LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

TITIEN, L’EMPIRE DES COULEURS

Giulio Boato et Laura Chiossone - Italie 2022 1h27 VOSTF -

Du 03/04/24 au 22/04/24

TITIEN, L’EMPIRE DES COULEURSDe sa naissance dans les Dolomites autour de 1485 jusqu’à sa mort à Venise en 1576, Tiziano Vecellio dit Le Titien a traversé le siècle en l’illuminant de ses tableaux. Le film explore le travail de cet artiste de génie à travers quelques-unes de ses œuvres emblématiques, qui ont fait de lui le symbole de la Renaissance italienne.

Jeune, Tiziano est envoyé à Venise pour étudier l’art et devient l’apprenti du célèbre peintre Giovanni Bellini. Sous la tutelle du maître, il développe rapidement son propre style, apprend à comprendre puis à maitriser la couleur, la lumière, la composition. S’auto-déclarant dès lors « maître des couleurs », innovateur tant dans la création d’un tableau que dans la manière de le vendre, Le Titien devient en quelques années le peintre officiel du Palais des Doges, l’artiste le plus recherché par les cours les plus riches et les plus influentes d’Europe.
Il produit un grand nombre d’œuvres religieuses mais aussi mythologiques, ces dernières saluées pour leur sensualité et leur réalisme, redéfinissant le genre.

Admiré également pour sa maîtrise des portraits, il permet aux puissants de s’auto-célébrer pour affirmer leur pouvoir. De Ferrare à Urbino, de Mantoue à Rome, jusqu’à l’Espagne de Charles Quint et de son fils Felipe II, il ne cesse de laisser sa trace, inspirant artistes et intellectuels des époques suivantes. Mais du Titien, on retiendra surtout sa capacité à traduire la beauté, la sensualité et la dignité des femmes, qu’il s’agisse de la Madone, des Nymphes, des Venus… Peintre d’une force expressionniste immédiate, il domine son époque en éclipsant ses contemporains, toujours fidèle à sa devise : « L’art est plus puissant que la nature ».