LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ENSEIGNANTES, ENSEIGNANTS ! Vous pouvez organiser des séances scolaires en matinée.
Nous pouvons organiser des séances à la carte pour vos classes, en matinée. Vous trouverez une liste des films programmables sur notre site internet, rubrique « Jeune public et scolaires »/ “D’AUTRES FILMS POUR LES SCOLAIRES”  Pour les maternelles : Zébulon l...

La Ménardière : un habitat partagé en construction…
À Bérat, à mi-chemin entre l’Ariège et Toulouse, la Ménardière est un beau domaine aux multiples possibilités. Acquis en 2019 par une douzaine de personnes au bord de la retraite qui refusaient le destin peu folichon, que nos sociétés réservent à leurs vieux : ni solution privée au coût e...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

LA TÊTE CONTRE LES MURS

Georges FRANJU - France 1959 1h36 - avec Jean-Pierre Mocky, Anouk Aimée, Pierre Brasseur, Charles Aznavour... Scénario de Jean-Pierre Mocky, d’après le roman d’Hervé Bazin.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA TÊTE CONTRE LES MURSFrançois Gérane, jeune homme passionné et idéaliste, s’oppose à son père, avocat autoritaire qui le fait enfermer dans un asile psychiatrique. Il s’y lie d’amitié avec Heurtevent, un épileptique. Ensemble, ils tentent de s’évader…
Le projet du film appartient surtout à Jean-Pierre Mocky : le comédien écrit l’adaptation du roman d’Hervé Bazin et le découpage du film qu’il désire réaliser. Mais les producteurs souhaitent confier la caméra à un réalisateur plus expérimenté. Ce sera Franju.
Franju et Mocky plongent dans l’univers psychiatrique, où s’affrontent deux conceptions de la médecine : une école « à l’ancienne » prônant rigueur et autoritarisme contre une école plus libérale et humaine. La dénonciation de la psychiatrie répressive est sans appel.
(institut-lumière.org)