LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

LE ROYAUME DE KENSUKÉ

Kirk HENDRY et Neil BOYLE - film d'animation GB 2023 1h24VF - Scénario de Frank Cottrell-Boy d’après le roman jeunesse de Michael Morpurgo. Pour les enfants à partir de 8 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE ROYAUME DE KENSUKÉFidèle adaptation du roman jeunesse étudié par de nombreux élèves de primaire et collège, Le Royaume de Kensuké est une œuvre touchante et captivante qui mêle récit d’aventures, quête initiatique et fable écologique. Visuellement, c’est magnifiquement réussi : personnages aux expressions complexes donnant vie à toute une palette de sentiments et d’émotions, monde animal et végétal majestueux, sens aigu du détail. Le spectateur – quel que soit son âge – est happé dès les premiers instants par cette histoire foisonnante.



Michael embarque avec ses parents et sa grande sœur pour un tour du monde sur le « Peggy Sue », le voilier familial. Un peu triste de quitter son Angleterre natale, il n’est pas particulièrement enthousiaste à l’idée de cette épopée mais fait de son mieux pour prendre part aux tâches sur le bateau. Jusqu’au jour où une effroyable tempête sépare le gamin de sa famille : perdu sur une île a priori déserte aux contours rocheux peu hospitaliers, terrassé par la fatigue et un soleil de plomb, le voilà livré à lui-même, avec sa peur et sa détresse… Seul ? Pas tout à fait. Au bout de quelques jours, près du tronc d’arbre où il s’est réfugié et qui lui sert de lit de fortune, quelqu’un dépose à son intention du poisson cru, des fruits et de l’eau douce. Il ne le sait pas encore, mais le jeune garçon vient de franchir les portes d’un royaume singulier, sans couronne ni palais, celui d’un vieil ermite, Kensuké, qui veille sur ce paradis perdu où faune et flore vivent en parfaite harmonie. C’est le début d’une amitié aussi singulière que profonde. Et quand les dangers menaceront de perturber l’équilibre ténu de cet Éden, Michael et Kensuké uniront leurs forces pour le préserver. Vous l’aurez compris, on aime tout dans ce royaume : l’histoire, l’animation, l’émotion, l’univers…