Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DES NOUVELLES DU FRONT ...suite...
Au cours du conseil municipal du 26 juin, Joris Hebrard, maire frontiste du Pontet, avait fait valider la fin de la gratuité totale de la cantine scolaire pour les enfants des familles les plus démunies et générer ainsi une économie conséquente (« On essaye de chercher les économies partout où o...

ARRETER LE CONTRAT D’EAU VEOLIA/AVIGNON EN 2015, C’EST POSSIBLE !
Le contrat d’Avignon avec VEOLIA, initialement prévu pour une durée de 35 ans (de 1986 à 2020), a été stoppé dans son élan par le Conseil d’État. En vertu de la loi « Barnier » de 1995 – qui a décidé de limiter ce genre de contrats de Délégation de Service Public, et qui ne doit pas dépasser 20 ...

SOUTENEZ UN PROJET DE CRÉATION CINÉMATOGRAPHIQUE PARTAGÉE A AVIGNON
Depuis cinq années les étudiants de cinéma de la classe préparatoire du Lycée Mistral participent à un atelier de création cinématographique encadré par des réalisateurs professionnels. En septembre démarre un nouveau projet intitulé La maison et le monde destiné à se développer sur 5 ans. Les ...

« La douleur des Israéliens et des Palestiniens ne peut pas être distinguée, et l’une ne cessera pas tant que l’autre durera »…
…dit dans un interview Nadav Lapid, réalisateur du formidable film L’Institutrice, programmé à partir du 1er octobre. Il est signataire de l’appel de cinéastes israéliens qui ont osé prendre la parole en plein Festival du Film de Jérusalem. Une intervention bien peu relayée dans les médias franç...

La gazette à lire sur votre écran
Bonjour à vous Plus bas, vous pouvez consulter la gazette actuelle et les gazettes précédentes (depuis 2008). ——- Petite astuce : pour afficher la gazette en plein écran, il vous faut cliquer sur l’icône en bas à droite représentant un petit rectangle dans un plus grand recta...

Vendredi 19 septembre à 20h30, rencontre avec le réalisateur Gustave Kervern (places en vente à la Manutention à partir du 11 septembre).

NEAR DEATH EXPERIENCE

Écrit et réalisé par Benoit DELÉPINE et Gustave KERVERN - France 2014 1h27mn - avec Michel Houellebecq et des apparitions fugaces voire uniquement vocales de Benoît Delépine, Gustave Kervern, Bertrand Marius, Manon Chancé...

Du 10/09/14 au 07/10/14

NEAR DEATH EXPERIENCE« A côté de chez mes parents, il y avait un arbre qui avait cette forme, et à côté d’une pierre, il y avait une botte en caoutchouc enfoncée dans la terre. Ça m’effrayait parce que j’imaginais mille choses à son propos. Comment voulez-vous affronter la vie quand vous avez déjà peur d’une botte en caoutchouc ? » Dialogue de Near Death Experience
Benoît Delépine et Gustave Kervern creusent de film en film leur sillon singulier, construisent pierre après pierre ce qu'il faut bien appeler une œuvre (voir l'intégrale de leurs films en Vidéo en Poche), d'une remarquable rigueur, d'une beauté sombre et déglinguée. Near Death Experience en apporte une nouvelle preuve et nous offre la gueule d'un acteur débutant et incroyable, tout en enrichissant la veine burlesque et la radicalité cultivées par le duo, autant dans la forme que dans le propos.

Dans NDE vous ne verrez quasiment qu'un seul personnage : Paul. Paul est un employé d'une grande entreprise de téléphonie, à quatre ans de la retraite. Dans une scène d'ouverture cruellement drôle qui pose remarquablement les enjeux du film, on le découvre au comptoir d'un bar, évoquant avec quelques collègues dont on entend juste les voix, les vacances qui arrivent et dans le même élan le suicide d'un ouvrier de leur boîte… Il rentre chez lui, pavillon béton, se siffle le reste d'un cubi de rouge et, alors que la télé nous rappelle qu'on est un vendredi 13 et que femme et enfants rentrent des courses, anodine routine, c'est le déclic : il enfile son maillot de cycliste le plus seyant, enfourche son deux roues et grimpe sans prévenir vers la Montagne Sainte-Victoire toute proche pour une retraite d'ermite peut-être sans retour.
Comme on a pu le constater dans tous leurs films, l'un des talents de Delépine et Kervern est d'exploiter des gueules et des personnages au corps burlesque. Ici c'est l'écrivain Michel Houellebecq qui prête sa tronche prématurément vieillie et son corps malingre à Paul, personnage taciturne et suicidaire. Et au-delà de l'hilarité première provoquée par cet étrange bonhomme qui se balade au milieu du maquis en tenue de cycliste sans vélo et tente en vain de se suicider, le film évolue vers un constat lucide et finalement extrêmement émouvant sur le burn-out, sur les vies brisées par l'absurdité de notre monde dirigé par celui de l'entreprise. Un monde où, comme le dit Paul, on ne peut plus devenir un pépé tranquille comme autrefois, un monde où, à 56 ans, on doit rester compétitif, mari parfait, amant actif, copain de ses enfants, autant d'injonctions impossibles à combiner quand on est fatigué de la vie. NDE offre de purs moments de poésie brute quand Paul construit des tumulus de cailloux à l'effigie de sa femme et de ses enfants à qui il confie ses dernières impressions, ses aveux parfois risibles (comme quand il avoue qu'il a regardé des films porno pendant que son épouse était à l'hôpital pour une fibroscopie).

Sans doute le plus âpre a priori, de par le minimalisme de son dispositif – un personnage unique au milieu d'une nature aride – Near Death Experience est peut-être le plus abouti et le plus profond des films de Benoit et Gus. Et étrangement, tout en allant au fond du désespoir de son personnage, il nous insuffle par sa totale liberté et sa beauté sauvage une énergie dont on a bien besoin, autant au cinéma que dans la vie.

L’intégrale des films de Benoît Delépine et Gustave Kervern disponible en Vidéo en Poche : Aaltra, Avida, Louise-Michel, Mammuth (HD) et Le Grand Soir (HD), viendez avec vos clés USB ! 5€ par film, 10€ les deux, 15€ les trois, 20€ les quatre, ou… 25€ les cinq ! (prévoir une clé de 8 Go pour les cinq).