suite)

  • TROIS VISAGES

    Une célèbre actrice iranienne reçoit la troublante vidéo d’une jeune fille implorant son aide pour échapper à sa famille conservatrice… Elle demande alors à son ami, le réalisateur Jafar Panahi, de l’aider à comprendre s’il s’agit d’une manipulation. Ensemble, ils prennent la route en direction du village de la jeune fille dans les montagnes reculées du Nord-Ouest où les traditions ancestrales continuent de régir la vie locale. Trois ans après le succès de Taxi Téhéran (disponible en Vidéo en P... (lire la suite)

  • UNA QUESTIONE PRIVATA

    Ça fait tout drôle de l'écrire : Una questione privata est et restera le dernier film des frères Taviani, puisque Vittorio, l'aîné, vient de mourir. Il avait 88 ans. Paolo est toujours là, il a 86 ans et on l'imagine mal réaliser un film tout seul, sans son alter ego de toujours. C'est une sacrée page du cinéma italien qui se tourne, puisque les frères nous ont donné quelques grands films qui sont autant de grands souvenirs : Allonsanfan en 1974, Padre Padrone en 1977, Palme d'or au Festival de ... (lire la suite)