LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

CINÉ TRICO'THÉ
    Le prochain CINÉ TRICO’THÉ sera le samedi 7 avril pour la séance de LADY BIRD à 13h20.Retrouvons-nous dans le hall après la projection du film, pour en discuter autour d’un thé et … tricoter ! Disons vers 14h35 !https://www.facebook.com/events/219803155259351/Le projet “des petits carrés” es...

Le cinéma français pète la forme! (Paraît-il…)
Résolument positif, comme chaque année, le communiqué de la ministre de la culture vient de sortir, relayé par les médias unanimes qui se congratulent béatement : Youpie ! Tout va bien pour la France en marche ! 209 millions de tickets vendus, soit à peine 4 millions de moins que l’an dernier et...

CINÉ CAMPUS SAISON 8
Séance unique le lundi 29 janvier à 20h30 suivie d'une discussion avec Jean Ibanez, philosophe.

LE MIROIR

Andrei Tarkovsky Russie 1975 1h48 VOSTF
avec Margarita Terekhova, Oleg Yankovsky, Filipp Yankovsky...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Le Miroir est l’histoire d’un homme qui vit ses dernières heures et, sur son lit de mort, revisite ses souvenirs d’enfance qui s’entrecroisent avec ses rêves. Sur une idée d’apparence simple, le film est doté d’une richesse infinie et réussit le pari de toucher un très large public avec une histoire pourtant très intimiste portée par la réalisation du cultissime cinéaste soviétique Andrei Tarkovski.
Le spectateur vit ici une expérience sensorielle unique. Il sent la pluie tomber sur les toits d’une maison d’enfance, le vent qui ef eure le visage de sa mère, le feu qui brûle une maison dans ses souvenirs, le bonheur des enfants retrouvant leur père qui revient du front, l’enfant qui laisse errer avec douceur ses doigts sur des livres de peinture... A travers une mise en scène minutieuse et diversi ée, expérimentant le plan-séquence mais aussi les ralentis, Tarkovski a voulu toucher les cicatrices intérieures d’un personnage qui re ète le visage de l’Homme mais en portant un regard sur l’histoire de « son » URSS. Les plans du Miroir sont travaillés pour que chaque détail soit d’une grande beauté esthétique et exprime le plus fortement possible la vie de son auteur car c’est le film le plus autobiographique de Tarkovski et ce film est essentiel dans son œuvre. Les plans jonglent entre images en couleurs, images en noirs et blanc et images d’archives pour perdre le spectateur dans un film labyrinthique. Ce montage très particulier du Miroir accentue l’exploration du subconscient du personnage et permet à son réalisateur d’y sculpter la réflexion du temps. On y retrouve une profonde sincérité et une vision singulière de la nostalgie. Tarkovski exploite chaque détail, et même ceux des objets qu’il filme pour rendre son film le plus sensible possible. Complexe, ce film est tout simplement une ode à la vie au message universel qui questionne la grande histoire d’une mère-patrie Russie fantasmée.