LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Les Ciné-Rencontres continuent ! En direct ! En ligne ! Avec vous… mais chez vous
Jeudi 9 avril à 20h30 : eh oui nous pensons à vous ! Toute l’année, dans nos chaleureuses salles, on vous propose d’échanger, de débattre, de penser le monde…. Côte à côte on s’émerveille, on se révolte… Continuons cette expérience et continuons de voir les films côte à côte, mais cette fo...

Les films d'horreur se sont trompés
Ce virus nous a tous transformés en voisins bienveillants.Article de George Monbiot, journaliste au Guardian (traduit de l’anglais par Maryse Petros, le 2 avril 2020) : A Zombie Love Story.Dans le monde entier, le Covid-19 a déclenché d’innombrables initiatives de voisinage qui cons...

Journal de bord 10
Satané virus (ou les tribulations immobiles d’une projectionniste de Borderouge au chômage technique) : à vous, l’équipe du cinéma, à vous chers spectateurs.Avant l’arrivée de ce satané virus, il me paraissait déjà bien compliqué de participer à l’ouverture de ce nouvel Utopia ce 12 Juin ...

Journal de bord 9
Je suis allée faire le plein de bonne nourriture au magasin bio près de chez moi aux aurores… curieuse ambiance… étrange, bizarre ! Chacun avait son masque, vrai ou bricolé maison, certains l’avaient coincés avec les lunettes et tous remplissaient à la hâte leur panier en jeta...



LA RUE DE LA HONTE

Kenji MIZOGUCHI - Japon 1956 1h27mn VOSTF - avec Machiko Kyo, Aiko Mimasu, Ayako Wakao, Michiyo Kogure... Scénario de Masashige Narusawa, d’après le roman de Yoshijo Shibaki.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA RUE DE LA HONTEDans une maison de geishas de Yoshiwara, le quartier des plaisirs de Tokyo, on s’inquiète d’une nouvelle loi discutée au parlement prévoyant l’interdiction de la prostitution. C’est à ce moment là qu’arrive Mickey, une nouvelle employée jeune et sans complexe qui est décidée à gagner le plus d’argent possible pour étancher sa soif de dépenses.
La Rue de la honte, dernier film et dernier chef d’œuvre de Mizoguchi, dépeint un Tokyo interlope, celui d’une condition féminine recluse, inquiète, et ultime.