LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements en chèques, espèces et carte bleue)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SOUTENEZ LE FUTUR UTOPIA DANS L’AUBE
Crowdfunding sur Ulule - cliquez sur « me prévenir du lancement » ou écrivez nous à pont-sainte-marie@cinemas-utopia.org... Lire SOUTENEZ LE FUTUR UTOPIA DANS L’AUBE...

La Covid, la Ligne 5, le « Learning center » et UTOPIA
La Covid, la Ligne 5, le « Learning center » et UTOPIALes médias en auront fait leur feuilleton de l’été : la culture est au plus mal et le cinéma carrément à l’agonie. Impossible d’ouvrir un journal, d’allumer la radio ou de jeter un œil sur le fil de son réseau social préféré, sans e...

CALENDRIER - ACCESSIBILITÉ PMR partie 10
Chers spectatrices et spectateurs : Pour vous parler de l’avancée des travaux au cinéma et alentours, et suivre ainsi le fil de la construction de cette future ligne de tram : Les travaux de la terrasse sont terminés. Les travaux de la rampe PMR sont terminés. Les travaux de l’escalier sont term...

Séance unique le mercredi 16 décembre à 20h30, proposée et présentée par Vincent Deville, enseignant à l'Université Paul Valéry – Montpellier 3

« Autodidacte, grand sportif, grand voyageur, grand mélomane, Herzog appréhende le cinéma comme une expérience artistique et physique, et toute son œuvre peut se voir comme une illustration du mythe de Sisyphe. » (Olivier Père)

SIGNES DE VIE

(Lebenszeichen) Écrit et réalisé par Werner Herzog - Allemagne 1968 1h31mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SIGNES DE VIEÀ la suite de sa blessure lors de la Seconde Guerre mondiale, le soldat Stroszek est muté à Kos, une île grecque. En compagnie de sa femme et de deux camarades, il est chargé de surveiller un dépôt de munitions. Mais Stroszek se sent isolé et devient paranoïaque. Il chasse ses camarades, se barricade à l'intérieur du dépôt et menace de le faire sauter…

Premier long métrage d’Herzog, Signes de vie raconte une histoire d’hommes exilés, prisonniers d’un monde qui n’est pas le leur. Il y a de la grâce dans la façon d’Herzog de filmer l’ennui, de la beauté dans ces scènes d’attente où le temps semble suspendu. On met au point un système pour piéger des cafards, on essaie de déchiffrer des inscriptions sur des stèles antiques, on essaie de transformer des munitions en feux d’artifice, on regarde des bancs de petits poissons tourner autour d’amas de nourriture…
Le fou n’est qu’un homme que la réalité étouffe et qui voudrait se réinventer un monde. Il y a du Nietzsche chez Herzog mais en disant cela on n’apprendra pas grand chose aux fans du cinéaste. Solitude, folie, sentiment d’exil, impuissance. Herzog posait dans Signes de vie les bases de son cinéma, comme un avant goût des chefs d’œuvre à venir. (À-voir-à-lire)

+ en avant-programme : HERAKLES
Werner Herzog - Allemagne 1962 12mn

Le premier court métrage de Werner Herzog. « Des masses de muscles et des désastres, montage ironique qui questionne la soif de puissance de l’homme, sa fascination pour les images de la force et son infinie capacité à détruire le monde… Il est étonnant de voir qu’à seulement vingt ans, Herzog ait su aussi clairement mettre en image sa vision de l'existence humaine. » (DVD Classik)