LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du 17 décembre !
Vendredi 16 décembre en fin d’après-midi, le marché de Noël solidaire de Rosmerta ! Samedi 17 décembre en début d’après-midi, notre AG suivie d’une grosse fête !Et dimanche 18 décembre, on participe à la Journée Internationale des Migrants.... Lire Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du ...

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

LEO (Liaison Est Ouest) : la lutte paie
Au cœur de l’été, l’état a fait paraître un arrêté retirant le projet de la LEO dans les conditions proposées, suite au recours contentieux déposé par ses opposants l’été précédent. Il reconnaît sans le dire les errements et aberrations d’un projet obsolète, vieux de 30 ans mais néanmoins bâclé, et ...

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

LES DÉMONS D’ARGILE

Nuno BEATO - film d'animation Portugal 2021 1h23 VF - Scénario de Possidónio Cachapa. Pour les enfants à partir de 8 ans. Musique composée par le groupe d’influence jazz Gaiteiros de Lisboa.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES DÉMONS D’ARGILEBeato, qui utilise de façon remarquable plusieurs techniques d’animation qui s’entremêlent : petits et grands, courez-y !!!
Rosa, jeune working-girl disciplinée et performante, est un élément prometteur de son entreprise. Dans cette ville moderne, elle se donne peu de place pour elle et n’a guère de temps à accorder aux autres. Boulot qui finit tard, trop tard, salle de sport, dance floor défoulatoire, son chat et sa plante pour seuls êtres chers vivants. L’annonce brutale de la mort de son grand-père Marcelino, sa seule famille, qu’elle n’avait pourtant plus vu depuis longtemps, est un électrochoc. Ni une ni deux, elle rentre chez elle, fourre son sac, son chat dans sa petite voiture rose et file rejoindre la propriété dont elle vient d’hériter pour la mettre en vente. Mais les affaires vont prendre une autre tournure…

Magie et enthousiasme de la scène d’arrivée dans cette région aride où Rosa sort de la voiture pour retrouver la maison de son enfance : le film réveille cette sensation de pieds nus sur la terre mouillée, tout à fait bouleversante. Rapidement, Rosa va se confronter à la petite communauté qui vit là et, ressac de lointaines querelles de voisinages, n’aimait pas trop son aïeul. Elle retrouve aussi les statuettes en terre que fabriquait Marcelino : les démons d’argile. Ses souvenirs d’enfance et des bribes de la vie passée du grand-père assaillent la jeune femme dans d’étranges rêves où les figurines inanimées prennent vie. Ce sont elles qui vont la guider, pour la réconcilier avec son passé, mais aussi avec le village – et peut-être, telle une Manon moderne, rendre aux habitants l’eau des sources qui se sont taries.
Les Démons d’argile est une œuvre tendre qui aborde avec délicatesse cette question de la capacité des personnes à guérir leurs blessures, se reconnecter avec leurs racines et, au besoin, à s’en affranchir, gagner de la paix et de la liberté.