LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ENSEIGNANTES, ENSEIGNANTS ! Vous pouvez organiser des séances scolaires en matinée.
3,5€ par élève, gratuit pour les gentils accompagnateurs. Le pass sanitaire n’est pas exigé.   Sur cette gazette nous vous proposons :Pour les écoles maternelles :Zébulon le dragon et les médecins volants, Les mésaventures de Joe, Mush-mush et le petit monde de la forêtPour les écoles primaires :...

SAS Coopérative Qui vivra Bérat
La Ménardière, sise au cœur de la commune de Bérat – à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse –, est un habitat partagé initié par les vétérans d’Utopia et un groupe de femmes et d’hommes qui ont mis en commun leurs moyens inégaux et un prêt consenti par le Crédit Coopératif qui les accomp...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans la salle Utopia RépubliqueMusiciens amatrices et amateurs, professionnelles et professionnels, seul en duo ou en groupe ! Vous ...

IL VARCO

Federico FERRONE et Michele MANZOLINI - Italie 2019 1h10 VOSTF - Scénario de Federico Ferrone, Michele Manzolini et Wu Ming 2.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

IL VARCO1941. Un soldat italien est enrôlé sur le front russe. L’armée de l’Italie fasciste est alliée à celle de l’Allemagne nazie, et pour leurs chefs, la victoire semble promise… La seconde Guerre Mondiale – « la dernière guerre de l’Europe » dixit l’Allemagne – a commencé depuis deux ans mais notre soldat, lui, veut surtout croire en sa fin. Il veut y croire car il n’a qu’une envie : rentrer au bercail, retrouver ses amis et sa bien aimée Isa. Il souhaite que cette nouvelle guerre s’achève car il en a déjà connu une, celle de l’invasion de l’Éthiopie par l’Italie de Mussolini. Cette expédition en Afrique l’a traumatisé, mais il doit pourtant repartir : un soldat reste un soldat et, dans
son malheur, il parle le russe. Nous voyageons avec lui à bord du train qui le mènera au plus près des combats et découvrons ainsi les paysages et les habitants de l’Europe de l’est, jusqu’aux steppes ukrainiennes. Il nous raconte, comme dans un journal intime, ses pensées, ses ressentis, sa nostalgie et ses doutes.

Grâce à un montage virtuose de multiples images d’archives et de scènes reconstituées, les réalisateurs brouillent les pistes du genre cinématographique. Est-ce un documentaire ? Est-ce une fiction qui reprend l’Histoire ? Ou est-ce les deux à la fois ?
La froideur de la guerre est parfaitement incarnée par la voix-off qui parle au nom de notre soldat et nous délivre en quelque sorte son « flux de conscience ». La musique contribue énormément à nous transporter dans les atmosphères des lieux et de l’époque.
Librement inspiré des vies et des écrits de différents soldats, ce récit rend hommage à une grande partie de la jeunesse de cette période, sacrifiée par la folie des puissants.