LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

TRENQUE LAUQUEN I et II

Laura Citarella - Argentine 2022 VOSTF - I 2h09 et II 2h13.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

TRENQUE LAUQUEN I et IISi vous aimez les expériences cinématographiques inattendues et addictives, ce film est fait pour vous. Laura Citarella, personnalité influente du collectif argentin El Pampero Cine (dans le cadre duquel elle a produit La Flor et Extraordinary Stories de Mariano Llinás) réalise ici un film-fleuve proposé en deux parties. Un film hybride entre littérature et cinéma, à l’image de la personnalité de cette cinéaste qui ne voit même pas de différence entre tourner avec une caméra numérique et tremper sa plume dans l’encrier.
Une femme disparaît. Deux hommes se mettent à sa recherche : ils l’aiment tous les deux. Pourquoi est-elle partie ? Chacun d’eux alimente ses soupçons et les cache à l’autre qui, mystérieusement, ne s’élève jamais au rang de véritable rival. Cette évasion soudaine devient le noyau caché d’une série d’histoires que le film entremêle délicatement et harmonieusement, entraînant les spectatrices et les spectateurs à travers l’immense territoire de la Pampa. Nous sommes embarqués dans un jeu de piste porté par une construction littéraire labyrinthique et en miroir, inspirée des univers fascinants de Borges ou Cortázar. Chaque personnage est en quête de quelque chose de mystérieux, voire d’inatteignable.

Une idée centrale traverse toute la saga : notre héroïne, Laura (Laura Paredes) est une sorte de Sherlock Holmes au féminin, perdue dans les villes (dont celle de Trenque Lauquen qui donne son titre au film) et avide d’aventures. Son esprit est occupé par plusieurs énigmes qui se chevauchent entre elles et sont liées à l’absence : un éventail de lettres d’amour érotiques découvertes entre les pages d’une grosse donation de livres à la bibliothèque de l’université, une plante rare (et peut-être hallucinogène si on l’ingère) qu’elle doit classifier pour son travail, la potentielle découverte d’un monstre semblable à celui du Loch Ness dans le lac au centre d’un complexe immobilier… Son partenaire officiel, Rafael, et son amant et confident Chicha vont eux-mêmes se lancer dans un périple jalonné d’indices pour la retrouver, raconté à travers une douzaine de chapitres évoquant La Flor et sa chronologie volontairement brouillée. Un procédé extrêmement ludique qui permet aux histoires de s’emboîter joyeusement. De la même manière, c’est un film peuplé de femmes de types différents. Des femmes qui courent après des femmes, détectives féminins, femmes scientifiques, des femmes qui, pour différentes raisons, fuient…

Cinéphiles curieux, ne soyez pas effrayés par la durée du film. Soyez gourmands et venez déguster ces deux parties telles deux empanadas aux saveurs différentes mais complémentaires !