LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Rosmerta continue ! Vous connaissez l’histoire ? 
Depuis les débuts, et même avant, Utopia Avignon suit l’histoire de près ! Ça fait presque cinq ans qu’on vous en parle dans nos gazettes, à chaque rebondissement. Ce qu’il s’est passé depuis 2018 : réquisition citoyenne d’une école vétuste appartenant au diocèse, procès et appel...

Soutenez Utopia Palmer
  • BLAGA’S LESSONS

    Depuis le récent décès de son mari, Blaga, enseignante bulgare à la retraite, mène une vie discrète et routinière à Choumen, une ville de 100 000 habitants située au Nord-est de la Bulgarie. À l’instar des milliers de retraités du pays touchant une pension de misère, Blaga vit plus que chichement. Alors pour joindre les deux bouts, elle donne des cours particuliers à Nare, une jeune femme syrienne qui veut acquérir la nationalité bulgare. Petit à petit, et avec l’aide de son fils parti tenter sa... (lire la suite)

  • BORDER LINE

    En un mot comme en deux, littéralement « ligne frontière », l’anglicisme border-line ou borderline décrit un trouble de la personnalité, un état, initialement pathologique, qui oscille entre psychose et névrose. Dans le langage commun, on dirait « au bord de la folie ». C’est l’image du fil ténu, presque invisible, sur lequel on regarde avancer le funambule – avec ce mouvement de balancier caractéristique, cet équilibre précaire constamment remis en question. L’instabilité, le jeu avec l’attract... (lire la suite)

  • BYE BYE TIBÉRIADE

    Parfois il n’y a rien de mieux pour raconter la grande Histoire que de partir de l’intime et de l’histoire familiale… La jeune réalisatrice Lina Soualem avait pris en 2019 sa caméra à l’occasion d’une annonce familiale surprenante : ses grands-parents paternels avaient décidé – après 62 ans de mariage ! – de se séparer. Partant des images d’archives de son père, (l’acteur Zinedine Soualem), elle ne s’était pas contentée de dessiner un portrait de famille mais, à travers le destin de ses aïeux, e... (lire la suite)

  • ENNIO

    Le plus connu et reconnu des compositeurs de musique de films se dévoile dans un documentaire passionnant qui retrace chronologiquement la vie, le parcours musical et les grandes œuvres du Maestro : on découvre l’homme (Ennio) derrière le chef d’orchestre et le compositeur (Morricone) derrière ces musiques devenues pour certaines des hymnes universels. Plus de 500 bandes originales pour le cinéma et la télévision, de plus de 100 œuvres classiques et a vendu plus de 70 millions de disques ! Un ... (lire la suite)

  • ÉTAT LIMITE

    Le formidable documentaire de Nicolas Peduzzi est parfaitement complémentaire de Madame Hofmann, tous deux ancrés dans notre système de santé, tous deux centrées sur une personnalité hors du commun… « Mobile », c’est le terme qui est accolé à sa fonction de psychiatre à l’hôpital Beaujon, à Clichy, aux portes de Paris. Et Jamal Abdel-Kader l’est, mobile : inlassablement, il arpente les couloirs labyrinthiques, monte et descend des escaliers, passe d’un service à l’autre, d’une détresse à l’au... (lire la suite)

  • JUSQU’AU BOUT DU MONDE

    L’amour au premier regard ? Ça y ressemble furieusement, à l’instant où Holger Olsen, le danois, et Vivienne Le Coudy, la québecoise, se repèrent sur un quai de San Francisco. L’aventure se cristallise lorsque la fleuriste abandonne son étal pour suivre le cavalier jusqu’au Nevada. Le couple plante son jardin d’Éden dans un canyon, proche d’une petite ville régentée par le tout puissant Alfred Jeffries. The Dead don’t hurt (« les morts ne blessent pas ») : ce titre insolite désigne la seconde r... (lire la suite)

  • LA FLEUR DE BURITI

    Ce qui frappe d’abord dans La Fleur de buriti, c’est l’absence de regard anthropologique. Une absence salvatrice qui libère le récit, lui conférant une dimension universelle et nouvelle. Ainsi pour la première fois peut-être au cinéma, un peuple d’Amazonie raconte son histoire, mélangeant passé, présent et futur, sans que jamais la caméra ne se fasse l’outil ou le témoin d’une quelconque étude scientifique à son égard. En résulte une proximité, une symbiose qui opère dès la première séquence, dè... (lire la suite)

  • LA MÉMOIRE ÉTERNELLE

    Disons le tout net, c’est un magnifique film documentaire, bouleversant, incroyablement vivant et qui nous a fait tour à tour sourire et pleurer. Nous entrons dans le film avec quelques images un peu floues d’une femme tentant de réveiller son compagnon qui semble désorienté, qui ne sait plus vraiment où il est ni qui elle est… L’homme un peu perdu, c’est Augusto Gongora, ex-journaliste nationalement connu, opposant acharné au régime de Pinochet et combattant pour la mémoire des disparus de l... (lire la suite)

  • LA PLANÈTE SAUVAGE

    Pour les amateurs d’animation (et de beau cinéma en général), La Planète sauvage, c’est une référence, une date, un événement inoubliable, au même titre que Le Roi et l’oiseau, dans un tout autre registre. Cela se passe en l’an... enfin... quelque part dans le futur. Une planète aussi étrange qu’immense, peuplée de grands hommes bleus et chauves, au visage lisse et pur : les Draags. Leur civilisation a atteint de tels sommets, une telle perfection, leur science et leur sagesse sont si grandes q... (lire la suite)

  • LAROY

    Le film démarre sur le bord d’une route dans un coin paumé du Texas, en pleine nuit. Une voiture s’arrête pour prendre un auto-stoppeur. Il est rapidement question de savoir si cet acte est désintéressé ou si le conducteur a une idée derrière la tête – à moins que ce ne soit le passager ? –, bref on se demande si un insaisissable danger ne plane pas sur la rencontre entre ces deux inconnus. Et de fait ils ne tardent pas à s’accuser mutuellement d’intentions meurtrières… Du fond de notre siège on... (lire la suite)

  • LE TABLEAU VOLÉ

    André Masson. Un patronyme assez quelconque, voire carrément banal, passe-partout, de ceux qui se retiennent sans effort mais s’oublient aussi vite, parce que, précisément, sans grand éclat. André Masson, comme « Maître André Masson, notaire », ou « André Masson, inspecteur des impôts », « André Masson de Masson et fils », patron d’une grosse PME de province qui aurait réussi dans le joint en caoutchouc. Mais notre André Masson a le costume impeccable et bien taillé qui sent le sur-mesure, une f... (lire la suite)

  • MON NOM EST PERSONNE

    Jack Beauregard (Fonda), légende de l’Ouest, désire mettre un terme à sa carrière de pistolero et envisage de s’embarquer pour l’Europe. Mais un jeune admirateur, affirmant s’appeler Personne (Hill), ne l’entend pas de cette oreille. Il veut faire entrer Beauregard dans l’Histoire en l’amenant à combattre la Horde sauvage, une bande de tueurs qui sème la terreur dans plusieurs états de l’Ouest… « Au début des années 70, constatant avec dépit que le médiocre western parodique italien On l’appe... (lire la suite)

  • NON-NON DANS L’ESPACE

    Cinq ans après La Grande aventure de Non-Non, on se réjouit de retrouver sur grand écran le joyeux univers de Sous-Bois-les-Bains, et tout particulièrement Non-Non l’ornithorynque et sa bande de copines et copains aussi inséparables que solidaires, j’ai nommé Magaïveur le mini-crabe, Bio le lapineau, Grocroc le petit ours, Zoubi la grenouillette et Grouillette la tortue à roulettes. Ils vont entraîner petits et grands dans deux aventures pleines de surprises et de tendresse. Non-Non rétrécit ... (lire la suite)

  • PETITES MAINS

    Avec les femmes de Petites mains, on rit aux éclats, on s’esbaudit, puis, soudain, nous voilà cueillis par une émotion vivace, une énergie fulgurante, communicative, porteuse de germes d’espoirs printaniers. Dans un élan libérateur, on a des envies de « lever nos verres à celles qui n’en ont pas », de chanter combien ces premières de cordée des « métiers essentiels », ces oubliées du grand capital, enjolivent la vie, la rendent plus supportable ! Il y a de la vie, il y a du mouvement dans les c... (lire la suite)

  • UN DIVAN SUR LA COLLINE

    Tout commence en 2015, au pied du mur. Littéralement, au pied du mur de séparation entre Israël et la Palestine. Métaphoriquement, au pied du mur pour Ala’, Ibrahim et Bara’a, jeunes habitant·es de Battir, auxquel·les François Ducat pose la question insoluble : comment voyez-vous votre avenir à Battir? Il faut dire que Battir a une situation à part en Cisjordanie. Le village fait partie de la zone C, ce qui signifie que tout terrain non-cultivé peut-être être saisi par l’état d’Israël. Pourtant... (lire la suite)