LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

Communiqué du Collectif 23h59 Janvier 2019
Rappelons-le, le Collectif 23h59 a pour objet la défense de la liberté de circulation.  Il entend, au regard de ce principe,  faire rétablir la possibilité d’emprunter le passage du verger Urbain V en soirée pour rejoindre la Manutention et le quartier – comme cela était établi depuis plus...

Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme,
Face à l’urgence hivernale, les membres de Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme, ont mené une Réquisition Citoyenne d’un bâtiment à Avignon, au 7 rue Louis Pasteur. Ils hébergent une trentaine de personnes exilées, des familles...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

  • BENZINE

    Nous sommes dans le sud-est de la Tunisie. Salem et Halima ont perdu leur enfant unique. Neuf mois ont passé, depuis le soir de son départ, sans aucune nouvelle de lui. Ce dernier, jeune diplomé, a choisi l’émigration clandestine vers l’Italie quelques jours après le 14 janvier 2011, jour où le président tunisien Ben Ali s’enfuit de son pays. Benzine est la quête désespérée des deux parents qui plutôt que d’opter pour la résignation vont lutter contre la fatalité. Le père Salem, vendeur de car... (lire la suite)

  • COMME ELLE VIENT

    Le Divan du Monde, ça vous parle ? Le livre ? Le film ? Nous l’avions projeté en 2016 et avons accueilli en grande pompe le plus iconoclaste des psychiatres du circuit : Georges Federmann, qui tenait le rôle principal de ce documentaire audacieux qui se déroulait dans son cabinet. Georges nous avait alors prévenu, il y aurait une suite, le titre était déjà là : Comme elle vient, qui n’est pas sans rappeler la chanson de Noir Désir. Petite piqûre de rappel. Strasbourgeois, citoyen psychiatre ... (lire la suite)

  • COURTS MÉTRAGES D’ÉCOLES

    LA PLACE DE L’HOMME Coline GRANDO Belgique 2018 50mn La réalisatrice, Coline Grando est passée par les classes préparatoires du lycée Mistral et l’IAd à Bruxelles. La place de l’homme exprime le vécu d’hommes de 20 à 40 ans, confrontés à une grossesse non prévue et le plus souvent interrompue. Cinq témoins y dévoilent leurs ressentis et réflexions sur cet événement. À travers ces récits de vie, c’est aussi la place de l’homme dans les rapports femmes/hommes que le film aborde. DES ... (lire la suite)

  • DEUX FILS

    Il y a quelque chose de Woody Allen dans le film de Félix Moati. Est-ce la musique, délicieusement jazzy ? Ou bien cette manière particulière de filmer la ville comme on filme une amoureuse ? À moins que ce ne soit cette tonalité vive et langoureuse qui swingue entre tragique et nonchalance, comme si le pire était toujours à craindre mais que la tendresse pouvait éclore à la moindre des occasions. Avec ses maladresses touchantes et ses hésitations mélancoliques, c’est un premier film délicat et ... (lire la suite)

  • GRÂCE À DIEU

    Ne rien laisser au hasard, ne rien céder au pathos. Refuser le manichéisme autant que les raccourcis, ne pas tomber dans la caricature, fuir les clichés. Frapper fort, mais avec une implacable justesse, sans appel, sans échappatoire, sans possibilité aucune ni de minimiser, ni de tergiverser : voilà la chair, puissante, du nouveau film de François Ozon. Et c’est un grand film, un film important. Il faut par ailleurs une audace certaine pour se lancer dans une fiction inspirée de faits on ne peut... (lire la suite)

  • GREEN BOOK

    Un mot d'abord sur le « Green book » du titre. C'était en fait une sorte de guide touristique, dont le titre complet était : « The Negro Motorist Green Book ». Un guide destiné aux voyageurs afro-américains, dans lequel ils pouvaient trouver les hôtels et les restaurants qui acceptaient de les accueillir, les hôtels et les restaurants qui ne leur fermeraient pas la porte au nez à la seule vue de leur couleur de peau, les hôtels et les restaurants dans lesquels ils ne seraient pas maltraités, mol... (lire la suite)

  • L'AMOUR DEBOUT

    Cette histoire pourrait se dérouler dans un roman de Balzac. Cette fois, les Illusions perdues sont celles de Martin et Léa, deux jeunes provinciaux qui viennent de se séparer et qui montent à Paris pour se trouver une place. Mais comment se reconstruire après l'échec du premier amour ? Et que signifie entrer de plain-pied dans le monde adulte ? À l'intérieur de soi, il y a aussi un être mystérieux que l'on ne connaît pas. Martin et Léa ne sont pas des héros modernes. Il y a en eux quelque chos... (lire la suite)

  • LA CABANE AUX OISEAUX

    Moineaux, hirondelles, corneilles, oiseaux multicolores… Un oiseau lumineux – il a avalé une étoile – les invite tous dans la cabane pour découvrir et lire des albums merveilleux. Avec délicatesse, l’oiseau blanc nous emporte dans des histoires magiques : parfois drôles, parfois aventureuses, toujours tendres, dans lesquelles les enfants se reconnaissent. Neuf albums composés par de très talentueux artistes comme Charlotte Gastaut, Marc Boutavant, Germano Zullo et Albertine, ou encore la grande... (lire la suite)

  • LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN

    Nous faire pouffer de rire sur ce monde désespérant ! C’est une fois de plus le pari réussi par Denys Arcand. Le constat est tout aussi sévère que dans les précédents films de la trilogie officieuse entamée avec Le Déclin de l’empire américain (1986) et Les Invasions barbares (2003). S'il n’est nul besoin d’avoir vu les deux premiers pour apprécier ce nouvel opus, les spectateurs qui les connaissent retrouveront la même veine narquoise sous une forme entièrement renouvelée, qui pioche dans le re... (lire la suite)

  • LA DERNIÈRE FOLIE DE CLAIRE DARLING

    Claire Darling avec lui. Dans la lumière encore peu assurée, on guette une présence dissimulée dans la ribambelle de bibelots et de mascottes qui veillent à son chevet. On a beau écarquiller les yeux, on ne voit pas ceux auxquels elle s’adresse avec un timbre de voix que l’on devine inhabituel chez elle, presque celui d’une petite fille intimidée. On hésite… La septuagénaire ne serait-elle pas en train de retomber en enfance ? Parle-t-elle à des fantômes, aux objets inanimés, ses seuls compagnon... (lire la suite)

  • LA FAVORITE

    « Tout, dans le monde, est à propos de sexe, sauf le sexe. Le sexe est une question de pouvoir. » Oscar Wilde Les films historiques à costume glorifient généralement les grandes figures, délaissant les falots, les monarques fous, les oubliés des manuels. Les cinéastes se sont attachés à César ou à Auguste, peu à Romulus Augustule, le malheureux empereur avec qui s’effondra l’Empire romain d’Occident en 476, face à quelques troupes barbares. Cléopatre a fait vibrer Hollywood, beaucoup moins s... (lire la suite)

  • LE CHATEAU DE CAGLIOSTRO

    Derrière les murs épais du château de Cagliostro et ses défenses ultramodernes réputées infranchissables, le mystérieux Comte des lieux et faussaire de légende retient prisonnière la jeune princesse Clarisse, pour en faire prochainement son épouse. Cruel et cupide, le comte désire découvrir grâce à elle, le secret de l’ancestral trésor des Cagliostro. Une occasion en or pour Edgar, le roi des gentlemen cambrioleurs, qui compte bien mettre la main sur les précieux biens du Comte et voler au passa... (lire la suite)

  • LE CORPS : LE LIEU DE RÉSISTANCE DES CHORÉGRAPHES-RÉALISATRICES

    Cheveux de Vénus France, 9 mn. – Camille Auburtin (chorégraphe et réalisatrice) Ce film est né de la Venus au miroir du peintre Velasquez. Dans ce tableau,  Vénus est l’allégorie de la beauté égocentrique. Comment un corps féminin nu qui se donne à voir peut-il échapper à l’histoire générée de la représentation des corps féminins ? Cubistimenco USA, 5 mn – Kathy Rose (chorégraphe, réalisatrice et interprète) S’appuyant sur les gestes et les techniques de l’animation, le film partag... (lire la suite)

  • LE SILENCE DES AUTRES

    1977. Deux ans après la mort de Franco, dans l’urgence de la transition démocratique, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais interdit également le jugement des crimes franquistes. Les exactions commises sous la dictature (disparitions, exécutions sommaires, vols de bébés, tortures) sont alors passées sous silence. Mais depuis quelques années, des citoyens espagnols rescapés du franquisme saisissent la justice en Argentine pour rompre ce « pacte de l... (lire la suite)

  • LES ÉTERNELS

    Nul doute, Jia Zhang-ke est décidément un des cinéastes majeurs de notre temps. Les Éternels, son huitième long métrage de fiction, en est une preuve – éclatante – supplémentaire. Œuvre subtile, riche par son propos, elle foisonne de références cinématographiques, sociales, dont certaines échapperont à notre culture occidentale, mais qu’importe ! Cette véritable épopée romantique d’un couple de gangsters a tout pour être mythique. Chaque niveau de lecture est aussi excitant que passionnant. Ce n... (lire la suite)

  • LES RAISINS DE LA COLÈRE

    ... (lire la suite)

  • LONG WAY HOME

    Splendide premier film sensible et organique ! Jordana Spiro (jusque là actrice) filme juste et intensément aussi bien ses personnages principaux que ceux qui passent furtivement à l’arrière plan, avec un respect et une pudeur palpables. En quelques plans bien sentis, elle dresse le portrait d’une ville, Philadelphie, d’un pays, d’une époque, les siens. Il en résulte ce petit joyau percutant qui, tout en empruntant la voie bien balisée du road-movie, progressivement la transcende, nous surprend ... (lire la suite)

  • MAGUY MARIN, L’URGENCE D’AGIR

    Maguy Marin, L’Urgence d’Agir est un film sur la danse et peut-être sur la plus grande chorégraphe française mais aussi un film qui traite de transmission, de politique au sens noble, d’engagement, de travail collectif, bref de tous ces sujets qui touchent et donnent envie de continuer. Aucune image cinématographique ou télévisuelle de son travail n’existe à ce jour. Mais Maguy Marin a accepté ce film car au-delà de la danse, il aborde la façon singulière dont la compagnie a traversé 40 ans de ... (lire la suite)

  • MARIE STUART, REINE D'ÉCOSSE

    Production somptueuse, impressionnantes vues aériennes de sites naturels d’Écosse, magnifiques costumes… Marie Stuart, reine d'Écosse est un film d’époque qui charme d'abord par la splendeur de ses images, le faste de la reconstitution historique. Mais le retour au xvie siècle proposé par la réalisatrice Josie Rourke est également très intéressant sur le fond. Le récit débute en 1561, alors que Marie Stuart (Saoirse Ronan), reine d’Écosse, rentre d’exil après douze ans en France – où elle a é... (lire la suite)

  • MODERATO CANTABILE

    Dans une petite ville des bords de la Gironde. Anne Desbarèdes, épouse d’un riche industriel, s’ennuie copieusement. Délaissée par son mari, elle reporte toute son affection sur son fils Pierre, âgé de 8 ans. Comme chaque vendredi, elle conduit l’enfant à son cours de piano, où il apprend à jouer un morceau : « moderato cantabile ». Mais ce jour-là, la leçon est interrompue par un cri terrifiant en provenance d’un café voisin. Anne apprend peu après qu’une femme a été assassinée. Elle décide d’e... (lire la suite)

  • NEVER-ENDING MAN : HAYAO MIYAZAKI

    Mais que fabrique Hayao Miyazaki, grand maître de l’animation japonaise et créateur du Studio Ghibli et de chefs-d’œuvre comme Mon voisin Totoro, Princesse Mononoke ou Le Voyage de Chihiro, depuis qu’il a annoncé sa retraite en 2013 ? C’est pour répondre à cette question que le réalisateur - et autrefois stagiaire à Ghibli - Kaku Arakawa signe ce documentaire pour lequel il a suivi Miyazaki durant plus de trois ans. Un film magnifique et sidérant, d’abord parce qu’il dévoile toutes les facettes... (lire la suite)

  • NOUS LES COYOTES

    C'est un premier film étonnant et tout à fait français dans sa production, réalisé par le duo Hanna Ladoul et Marco La Via, qui investit avec une fraîcheur euphorisante et un réel brio un cadre emblématique, un lieu de fantasme de cinéma absolu : Los Angeles et son quartier mythique de Hollywood, la colline de tous les espoirs très souvent déçus, de tous les extrêmes, de toutes les chimères, de toutes les illusions perdues à l'aube d'une nuit de fête trop dispendieuse. L'envers du décor, ce sont... (lire la suite)

  • THE HOUSE IN THE FIELDS

    Le film nous entraîne dans une communauté rurale amazigh reculée dans la région sud-ouest des montagnes du Haut-Atlas marocain. L’histoire millénaire des Amazighs au Maroc a été, pour une bonne part, recueillie, préservée et transmise par des artistes et des conteurs sous une forme orale au sein des communautés pastorales parlant Tamazight. House in the Fields (la maison dans les champs) continue cette tradition de transmission, dans une forme audiovisuelle, afin d’essayer de documenter et de pr... (lire la suite)

  • TOUT CE QU'IL ME RESTE DE LA RÉVOLUTION

    « C’est une fille bien campée sur ses deux jambes… Jolie fleur du mois de mai ou fruit sauvage… Qui nous donne envie de vivre, qui donne envie de la suivre… jusqu’au bout ! » Qui se souvient encore des refrains de ces lendemains prometteurs qui chantaient au soleil ? Georges Moustaki, sans la nommer, nous parlait alors de la révolution permanente. Cinquante ans plus tard, c’est à ces idéologies, leurs mythes, à un monticule de trahisons et de déceptions que s’attaque de façon complètement hila... (lire la suite)

  • UN COUP DE MAÎTRE

    Une savoureuse comédie argentine à l'humour grinçant à souhait, voilà qui fait un bien fou par les temps qui courent ! On est heureux de retrouver dans Un coup de maître la patte de Gastón Duprat, réalisateur avec Mariano Cohn de l'excellent Citoyen d'honneur (disponible en Vidéo en Poche), on retrouve aussi le jeu subtil de Guillermo Francella (El Clan, Dans ses yeux) et on découvre, dans le rôle du peintre bougon, l’incroyable Luis Brandoni, un comédien qui est aussi un homme politique : pour ... (lire la suite)

  • UN GRAND VOYAGE VERS LA NUIT

    On découvrait en 2016 le fulgurant et miraculeux Kaili Blues, qui fit voir en Bi Gan, jeune ciné-poète de 27 ans, rien de moins que la relève du cinéma d’auteur chinois. Etait-il seulement possible de ne pas être déçu au virage, si souvent fatal, du deuxième long-métrage ? Il y a dans Un grand voyage vers la nuit trop de talent et de virtuosité pour qu’on l’affirme avec sérénité. Il n’en demeure pas moins que quelque chose ici a bougé, poussant le curseur poétique plus loin que le précédent fil... (lire la suite)

  • UNDERCOVER, une histoire vraie

    Cette manie d'estampiller les films « d'après une histoire vraie »… En l'occurrence, telle que la raconte le film, l'histoire de Rick Wershe, le « petit blanc », le « White Boy Rick » du titre original, se confond avec celle de sa ville, Détroit, à ce moment précis de l'Histoire des États-Unis où la politique ultra-libérale menée par Ronald Reagan, comédien de séries B miraculeusement devenu Président, va plonger pour longtemps des pans entiers de la société américaine dans la pauvreté. Et cette... (lire la suite)

  • UNE INTIME CONVICTION

    « La Justice ? C’est cette erreur millénaire qui veut qu’on ait attribué à une administration le nom d’une vertu » disait le grand avocat toulousain Alain Furbury. Et c’est tout à fait de cela dont il est question ici. Si le film s’appuie sur une affaire véritable, que le jeune réalisateur a suivie au plus près des années durant, il brode autour de la réalité une fiction tout en suspens, aux rebondissements narratifs captivants, qui se dévore comme un thriller palpitant. On en ressortira avec pl... (lire la suite)

  • WARDI

    Vous avez plébiscité, enfants et adultes confondus, Ma vie de Courgette, le génial film en marionnettes de Claude Barras qui, grâce à l'émotion transmise par ses étranges personnages aux têtes rondes, sait rendre sensible et compréhensible par les plus jeunes un sujet grave que les parents ont souvent bien du mal à oser aborder avec eux… Eh bien vous allez adorer les aventures et mésaventures de Wardi. Lors de sa première présentation publique lors de « Mon premier festival » à Paris, il suffisa... (lire la suite)