Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

CINÉ TRICO'THÉ
    Prochain CINÉ TRICO’THÉ, le samedi 2 décembre pour la séance de AU REVOIR LA-HAUT à 13h50. Retrouvons-nous dans le hall après la projection du film, pour en discuter autour d’un thé et … tricoter ! Disons vers 15h40 !... Lire CINÉ TRICO'THÉ...

APPEL À PARTICIPATION
À force de tricoter bien au chaud, en papotant au ciné, un projet est né : l’envie de réaliser un ouvrage collectif, de petits carrés d’environ 10cm x10cm, cousus les uns aux autres pour former des couvertures. Que nous enverrons à l’Auberge des migrants, à Calais. L’hiver approche – plus ru...

DANS UN RECOIN DE CE MONDE

(KONO SEKAI NO KATASUMI NI) Sunao Katabuchi - film d'animation Japon 2016 2h10mn VOSTF - PRIX DU JURY, FESTIVAL DU FILM D’ANIMATION D’ANNECY 2017.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DANS UN RECOIN DE CE MONDECette petite merveille animée nous plonge dans un recoin de ce monde, tour à tour radieux et ravagé puisqu’il se situe aux abords d’Hiroshima, des années 30 à la fin des années 40. Mais cette adaptation toute en délicatesse d’un manga de Fumiyo Kouno est bien autre chose que le récit d’un temps de guerre. Vaste et modeste comme une vie, le film embrasse tout, de la limpidité d’une balade à marée basse à l’énergie d’une dispute ou d’une lessive au grand air, de la confusion d’une alerte à la bombe à la culpabilité absolue du deuil. Cette minutieuse, juste et tendre chronique du quotidien est surtout un inoubliable portrait féminin. Rêveuse, touchante, toujours en mouvement, Suzu a la grâce et la complexité d’un personnage auquel le réalisateur donne le temps et la force d’évoluer.

Élevée dans un village près d’Hiroshima, Suzu est mariée, encore adolescente, à un jeune homme qu’elle ne connaît pas et doit déménager à Kure, un important port militaire de la région. Déracinée, elle s’installe au sein d’une famille étrangère qu’elle apprend à connaître, à apprivoiser, à aimer. La construction de chaque personnage – belle-sœur aux rêves brisés, mari sentimental, voisins, parents – fait l’objet de beaucoup de soin et de subtilité. La petite histoire palpite dans la grande, comme les dessins de Suzu – qui se balade partout crayon en main – s’insèrent dans des paysages foisonnants, aériens : cieux immenses, villes doucement ramassées sur elles-mêmes et nature frémissante aux couleurs radieuses et douces. L’un des plus beaux recoins de ce monde.

(D’après Cécile Mury, Télérama)