LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Rosmerta continue ! Vous connaissez l’histoire ? 
Depuis les débuts, et même avant, Utopia Avignon suit l’histoire de près ! Ça fait presque cinq ans qu’on vous en parle dans nos gazettes, à chaque rebondissement. Ce qu’il s’est passé depuis 2018 : réquisition citoyenne d’une école vétuste appartenant au diocèse, procès et appel...

Soutenez Utopia Palmer

Séance unique du film le lundi 15 avril à 20h30 animée par Michel Flandrin et suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Anso Birot.

DE RÊVES ET DE PARPAINGS

Anso BIROT et Laetitia DOUANNE - documentaire France 2023 1h33mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DE RÊVES ET DE PARPAINGSAprès plusieurs années d’activités dans des salles volantes, Les EnChantières se lancent dans la construction de leur propre local, à Montreuil. Ce sera « l’Atelier des femmes ». Elles organisent un grand chantier participatif ouvert à toutes, débutantes ou non. Objectif : permettre à chacune d’acquérir des savoir-faire tout en apportant une pierre / un parpaing de bois à l’édifice. Des femmes de tous âges et profils embarquent dans cette folle aventure, qui s’avère épique, humaine et politique. Car au-delà du défi de construire ensemble une bâtisse de 100 m2, avec tous les niveaux de compétence possibles, il s’agit d’investir un domaine a priori masculin : acquérir des savoirs spécifiques pour aussitôt les retransmettre et inventer des rapports de travail solidaires. Dans cet univers singulier, se vit une histoire collective fondée sur le partage de révoltes et de rêves, une expérience qui va bousculer les consciences, ouvrir de multiples débats et permettre à toutes de se réinventer.
Le film raconte l’histoire de ce chantier avec ses obstacles et ses rebondissements. Encadré par deux artisanes et quelques EnChantières, il est un monde effervescent de circulation des savoirs. Celles qui ont appris enseignent aux nouvelles qui transmettent à leur tour. Ce faisant, elles créent des liens : en équipe ou lors des pauses, elles évoquent leur raison d’être là, dévoilant une mosaïque de motivations, de personnalités, de générations.
Nous les retrouvons pour la plupart dans les réunions du collectif, dédiées à la gestion du chantier : commande de matériaux, démarches administratives, recherche de subventions.

Ce chantier est aussi un lieu de discussion car, en petit comité, des questionnements surgissent, qui débordent du cadre : place des femmes dans le bâtiment, dans la société, rapport au féminisme, puissance de la sororité. Ces réunions sont tramées dans le film avec les grandes étapes du chantier. Elles en rappellent à la fois l’objectif - le défi de la construction - et son principal enjeu - le chemin vers l’autonomie. Elles créent aussi une tension dramatique, en distillant tour à tour l’engouement, le doute, l’espoir, la joie, la crainte, bref le suspense.