LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

MARK DIXON DÉTECTIVE

(WHERE THE SIDEWALK ENDS) Otto PREMINGER - USA 1950 1h35 VOSTF - avec Dana Andrews, Gene Tierney, Gary Merrill, Karl Malden...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MARK DIXON DÉTECTIVEResté longtemps méconnu dans la filmographie du grand Otto Preminger, Mark Dixon détective est un superbe film noir, une œuvre prenante, superbement construite, porteuse de conflits moraux fondamentaux, vision lucide et forte d’une société malade.
Where the sidewalk ends... Le héros du film ne sait plus où finit le trottoir (la légalité, l’ordre, le bien) et où commence la rue (la brutalité, l’absence de scrupules, le mal). Mark Dixon est policier. Il combat la pègre avec d’autant plus de hargne que son père en faisait partie, il transforme un combat public en lutte personnelle. Égaré, Dixon quitte le trottoir. Le policier, garant de l’ordre et de la stabilité, se laisse aller au désordre et à la violence...
Mais dans le désordre et la nuit où s’égare son détective, Preminger lui accorde le lumineux sourire d’une femme : Gene Tierney. Dans ces années-là, l’amour pouvait encore sauver les flics, et le monde...